473 connectés

Great Pretender : Review de la saison 2

Date : 01 / 12 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


La deuxième excellente saison de Great Pretender raconte une affaire en neuf épisodes de 24 minutes qui est toujours aussi passionnante à suivre que les autres.

Après les trois premiers cas qui composaient la première saison, et aidaient à en savoir plus sur chacun des 3 personnages principaux du récit, ce quatrième volet nous permet de découvrir le passé du chef de cette étrange bande d’escrocs internationaux, ne s’attaquant qu’aux malfaiteurs et ne faisant jamais aucune victime.

Le scénario de Ryôta Kosawa est toujours incroyablement bien écrit. C’est un véritable délice de découvrir les tenants et les aboutissants d’une affaire particulièrement complexe, où les rebondissements sont toujours incroyables et la minutie de la préparation laisse sans voix.

La qualité d’écriture, les répliques savoureuses et les personnages attachants font d’ailleurs de cette série une véritable pépite. On reste admiratif devant les trouvailles scénaristiques qui permettent à chaque fois de surprendre le spectateur.

Quant à l’animation, elle est formidable. Les événements s’enchaînent parfois à toute allure. L’humour est toujours très présent. Et même quand il ne se passe pas grand-chose à l’écran, il y a une énergie splendide qui se dégage de chacune des séquences montrées.

Le travail sur les décors et les couleurs est absolument incroyable. L’apparence de la série animée est vraiment très caractéristique et sort du lot de ce genre de production. C’est un grand plaisir visuel que de voir tout ce mélange de plein de couleurs qui fonctionnent bien ensemble et qui accompagnent à merveille les exploits de classe de ce groupe de malfaiteurs sortant de l’ordinaire.

Le doublage japonais est remarquable. J’avoue ne m’être même pas essayé à celui français. Il faut dire que les personnages sont tellement présents grâce à leurs voix, que si la version original sous-titré ne dérange pas, il ne faut vraiment pas s’en passer.

La musique est aussi très bonne. Elle rythme fort bien toutes les aventures qui arrivent aux différents protagonistes. Le générique final, qui est une chanson de Freddy Mercury, s’explique enfin après le visionnage de cette dernière partie. Il ne faut d’ailleurs pas quitter la série sans visionner le générique final du dernier épisode jusqu’à la fin pour visionner une nouvelle scène particulièrement touchante qui remet beaucoup de choses en question.

Espérons donc retrouver cette bande truculente dans de nouveaux cas, surtout si la série conserve son charme visuel et l’ingéniosité de ses scénarios. Il reste encore beaucoup de malfaiteurs à arnaquer et le nouveau poisson qui intéresse le personnage principal promet de nouvelles aventures hautes en couleur.

La deuxième saison de Great Pretender est vraiment formidable à suivre, très drôle et inventive. Avec une qualité d’écriture incroyable, des personnages attachants, une mise en scène millimétrée de Hiro Kaburaki et un travail sur l’image et la musique splendide, c’est vraiment une série à ne pas rater, surtout si on aime l’animation japonaise.

Superbe et efficace.

ÉPISODE

- Episode : 2.01 à 2.09
- Titre : Affaire 4_1 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_2 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_3 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_4 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_5 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_6 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_7 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_8 : Le Magicien d’Extrême-Orient, Affaire 4_9 : Le Magicien d’Extrême-Orient
- Date de première diffusion : 25 novembre 2020 (Netflix)
- Réalisateur : Hiro Kaburaki
- Scénariste : Ryôta Kosawa
- Avec : Chiaki Kobayashi, Junichi Suwabe, Natsumi Fujiwara

RÉSUMÉ

Makoto Edamura se croyait le meilleur escroc du Japon jusqu’à ce qu’il se casse les dents sur Laurent Thierry, la classe internationale.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Désenchantée : Review Saison 3
Le Traqueur de la nuit - Chasse à l’homme en Californie : (...)
Histoires terrifiantes : La review du film Netflix
Zone hostile : La review du film Netflix
Survivre à la mort : Review de la série documentaire (...)
Wonka : Un préquel pour le Howard Hughes de la confiserie de (...)
Chicago Med : Steven Weber pour la série médicale de (...)
Devotion : Christina Jackson pour le film de guerre de JD (...)
Elfes : La critique du tome 28
Cinéma - Bandes Annonces : 22 janvier 2021
WandaVision : Review du troisième épisode
Star Trek Picard : Des changements qui auront un impact (...)
She-Hulk : Ginger Gonzaga dans la série Marvel de Disney+
Walker : Un point de départ tout trouvé
SOS Fantômes - L’héritage : Une nouvelle image du (...)