365 connectés

Port Royale 4 : La critique du jeu de gestion

Date : 29 / 09 / 2020 à 07h30
Sources :

Unification France


Port Royale 4
Gouvernez vos colonies

Description :

"Levez les voiles et combattez aux côtés des puissances coloniales que sont l’Espagne, l’Angleterre, la France et le Pays-Bas dans leur quête de suprématie au XVIIe siècle. Dans Port Royale 4, vous incarnez un jeune gouverneur de colonie plein d’ambition, désireux de diriger et de faire de sa petite communauté une ville dynamique et commerçante.

Développez des chaînes de production permettant de relier plusieurs îles et de créer des routes commerciales élaborées à travers les Caraïbes afin de répondre aux besoins sans-cesse grandissants de toutes les villes. Utilisez intelligemment la carte marine détaillée pour éviter les régions orageuses, les falaises ou les eaux peu profondes. Effectuez des tâches pour le vice-roi de votre nation afin d’augmenter votre réputation et de débloquer de nouveaux bâtiments, bateaux, et bien plus encore. Conquérez les villes des nations rivales, ou munissez-vous d’une lettre de marque pour détruire leurs flottes tout en gardant un œil sur les pirates et autres navires corsaires.

Pour la première fois dans l’histoire de la série, jusqu’à 8 navires pourront s’affronter en même temps lors de batailles navales au tour par tour. Les capitaines pourront effectuer des manœuvres tactiques capables de renverser des situations critiques afin de remporter la victoire.

Nommez un chef pour votre aventure parmi quatre différentes classes de personnages : l’explorateur, la marchande, le boucanier et la femme pirate, chacun disposant d’avantages et d’inconvénients.

- Commercez avec 60 villes des Caraïbes dans un immense monde en 3D.
- Choisissez parmi 50 bâtiments, dont 25 sites de production.
- Profitez de 18 types de navires authentiques datant de la fin du 16e siècle et du 17e."

Le gameplay :

Après un tutoriel (toujours appréciable et apprécié), on choisit sa nation et le type de son personnage, et on se lance dans le mode Campagne (on commencera, de base, par l’Espagne, reine de mer à cette époque).

Nous évoluons alors dans un monde tout en 3D, sur lequel on peut zoomer à volonté, pour explorer, commercer et combattre dans l’ensemble des mers des caraïbes.

Si la partie combat est plaisante, elle est classique (positionnement case par case, tour par tour, différentes stratégies et compétences de combat, améliorations de bateau etc...)

Mais la partie centrale du jeu est en fait le commerce, très bien rendu. On navigue de port en port pour échanger, acheter, vendre, livrer des marchandises diverses (coton, rhum ou objets divers). Le but est bien entendu d’acheter par cher pour revendre là où votre nouvelle marchandise vaudra beaucoup plus.

L’or accumulé vous permettra de vous développer telle une vague déferlante sur la proue d’un navire en pleine tempête (développement de votre flotte, achat de nouveaux bateaux, développement de votre port d’attache, construction de bâtiments...)

Le verdict :

L’expérience de jeu de Port Royal 4 est mitigée.

Pour apprécier ce jeu à sa juste valeur, il faut savoir que l’accent est presque entièrement mis sur la simulation de commerce (très bien faîtes, profonde et complexe), mais pas vraiment sur le combat (bien souvent trop basique et en fait peu productif).

Une fois cette mise au point faîte, et si vous ne vous attendez pas à un jeu de pirates, ce soft pourra vous offrir tout ce qu’il a en cale, en vous plongeant dans les campagnes (aux vues très différentes selon les nations qui n’ont pas la même position ou les mêmes objectifs), aux ambiances caribéennes réussies.

Fiche technique

Studio : Gaming Minds
Genre : Simulation
Nombre de joueurs : 1
Textes en français, Voix en français
Date de sortie : 25 Septembre 2020
Plateforme : PC / PS4 / Xbox One
Version testée : PS4 Pro






Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


9 Monkeys of Shaolin : La critique du jeu video
Prinny 1&2 - Exploded and reloaded : La critique du jeu qui (...)
Port Royale 4 : La critique du jeu de gestion
Commandos 2 et Praetorians : La critique du double pack (...)
Star Wars Squadrons : Impressionnante balade dans un chasseur (...)
The Suicide Squad : Le droit de tuer accordé à James (...)
Avatar 2 : Kate Winslet vole sous l’eau ?
Utopia : La review de la saison 1
Titans : Les premières images de Red Hood
Bullet Train : Aaron Taylor-Johnson prendra le TGV avec Brad (...)
American Gods : La saison 3 disponible en janvier dans un climat (...)
Saved by the Bell : La dernière bande annonce du revival (...)
Outer Banks : Elizabeth Mitchell sera la méchante de la saison (...)
Dopesick : Rosario Dawson pour la mini-série Hulu
The Woman in the House : Kristen Bell verra des morts sur (...)