586 connectés

Soirées Enquêtes : La critique des Dossiers 1936 Berlin

Date : 17 / 09 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Soirée Enquêtes
Dossiers 1936 : Berlin

Description :

"Berlin, 1936, le château de Charlottenbourg est en pleine rénovation. Les travaux mettent à jour une galerie secrète menant à un tombeau égyptien  ! Un ouvrier meurt pendant l’opération et un agent du Führer est retrouvé mort, le crâne défoncé. La Gestapo veut des réponses rapides ou embarquera tout le monde  !

Berlin signe le grand retour des Soirées Enquêtes. C’est la première d’une tétralogie Dossiers 1936. Chaque soirée sera indépendante et jouable dans n’importe quel ordre, toutefois, leurs intrigues seront reliées par un fil rouge, une sombre affaire dissimulée sous les crimes commis. Tentez de découvrir ce qui se trame dans les différents scénarios. Sachez lire entre les lignes. Observez bien les indices de chaque affaire."

Le visuel de la boîte et son contenu :

– 1 livret de règles
– 1 livret de l’organisateur
– 5 livrets personnage, dont 1 optionnel
– plus de 60 aides de jeu.

Le déroulement d’une partie :

L’organisateur de la soirée a pris soin de lire le livret qui lui est consacré et d’expliquer le déroulement de la partie à ses invités.

Chacun s’est vu attribuer un rôle et à consulter le livret dédié, qui lui explique le background et les objectifs de son personnage. Il l’incarnera en Grandeur Nature, lors de la soirée, comme dans un jeu de rôle ou une pièce de théâtre.

La soirée est ponctuée par les discutions des personnages et des suites d’indices, et d’événements que l’organisateur lit ou distribue selon l’ordre indiqué dans son petit guide. Il s’adapte selon les agissements et le déroulement de la partie.

Techniquement lors de 3 différentes phases, chaque joueur choisit un indice et prend l’indice physique (un fac similé) en question. Il sera le seul à le voir.

Chaque personnage pourra aussi utiliser des capacités pour forcer (2 fois) quelqu’un a dire la vérité (qui pourra être contrée par une autre capacité, mais indiquant que l’on a quelque chose à cacher). Dans les 10 dernières minutes du jeu, chacun pourra demander à l’organisateur de valider un plan pour confondre un suspect, en justifiant son action.

En fin de partie, chaque joueur indique son suspect, et l’organisateur (qui tient là son rôle d’inspecteur), arrête les plus suspectés et les joueurs peuvent débriefer la soirée et obtenir la vérité.

Le verdict :

Très prisée il y a 20 ans, la série des Soirées Enquêtes mettait en forme les murder-parties en abordant des thèmes classiques des films Whodunit (dans Série noire à l’encre rouge, Cinq cadavres à la une, La mort s’habille de blanc, Beverly place ou Meurtre à Casablanca) ou des univers prisés (X-Files dans OVNI soit qui mal y pense, l’Appel de Cthulhu dans L’ivresse des profondeurs, le JdR INS/MV dans Dieu est mort, le JdR Nephilim dans Les vertiges du Ka ou les films de Tarantino dans Les Salauds se cachent pour mourir).

Prenant la même structure, la nouvelle série de 4 boîtes à sortir, éditée par le studio Deadcrows, commence donc par ce Dossier 1936 Berlin. Le découpage en phases, les tableaux de suivi, les différents livrets proposent une partie clef-en-main (sans rien à photocopier). Le matériel est de toute beauté (surtout les indices, en couleurs), et l’enquête intéressante, dans une atmosphère prenante (grâce à la période choisie).

Le plus intéressant des changements est le nombre de joueurs, qui tombe de 9 à 6 (en comptant l’organisateur), ce qui rend la soirée bien plus facile à organiser, avec moins de personnages à gérer (et à convaincre de venir jouer, dans votre petit appartement).

Fiche technique

Type : Soirée Enquêtes
Format : Boîte de jeu
Éditeur : Studio Deadcrows
Nombre de joueurs : 5 à 6
Age des joueurs : 14 ans et plus
Durée d’une partie : 120-150 minutes
Prix constaté : Moins de 27 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Romans et Bd-jeux : Les dernières ouvrages de 404 édition
Zonakron - Valliance : La critique du jeu de rôle et de (...)
The Witcher : La critique du Journal du Sorceleur
Sine Tempore : La critique du jeu de plateau et de figurines
Confort de jeu : Jouez et regardez vos séries partout, grâce au (...)
Petit guide de la chasseuse de monstres : La review du film (...)
Les nouvelles aventures de Sabrina : Les premières images de la (...)
Vortex : La critique
The Son : Une mini-série pour et par Jake Gyllenhaal
Miss : La critique
Don’t Look Up : Du beau linge pour le film Netflix (...)
Nains : La critique du tome 17
Romans et Bd-jeux : Les dernières ouvrages de 404 édition
Cinéma - Bandes Annonces : 27 octobre 2020
Mourir peut attendre : James Bond chez Netflix, Apple ou Amazon (...)