581 connectés

Monster Hunter : Le film est 100% prêt

Date : 07 / 08 / 2020 à 13h00
Sources :

Syfywire via Comingsoon


Principal créateur de Mortal Kombat (1995) et des 6 films Resident Evil, l’élégant réalisateur britannique Paul W.S. Anderson sait comment faire passer les jeux vidéo sur grand écran pour qu’ils aient le plus grand impact possible. Syfy s’est entretenu avec le réalisateur sur son dernier projet, là aussi une adaptation de jeu vidéo, Monster Hunter.

Mortal Kombat, basé sur le jeu vidéo d’arcade de Capcom, fête son 25ème anniversaire en août. Il s’agit de la première tentative réussie d’adaptation hollywoodienne d’un jeu vidéo, qui a permis de récolter 122 millions de $ dans le monde entier pour un budget de 21 millions de $. De même, la saga cinématographique Resident Evil est saluée comme la franchise de jeux vidéo ayant réalisé les plus gros profits de tous les temps, avec un chiffre d’affaires cumulé de plus de 1,2 milliard de $.

Maintenant, Anderson propose le monde exotique de Monster Hunter, la superproduction de Capcom, au printemps prochain avec un film de 60 millions de $ de Sony Pictures mettant en vedette Milla Jovovich, Tony Jaa et Ron Perlman. Cette propriété de science-fiction fantastique raconte l’histoire d’une unité d’élite des forces spéciales qui a traversé un portail pour accéder à un univers magique bizarre où règnent d’énormes créatures affamées.

Anderson s’est récemment entretenu avec SYFY WIRE pour connaître l’état d’avancement du projet tant attendu (qui a été repoussé à 2021), qui consiste à filmer dans des lieux africains rarement vus, à tomber amoureux des conceptions sauvages de Monster Hunter, à offrir une évasion nécessaire au monde entier et à donner vie à la ménagerie menaçante de monstres géants du bien-aimé jeu de survie de science-fiction !

"Le film est terminé à 100 %," dit-il à SYFY WIRE. "Nous devions le sortir le week-end de la fête du travail mais nous l’avons repoussé à 2021, mais il est complètement terminé. Il sortira donc le 23 avril de l’année prochaine. Pour moi, c’est mon film préféré. Il a un aspect assez unique.

"Une des choses dont je suis tombé amoureux quand j’ai joué pour la première fois à ce jeu, et je suis un fervent adepte du jeu et j’ai pris l’option du jeu de Capcom il y a 10 ans ; j’y jouais alors qu’il était relativement inconnu en Occident et que personne d’autre n’en était vraiment conscient, c’était non seulement toutes les créatures mais aussi les environnements dans lesquels elles vivaient. Ils ont vraiment fait un excellent travail en créant ce monde, cet environnement, cet habitat sauvage, dans lequel ils vivaient."

Pour donner vie à ces paysages fantastiques, Anderson a décidé de ne pas tourner en studio face à des écrans verts.

"J’ai pensé qu’il était vraiment important d’aller sur place et de filmer si nous voulions rendre justice aux paysages étonnants qui forment le jeu, et c’est exactement ce que nous avons fait," explique-t-il. "Nous avons tourné le film en Afrique et nous avons des jungles luxuriantes, des déserts qui reflètent le Wildspire Waste du jeu, et des lieux magnifiques, étonnants, dont certains n’ont jamais connu de tournages auparavant. Et il y a une raison à cela, car ils étaient au milieu de nulle part."

"Pendant la plus grande partie du film, l’équipe a vécu dans des tentes, dans ces villages de tentes que nous avons montés à des centaines de kilomètres de la ville ou du village le plus proche. Nous tournions au milieu de nulle part en capturant ces paysages fous dans lesquels nous avons ensuite mis ces monstres géants. Et cela a vraiment donné au film un aspect fantastique parce que la seule chose qui est en CG dans le film, ce sont les monstres. Cela a donné aux animateurs une réalité à laquelle ils doivent se confronter."

"Donc, plutôt que d’être dans les studios Pinewood et de filmer sur un écran vert, nous sommes dans ces lieux épiques et réels avec de vrais lens flare, de la vraie poussière, de vrais feuillages, de la vraie eau," ajoute-t-il. "Des environnements réels dans lesquels les animateurs peuvent enfermer les créatures. Cela donne au film une sensation vraiment épique et luxuriante qui m’enthousiasme beaucoup, beaucoup."

Selon Anderson, la construction détaillée du monde de Monster Hunter devrait rassasier la légion de fans de la propriété lorsque le film arrivera l’année prochaine.

"Eh bien, c’est ce monde incroyable qu’ils ont créé," note Anderson. "Vous êtes plongé dans un autre monde. C’est une merveilleuse évasion et quand le monde commencera à redresser la tête à que les gens pourront retourner au cinéma, c’est exactement ce que les gens voudront et auront besoin, c’est-à-dire de s’évader pendant quelques heures dans un autre monde. Et c’est ce que Monster Hunter a de mieux, et c’est pourquoi j’étais si excitée de le transformer en film."


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Massacre à la tronçonneuse : Le bain de sang commence et fait (...)
Mort sur le Nil : La première bande annonce
Monster Hunter : Le film est 100% prêt
Monster Hunter : Des monstres plus gros que les dinosaures de (...)
Moonfall : Patrick Wilson pour le film catastrophe de Roland (...)
The Flash : Tout recommencer et ne rien oublier
Black Panther : Chris Evans et Samuel L. Jackson rendent hommage (...)
The Gift : Review de la saison 2
Ant-Man 3 : Jonathan Majors débarque dans le MCU
Star Wars Squadrons : Impressionnante balade dans un chasseur (...)
#Alive : La review du film Netflix
Apple One : Apple dévoile l’offre groupé de ses (...)
Doogie Kameāloha, M.D. : Disney+ donne le feu vert au reboot (...)
Monsterland : Première bande annonce de l’anthologie (...)
Ragnarok : La critique de la campagne pour le JdR Dark (...)