422 connectés

[email protected] - NOS4A2 : Pourquoi la série s’éloigne des romans ?

Date : 30 / 07 / 2020 à 10h00
Sources :

SyFyWire


Si vous êtes fans de Joe Hill, le fils de Stephen King, et que vous avez lu le roman dont la série NOS4A2 est adaptée, vous vous êtes sans doute rendus compte que l’histoire de la série s’éloigne significativement du livre. C’est normal, Hill, lui-même producteur délégué de la série d’horreur créée par Jami O’Brien pour AMC (qui diffuse la saison 2 depuis juin dernier), a expliqué pendant le panel du [email protected] dédié à la série que c’était un souhait qu’il assume pleinement. Plus encore, il avoue préférer l’histoire racontée sur la chaîne américaine plutôt que celle qu’il a écrite en 2013.

Accompagné du showrunner O’Brien et de Zachary Quinto (le Charlie Manx de la série), l’auteur a estimé que les choix scénaristiques qui ont été fait sont cruellement nécessaires. Comme ce fut le cas avec Game of Thrones sur HBO, non seulement cela évite aux lecteurs de se mettre trop à l’aise, mais cela permet à la série d’explorer ses propres idées, "comme un film d’horreur Rashomon". Et pour illustrer ses propos, Hill a évoqué l’exemple du cinquième épisode de la deuxième saison.

De son côté, Quinto a expliqué en quoi la mise en contexte a été essentielle lors de l’élaboration de la saison 2. L’acteur était en fait reconnaissant envers les scénaristes de la série d’avoir fourni un tel contexte à l’histoire de Charlie avant qu’il ne devienne un vampire kidnappeur d’enfants, en montrant ses propres traumatismes juvéniles et ses abandons au fil des ans, ainsi que sa relation avec sa femme.

"Il n’a pas commencé de cette façon", a défendu Quinto. "Il a eu des circonstances malheureuses qui lui sont arrivées au fil des ans."

O’Brien a continué en parlant de l’arc narratif centré sur Lou (joué par Jonathan Langdon) qui devait lui aussi s’éloigner du roman : "C’est juste un père au grand coeur", a-t-il déclaré, soulignant que si Lou n’était pas un bon père pour Wayne (Jason David), Manx l’aurait kidnappé dans le 3e épisode de la saison.

On peut même dire Hill est très impliqué dans l’élaboration de la série NOS4A2. C’est lui et O’Brien qui ont décidé d’aller aussi loin dans l’exploration de Millie Manx (Mattea Conforti), la fille de Charlie, donnant ainsi à ce personnage mineur du roman beaucoup plus d’épaisseur dans la série.

La "Mort" de Charlie survenue à la fin de la saison passée a parmi à Millie de penser au-delà de Christmasland, et son combat intérieur l’a amenée à remettre en question son choix d’être une telle fille à papa.

Mais cela ne pas simplement dire que la série n’intègre pas des éléments du roman, comme dans le 5e épisode où Charlie finit par prendre Wayne. Sur ce point précis, d’abord réticent, Quinto a finalement trouvé que tourner cet épisode a été le moment le plus amusant de la saison.

Enfin, Hill tease : "Aussi mauvaises que les choses puissent paraître, elles peuvent toujours s’aggraver", dit-t-il concernant la suite des épisodes à venir.




Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


[email protected] - NOS4A2 : Pourquoi la série s’éloigne des (...)
Une nounou d’enfer : Réunion de la distribution pour la (...)
National Anthem : Feu vert pour la série de Scott Z. Burns pour (...)
New Amsterdam : Daniel Dae Kim pour la série médicale de (...)
Une nounou d’enfer : Bientôt une comédie musicale mais pas (...)
Invasion : Riz Ahmed & Octavia Spencer pour le film Amazon (...)
Dawson City, le temps suspendu : La critique
Don’t Look Deeper : La bande annonce de la série (...)
L’ange du chaos : L’intégrale chez Pocket
Cinéma - Bandes Annonces : 4 août 2020
Transformers - La trilogie de la guerre pour Cybertron : Review (...)
Splinter Cell : Une série animée écrite par Derek Kostad
The Morning Show : La saison 2 réécrite pour refléter (...)
Projet Tom Cruise : Christopher McQuarrie monte dans la navette (...)
La belle et la bête : Alan Menken dévoile le titre de la série (...)