443 connectés

[email protected] - Brave New World : Des liens d’amitié primordiaux ?

Date : 30 / 07 / 2020 à 13h00
Sources :

Syfywire


La série Brave New World, une nouvelle version du classique de science-fiction, a récemment été diffusée en streaming sur Peacock. Et aujourd’hui, dans le cadre de [email protected], le showrunner et les acteurs se sont réunis pour un nouveau panel afin d’emmener les fans dans les coulisses de cette adaptation élégante du chef-d’œuvre d’Aldous Huxley, « Le Meilleur des mondes ».

Le créateur et showrunner David Wiener a été rejoint par les membres de la distribution Alden Ehrenreich (Solo : A Star Wars Story), Jessica Brown Findlay (Downton Abbey), Harry Lloyd (Game of Thrones), Hannah John-Kamen (Killjoys), Nina Sosanya (Killing Eve, Good Omens), Kylie Bunbury (When They See Us), et Joseph Morgan (The Originals) pour un panel modéré par Angélique Roché, collaboratrice régulière de SYFY WIRE (et animatrice du podcast officiel, Brave New Pod).

Comme le roman, la série traite d’une ville utopique connue sous le nom de New London qui a réussi à trouver la paix en se débarrassant de la monogamie, de la vie privée, de l’argent, de la famille et de l’histoire. Mais que se passe-t-il lorsqu’un homme extérieur à la ville entre en scène ?

Bien que le roman ait été écrit en 1932, il est probablement plus actuel que jamais. Huxley était prescient à bien des égards, et comme l’a dit Weiner, "il s’inquiétait de la façon dont les humains utiliseraient la technologie pour s’empêcher d’être mal à l’aise." Les gens n’existent pas "dans le présent", et ils ne considèrent pas non plus l’histoire, selon le showrunner, ils sont tous juste dans une agréable torpeur, et ne vivent pas vraiment du tout.

De nombreux membres de la distribution connaissaient le livre avant de travailler sur la série, mais beaucoup ne l’avaient pas lu. Ehrenreich a été le premier à admettre qu’il ne l’avait pas lu. Morgan est allé encore plus loin et a déclaré qu’il préférait les scénarios de la série, qu’il avait lus en premier. Cela peut avoir un rapport avec le fait que le personnage de Morgan, CJack60, n’est pas dans le livre. Bien qu’il ait affirmé que : "Ce n’est pas pour ça !"

Le personnage de Bunbury, Frannie, n’apparaît pas non plus dans le livre, mais telle est la nature de l’adaptation.

"Le vrai danger est d’être trop dévoué ou trop fidèle au livre. Les sentiments que l’on peut montrer à travers la littérature, on ne peut pas simplement montrer ces événements et attendre ces mêmes sentiments," a déclaré Ehrenreich.

Une nouvelle version peut aussi voir les choses sous un nouveau jour. Par exemple, le personnage de John-Kamen a été changé de sexe pour la série, et elle a parlé de l’importance d’aborder les adaptations avec une nouvelle perspective.

Le personnage de Sosanya, Mustafa Mond, a également été sexuellement modifié. Mais elle a pu s’appuyer sur "l’arrogance absolue" d’être une administratrice mondiale. Le changement de sexe n’a pas été un problème pour elle non plus, a-t-elle fait remarquer : "C’est comme ça que ça se passe de nos jours, comme ça que ça devrait se passer."

Comment Bunbury et Findlay ont-elles réussi à développer l’amitié entre Frannie et Lenina, et sont-elles vraiment amies ? "Oui, elles sont amies", a déclaré Bunbury. Findlay a ajouté qu’il y avait certainement des moments pendant le tournage où elle pensait "Oh mon Dieu, je suis la pire amie de tous les temps," parce qu’elle pouvait être "nuisible et destructrice" pour Frannie.

"Vous choisissez de vous mettre dans certaines situations... mais pour ensuite faire cela à quelqu’un qui vous est cher, il est évident qu’omettre la vérité est une forme de mensonge, et si vous avez une amitié, ce n’est pas ce que vous faites," a poursuivi Findlay. "Et pourtant, il y a tant d’amour dans le fait d’essayer de protéger quelqu’un. Même si cela signifie repousser quelqu’un."

"Elle essaie de faire voir la vérité à Frannie... et Frannie résiste juste à cela," a déclaré Bunbury.

Pour élaborer, Weiner a dit que les liens d’amitié comme ceux-ci sont primordiaux pour le drame de la série, avec tous les différents personnages et couples qui en font l’expérience. Le fait que de véritables amitiés derrière la caméra aient commencé à résonner devant elle a sans aucun doute aidé.

John le Sauvage (Ehrenreich) et Bernard (Lloyd) en sont un exemple, sont-ils vraiment amis, ou pas amis ? Ils n’ont pas répondu, mais il est clair qu’Ehrenreich et Lloyd s’aiment dans la vraie vie. La description "toile d’amitiés" était appropriée pour Lloyd.

Bernard (Loyd) a également tissé une amitié avec Helm (John-Kamen). "Cette merveilleuse artiste hédoniste et chaotique, qui s’échappe en même temps qu’elle trouve l’inspiration..." comme l’a décrit John-Kamen, est "...toujours au milieu de ce qu’elle crée, et c’est un peu la tragédie de tout cela."

Ehrenreich a ensuite fait remarquer que son travail était plus facile que celui de certains autres acteurs, car John le Sauvage a grandi sans conditionnement, et vient plus ou moins d’un monde similaire au nôtre. "John, malgré toutes les privations des terres sauvages, a comme beaucoup de gens là-bas, développé une intelligence émotionnelle et une intelligence de la rue..." a-t-il déclaré.

Et quand John arrive à New London ? "C’est bizarre, et c’est effrayant, et ça semble réel."

En général, la distribution s’émerveille continuellement de la poignante histoire de 1932. Comme l’a dit Ehrenreich au début, "Nous sommes en 1932, la quantité de choses qui restent est assez remarquable".



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


[email protected] - Brave New World : Des liens d’amitié (...)
Brave New World : L’adaptation du monde dystopien (...)
Brave New World : Superbe bande annonce pour la production (...)
Brave New World : Les premières photos de l’adaptation du (...)
Brave New World : La première bande annonce de la série SF de (...)
L’ange du chaos : L’intégrale chez Pocket
Cinéma - Bandes Annonces : 4 août 2020
Transformers - La trilogie de la guerre pour Cybertron : Review (...)
Splinter Cell : Une série animée écrite par Derek Kostad
The Morning Show : La saison 2 réécrite pour refléter (...)
Projet Tom Cruise : Christopher McQuarrie monte dans la navette (...)
La belle et la bête : Alan Menken dévoile le titre de la série (...)
Scarface : Un remake très actuel
Speedcubing - le duel : La review du film Netflix
White Riot : La critique