412 connectés

[email protected] - For All Mankind : Une bande annonce pour la saison 2 de l’uchronie d’Apple TV+

Date : 27 / 07 / 2020 à 14h30
Sources :

SyFyWire


Le panel virtuel du [email protected] dédié à For All Mankind, la série uchronique d’Apple TV+, a été l’occasion de publier la bande annonce de la saison 2 tandis que l’équipe évoque les questions essentielles que pose la série, et plus particulièrement des questions de la place des femmes dans la société et de la santé mentale.

Pour rappel, For All Mankind se situe dans un univers alternatif dans lequel la Guerre Froide n’a jamais cessé et où l’URSS a atteint la Lune en 1er, avant les USA. Cet évènement poussera les 2 nations dans une course à l’espace qui n’a pas eu lieu dans notre réalité, mais pas seulement. Il a également eu des impacts sur la société de cette époque. À la fin de la 1ère saison, les deux pays avaient des stations spatiales sur la Lune et si l’on en croit cette bande-annonce de la 2e saison (à voir en fin d’article), diffusée pendant le [email protected], leurs relations sont loin d’être amicales.

En plus de cette bande-annonce inédite - faite entre autre d’astronautes avec des mitraillettes - l’équipe de la série, composée des co-créateurs Ronald D. Moore, Matt Wolpert et Ben Nedivi, et les membres de la distribution Joel Kinnaman, Michael Dorman, Sarah Jones, Shantel Van Santen, Jodi Balfour, Wrenn Schmidt, Sonya Walger et Krys Marshall, ont disserté sur les questions sociales de la 1ère saison, ainsi que les arcs narratifs des personnages de la 2e.

L’une des questions de société principales de la série a été de mettre en avant les femmes. Car en effet, c’est une équipe d’astronautes féminines qui a été créée par les américains en réponse aux soviétiques qui, de leur côté, avaiten envoyé une femme comme 1er être humain à mettre les pieds sur la Lune.

Matt Wolpert, qui animait en fait le panel avec ses acolytes d’écriture Moore et Nedvi, a alors demandé au panel en quoi le monde serait différent si cela se produisait dans la vraie vie.

Wrenn Schmidt, qui joue Margo Madison dans la série, a répondu : "Quand vous empêchez 50 % de votre population de mettre en valeur ses talents, vous êtes perdant. Tout programme plus inclusif est meilleur." De son côté, Jodi Balfour, qui incarne Ellen Wilson, a ajouté : "On pourrait penser que ce serait un endroit moins conflictuel en ce qui concerne les rôles des sexes." Enfin, Krys Marshall, la Danielle Poole d’Apple TV+, s’est interrogée : "[Il y a] cette compétition inhérente à la façon dont une femme peut être meilleure qu’un homme. Comment une femme peut-elle être, "en plus" des hommes, et non en compétition ?"

Mais ce monde alternatif, même s’il avait fait (plus) de progrès (que nous), avait encore beaucoup à apprendre en ce qui concerne l’objectivation des femmes et Sarah Jones, qui joue Tracy Stevens, était heureuse que la série aborde cette question. "Nixon voulait Tracy à cause de son apparence, pas de son expérience. J’apprécie la façon dont elle a été examinée et appelée".

Mais la question - centrale et essentielle - de la place des femmes dans cet univers - mais aussi dans le notre - n’a pas été la seule à avoir été abordée lors du panel. La question de la santé mentale a également été centrale dans la saison 1 de For All Mankind. Michael Dorman, le Gordo Stevens de la série, a expliqué comment son personnage souffrait d’une dépression nerveuse alors qu’il était isolé : "[Gordo] a tellement raté la montée d’adrénaline qu’il a dû pousser sa combinaison jusqu’au bout pour obtenir cette montée. Quand cela a échoué, il commence lentement à s’effondrer. C’est une belle partie de l’histoire, en termes de condition humaine et de la façon dont nous pouvons nous fracturer sous la pression".

Joel Kinnaman, qui joue Ed Baldwin, a expliqué en quoi il a été difficile de jouer son personnage qui doit faire face aux difficultés de son ami : "C’est devenu un choix. Allez-vous soutenir votre frère, ou allez-vous prendre en charge votre mission ? Alors que la situation était à l’agonie, pour le bien de Gordo, il a dû le renvoyer chez lui".

Et cette question de la santé mentale gardera sa place centrale dans la saison 2 à venir en 2021. En effet, 10 ans aurons passé depuis les évènements de la précédente saison, et le deuil qu’aurons vécu Ed et Karen (Shantel Van Santen) suite à la mort de Shane, leur fils, ne sera pas vue par les téléspectateurs.

"Il était difficile de sauter dix ans sans les voir traverser ce traumatisme", a déclaré Kinnaman, "J’avais besoin de cette expérience du personnage qui traverse le deuil. C’était difficile de se connecter avec lui quand il était si distant". Ce à quoi Van Santen a répondu : "C’était un choc. Je me sentais perdue et anxieuse de savoir où elle allait dans la saison 2. Où va-t-elle maintenant si elle n’est pas la mère de Shane ?"




Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


For All Mankind : Retour en production pour la saison (...)
[email protected] - For All Mankind : Une bande annonce pour la (...)
For All Mankind : Ronald D. Moore parle des saisons 2 et 3 (...)
For All Mankind : Ronald D. Moore explique ses choix (...)
For All Mankind / See / Dickinson : Les séries d’Apple TV + (...)
Raya et le dernier dragon : La première bande annonce du nouveau (...)
Star Wars The Mandalorian : Une seconde bande annonce pour la (...)
The Batman : Superman & Wonder Woman sur les plateaux de (...)
The Third Day : Review 1.06 La nuit
The Falcon and The Winter Soldier : Danny Ramirez pour un rôle (...)
Rebecca : La review du film Netflix
Netflix - Bandes annonces : 21 octobre 2020
The Flight Attendant : Yasha Jackson pour la série HBO Max (...)
The Crown : Dominic West sera le Prince Charles pour la saison (...)
FBI - Most Wanted : Amy Carlson & Terry O’Quinn pour la (...)