356 connectés

Boca a Boca : Review de la saison 1

Date : 23 / 07 / 2020 à 12h15
Sources :

Unification


Boca a boca est une très bonne série brésilienne de six épisodes de 40 minutes qui est plutôt surprenante et bien menée.

Son créateur, Esmir Filho, en a aussi co-écrit toute l’histoire et co-réalisé 4 épisodes et Juliana Rojas, sa co-scénariste, 2. L’histoire présente une communauté brésilienne rurale dans laquelle, après une fête, des lycéens découvrent qu’ils sont malades et que cette pathologie se transmet par le baiser. Trois d’entre eux vont alors essayer de retracer l’histoire de cette transmission et tenter d’en trouver un remède.

La série est souvent étonnante et si son sujet touche évidemment à la sexualité des jeunes et aux maladies sexuellement transmissibles, les thématiques abordées sont plus vastes que cela et parlent aussi de la différence et de la tolérance.

Le trio de jeunes enquêteurs est très bien trouvé, alors qu’ils essayent d’identifier la source de la contamination et d’éviter que le drame ne prenne plus d’ampleur. Les relations entre chacun d’entre eux fonctionnent parfaitement et ils sont représentatifs de ce microcosme dans lequel se déroule l’intrigue. En effet, le personnage principal est d’origine pauvre, et ses amis sont l’un fils d’un riche propriétaire et le second vient de s’installer chez son père après avoir vécu en ville pendant des années.

Cette diversité influe aussi sur les comportements des uns et des autres et permet d’avoir des intrigues secondaires, notamment romancées, très diversifiée.

Le casting est très bon et tous les comédiens, quel que soit leur âge, sont fort bien trouvés. Iza Moreira est excellente en jeune fille forte et courageuse qui essaye de faire bouger les choses. Michel Joelsas est très bon en garçon de la ville qui veut s’émanciper. Caio Horowicz est formidable en jeune homme ne partageant pas les goûts et les choix de sa famille. Parmi les adultes, il faut signaler le jeu tout en délicatesse de Grace Passô en mère du personnage principal, Denise Fraga en directrice du lycée des jeunes gens, et Carmelita Menezes en génitrice de la première victime. Thomas Aquino est aussi très bon en cowboy bourru.

La mise en scène propose quelques scènes spectaculaires, notamment de fête dans les bois. Elle s’appuie aussi sur les magnifiques maquillages qui montrent les effets de la maladie et qui sont, non seulement spectaculaires, mais possèdent une certaine poésie propre. L’œuvre se double aussi d’un thriller intéressant qui laisse une grande porte ouverte pour une seconde saison, permettant de continuer à s’attacher à certains protagonistes et découvrir ce qu’il se passe derrière quelques événements intrigants.

Boca a boca est une série parfois surprenante, mais qui est aussi la représentation visuelle forte du passage à l’âge adulte et de la façon dont la jeunesse ne se préoccupe pas forcément des conséquences qu’elle peut encourir avec des comportements à risque. Avec une histoire un peu plus complexe qu’elle ne semble le paraître, un dépaysement assuré avec cette plongée au cœur du milieu rural brésilien, une mise en scène visuelle bien travaillée et de très bons acteurs, les six épisodes s’enchaînent d’une traite et méritent qu’on y porte attention.

Étonnant et touchant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.06
- Titre : Got you !, Friday night-monday morning, Easy when that doesn’t affect you, Are you looking ?, Unfollow, WE ARE ALL SICK
- Date de première diffusion : 17 juillet 2020 (Netflix)
- Créateur : Esmir Filho
- Réalisateur : Esmir Filho, Juliana Rojas
- Scénariste : Esmir Filho, Juliana Soares, Marcelo Marchi, Thais Guisasola, Juliana Rojas, Jaqueline Souza
- Avec : Denise Fraga, Iza Moreira, Luana Nastas, Bianca Byington, Esther Tinman, Caio Horowicz, Michel Joelsas, Thomas Aquino, Luana Nastas, Kevin Vechiatto, Grace Passô, Bruno Garcia, Flavio Tolezani, Caio Horowicz, Fernanda Viacava, Carmelita Menezes

RÉSUMÉ

Dans une région rurale, des familles d’agriculteurs paniquent lorsqu’une mystérieuse maladie transmise par le baiser se répand à toute vitesse dans un lycée.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Le tigre blanc : La review du film Netflix
Désenchantée : Review Saison 3
Le Traqueur de la nuit - Chasse à l’homme en Californie : (...)
Histoires terrifiantes : La review du film Netflix
Zone hostile : La review du film Netflix
Godzilla vs Kong : La première bande annonce
Star Trek Discovery : Les plans pour la saison 4 commencent à (...)
American Gods : Review 3.03 Ashes and Demons
The Stand : Review 1.06 The Vigil
Mourir peut attendre : La mise à mort devrait avoir lieu en (...)
Morbius : Le vampire vivant de Sony ne mordra pas ses spectateurs (...)
The King’s Man - Première mission : Le film emporté dans le (...)
Sans un bruit 2 : Le film déménage en silence
The Lincoln Lawyer : La série pour Netflix avec Manuel (...)
1984 : La critique de la BD de chez Soleil Prod