407 connectés

Sapphire Crystal : La critique

Date : 15 / 07 / 2020 à 09h30
Sources :

Unification


Sapphire Crystal est une intéressante plongée au cœur de la jeunesse dorée de la Suisse qui se livre en 3 lieux différents.

Le réalisateur Virgil Vernier a fait son casting à partir de photos de jeunes gens sur le compte Instagram d’un club huppé de Genève. Il les suit de près pendant une nuit, passant d’un bar select, à une maison classieuse pour finir par une déambulation de 4 des participants dans la nuit de la ville suisse.

Chacun de ces moments permet de comprendre une jeunesse décomplexée, qui n’hésite pas à étaler son argent et à faire appréhender le fossé qui se creuse de plus en plus entre les populations favorisées et celle qui le sont moins. D’autant que le niveau de vie en Suisse est plus élevé qu’en France et que les marques de luxe sont visibles partout dans ces grandes villes helvètes.

La première partie se concentre autour d’une étrange pratique, la crystal shower. En effet, des individus à une table commandent beaucoup de champagne pour s’asperger avec. Cette ostentation ne plaît pas à tout le monde, alors que certains considèrent qu’il s’agit de pousser ceux qui ne peuvent s’offrir cet achat de redoubler d’efforts pour devenir riche. Bien évidemment, à aucun moment, l’argent de sa propre famille ne rentre en compte, le jeunes gens étant étudiants ou employés généreusement par l’entreprise familiale, pour ceux ayant une activité.

Le deuxième passage aide à comprendre la psyché d’une jeunesse qui ne diffère finalement pas de celle générale, ayant les mêmes envies et goût que la majorité des gens, juste des moyens importants pour pouvoir les mener facilement à bien.

La dernière confronte les individus à l’héritage historique et protestant de la ville, alors que cette dernière est illuminée par les néons des enseignes de marques célèbres.

Virgil Vernier a filmé son documentaire avec un simple IPhone, donnant l’impression de se retrouver plongé en sa compagnie au cœur de cette bande d’amis aux remarques parfois édifiantes. L’image apporte une vraie proximité au spectateur qui peut découvrir l’envers du décor d’une jeunesse qui n’a aucune honte à afficher ses avantages, mais garde d’intéressants moments de réflexion, notamment sur notre société.

Sapphire Crystal est un moyen métrage documentaire qui se laisse visionner avec un véritable étonnement. À travers ces jeunes gens qui s’expriment, c’est aussi une vision sur notre propre société qui est portée, qui nous interpelle et fait longtemps réfléchir.

Édifiant et surprenant.

SYNOPSIS

Trois lieux, trois temps d’une soirée avec la jeunesse dorée de Genève.

FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 31 minutes
- Titre original : Sapphire Crystal
- Date de sortie : 14/07/2020
- Réalisateur : Virgil Vernier
- Scénariste : Virgil Vernier
- Interprètes : Edward Klein, Inès Thurre, Lou Cohen, Matteo Scarpino, Maxime Brueggler, Medhi Faris, Mélissa Homsi, Olivia de la Baume, Sarah Maria, Thibaud Rosseti, Doroteja Gajic
- Montage : Charlotte Cherici
- Musique : Nicolas Mollard
- Producteur : Jean Des Forêts pour Petit Film, Deuxième Ligne Films
- Distributeur : Shellac

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Sapphire Crystal


Copyright Shellac


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dawson City, le temps suspendu : La critique
White Riot : La critique
Bigfoot Family : La critique
Le défi du champion : La critique
Chongqing Blues : La critique
Invasion : Riz Ahmed & Octavia Spencer pour le film Amazon (...)
Dawson City, le temps suspendu : La critique
Don’t Look Deeper : La bande annonce de la série (...)
L’ange du chaos : L’intégrale chez Pocket
Cinéma - Bandes Annonces : 4 août 2020
Transformers - La trilogie de la guerre pour Cybertron : Review (...)
Splinter Cell : Une série animée écrite par Derek Kostad
The Morning Show : La saison 2 réécrite pour refléter (...)
Projet Tom Cruise : Christopher McQuarrie monte dans la navette (...)
La belle et la bête : Alan Menken dévoile le titre de la série (...)