592 connectés

Bulbbul : La review du film Netflix

Date : 26 / 06 / 2020 à 12h15
Sources :

Unification


Bulbbul est un excellent film indien se passant au XIXe siècle qui est un conte très noir, merveilleusement réalisé.

La scénariste Anvita Dutt passe pour la première fois à la réalisation et le moins que l’on puisse dire est que c’est un coup de maître. Elle signe aussi le scénario de cet étrange conte de fées d’une grande noirceur et complètement envoûtant.

Le récit présente une jeune femme, Bulbbul, qui a été mariée alors qu’elle n’était encore qu’une gamine. Des années plus tard, le jeune frère de son mari, qui est entre-temps devenu son ami, revient dans la maison familiale isolée au milieu des bois où elle vit. Il va alors découvrir que de mystérieux meurtres sont commis dans les environs et qu’une sorcière en serait la raison.

L’histoire est un étrange récit fantastique où sorcières et déesses se mélangent et où la violence faite aux femmes se trouve en plein cœur. L’intrigue est formidablement menée avec des flashbacks permettant de comprendre progressivement tous les tenants et les aboutissants de ces étranges mises à mort.

Le récit est splendidement porté par Tripti Dimri qui est magnifique en épouse que l’on voit évoluer au fil des ans. Avinash Tiwary est très bon en ami d’enfance qui mène l’enquête pour comprendre ce qu’il se passe. Rahul Bose est impeccable dans le double rôle du mari de la jeune femme et de son frère ayant des problèmes mentaux. Pauli Dam est très intéressante en femme manipulatrice qui ne maîtrise pas toujours tout. Et Parambrata Chattopadhyay est touchant en médecin souhaitant aider les gens.

La mise en scène d’Anvita Dutt est magnifique. Celle-ci propose des scènes qui sont de toute beauté, filmées de façon envoûtante. Celle centrale est d’une grande violence, ce qui explique les avertissements entourant le film, mais elle aussi brillamment réalisée. Les choix artistiques faits en mettent plein les yeux tout le temps. Entre réalité et onirisme, insouciance et horreur, délicatesse et poésie, le long métrage surprend régulièrement par ses fulgurances visuelles qui restent gravées en mémoire.

La photographie de Siddharth Diwan est vraiment splendide. L’utilisation des filtres rouges et de la fumée rendent de nombreux passages particulièrement ensorcelants. Le travail sur la lumière, notamment éclairée aux bougies, est très bien fait et participe beaucoup à l’ambiance qui plane sur le long métrage.

Le travail de Meenal Agarwal sur les décors est vraiment magnifique. Les moindres détails sont pensés judicieusement et en parfait accord avec la réalisation. Le grand manoir familial imposant est central dans l’histoire et a une personnalité propre. Son évolution au fil des ans est bien montrée jusqu’à un final magnifique.

Les costumes de Veera Kapur Ee sont très beaux et donnent l’impression de faire un bond en arrière de plusieurs décennies. Il faut aussi saluer la qualité du montage de Rameshwar S. Bhagat qui est très propre et aide à suivre cette histoire non linéaire.

Les effets spéciaux sont eux aussi extrêmement réussis. Ils donnent vie à cette histoire fantastique et offrent de fort beaux passages visuels renforçant l’impression de se retrouver immergé en plein cœur d’un conte que l’on peut se raconter à la flamme d’une bougie.

Quant à la musique d’Amit Trivedi, elle est vraiment agréable. Elle accompagne parfaitement ce récit et se mélange à merveille aussi bien aux passages dramatiques qu’aux séquences plus joyeuses.

Bulbbul est un premier film vraiment marquant qui a un charme immense et propose une histoire porteuse de nombreux messages, notamment sur la condition de la femme. Avec une réalisation brillante, un rendu visuel envoûtant, une musique enchanteresse et une actrice principale qui crève l’écran, c’est une bien belle leçon de cinéma que donne Anvita Dutt, qui montre que c’est assurément une réalisatrice à suivre.

Magnifique et marquant.

SYNOPSIS

Une jeune fille mariée précocement devient de plus en plus mystérieuse au fil des ans, hantée par son passé, tandis que des meurtres surnaturels secouent son village.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 34
- Titre original : Bulbbul
- Date de sortie : 24/06/2020
- Réalisateur : Anvita Dutt
- Scénariste : Anvita Dutt
- Interprètes : Tripti Dimri, Rahul Bose, Avinash Tiwary, Parambrata Chattopadhyay, Pauli Dam
- Photographie : Siddharth Diwan
- Montage : Rameshwar S. Bhagat
- Musique : Amit Trivedi
- Costumes : Veera Kapur Ee
- Décors : Meenal Agarwal
- Producteur : Karnesh Sharma pour Clean Slate Films
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- IMDB


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Enola Holmes : La review du film Netflix
Criminal - UK : Review de la saison 2
The Gift : Review de la saison 2
#Alive : La review du film Netflix
Ratched : Review de la saison 1
Justice League : Retour en production dans un climat tendu sur le (...)
Star Trek : Remettre en question la Fédération
Star Wars - Cassian Andor : Tony Gilroy remplacé par Toby Haynes (...)
The 100 : Review 7.15 The Dying of the Light
Netflix - Bandes annonces : 25 septembre 2020
Projet Tom Cruise : La navette SpaceX décollera en octobre (...)
Black Narcissus : La bande annonce de la série FX / Hulu
Billie : La critique
Mr. Mercedes : La série adaptée de Stephen King arrive sur (...)
Bullet Train : La star de Warrior au casting