561 connectés

Dream Team : La critique

Date : 09 / 07 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Dream Team
Machines de guerre, tome 3

  • Editeur : Declourt
  • Scénario : PÉCAU Jean-Pierre
  • Dessin : MAVRIC Senad, ANDRONIK Filip
  • Illustration : VERNEY Jean
  • Série : Machines de guerre
  • Collection : Histoires & Histoire
  • Date de sortie : 17 juin 2020
  • Format : 23,9 x 32 cm
  • Nombre de pages : 80
  • ISBN : 978-2-413-01292-4
  • Prix : 19.99 €

Après le JS-1 soviétique et le Tigre allemand, nous suivons l’équipage du célèbre Sherman américain, des plages de Normandie jusqu’aux avant-postes de l’offensive alliée en Europe de l’Ouest.

Au centre d’entrainement de la 3e division blindée US Spearhead en Angleterre, l’instructeur met au parfum les cinq soldats qui vont prendre les commandes du char Sherman sur le front. Il commence son briefing par ces mots : « Le char Sherman n’est pas un bon char. » Cependant, il est rapide et peut faire des ravages, mais pour cela il lui faut une équipe solide, soudée, complémentaire : une Dream Team.

Décryptage

Comanche le pilote, Guetty le copilote et mitrailleur, Sam le tireur, Ralf le chargeur et le sous-lieutenant Anderson le chef de char, forment à eux 5 l’équipage du Sherman M4, baptisé Dream Machine. C’est avec la 3ème division de blindée Spearhead qu’is vont débarquer en Normandie, le 18 juin 1944 pour ensuite traverser un territoire en guerre avec son lot de surprises et de déconvenues.

Après « Cette machine tue les fascistes » et « Krieg Machine », « Dream Team » est le 3ème tome d’une série appelée « Machines de Guerre » de Jean-Pierre Pécau qui suit les équipages des célèbres tanks qui équipent les armées du monde entier. LA BD suit cet équipage atypique envoyé là pour écraser toute résistance entre la Normandie et l’Allemagne, leur destination finale. Les auteurs nous plongent en plein conflit armé axé sur les chars, les problèmes rencontrés, les types de chars ennemis côtoyés sur les champs de bataille.

Même si l’idée est intéressante et que l’histoire accroche, le seul bémol est que l’on ne s’attache pas forcément aux personnages et qu’il faut probablement être féru de cette période et des tanks pour véritablement adhérer à la globalité. Attention, c’est bien fait, bien illustré, l’histoire se tient forcément bien, il manque juste le petit truc qui aurait rendu attachants des personnages pourtant drôles et atypiques. Face à eux, les horreurs de la guerre, les derniers instants d’une armée en déroute, les derniers combats, les morts inutiles...

L’humour n’est pas absent, loin de là, il en faudra pour naviguer dans ce char de l’armée américaine qui n’a que des inconvénients, peu maniable, peu résistant... Mais ce qui compte surtout ce sont les 5 hommes à l’intérieur qui vont faire tout ce qu’ils peuvent pour survivre ensemble dans un pays en ruine. Un travail très documenté, précis, comme l’attestent les quelques pages finales.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Nains : La critique du tome 17
La part du ghetto : La critique
Dceased Unkillables : La critique
Crusaders : La critique du tome 2
L’espion de César : La critique du tome 1
Star Wars : Qu’est-ce qui pourrait faire revenir Finn dans (...)
Petit guide de la chasseuse de monstres : La review du film (...)
Les nouvelles aventures de Sabrina : Les premières images de la (...)
Vortex : La critique
The Son : Une mini-série pour et par Jake Gyllenhaal
Miss : La critique
Don’t Look Up : Du beau linge pour le film Netflix (...)
Nains : La critique du tome 17
Romans et Bd-jeux : Les dernières ouvrages de 404 édition
Cinéma - Bandes Annonces : 27 octobre 2020