275 connectés

L’autre Terre : La critique du tome 1

Date : 15 / 02 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


L’autre Terre
tome 01

  • Editeur : Declourt
  • Scénario : PEYER Tom
  • Dessin : IGLE Jamal
  • Couleurs : TROY Andy
  • Série : Autre Terre
  • Collection : Contrebande
  • Date de sortie : 8 janvier 2020
  • Format : 17,4 x 26,5 cm
  • Nombre de pages : 64
  • ISBN : 978-2-413-02398-2
  • Prix : 15.95 €

« Si vous aimez les super-héros, vous DEVEZ lire cette série. Si vous détestez les super-héros, cette série va vous faire changer d’avis. » Mark Millar (Wanted, Kick Ass)

DragonflyMan et son partenaire Stinger vivent une vie d’aventures hautes en couleurs où ils aident la police et arrêtent les méchants sans trop de problème. Sur une autre Terre, DragonFly pourchasse les criminels déviants les plus violents et les forces de l’ordre corrompues. Soudainement ces deux héros intervertissent leurs places et passent dans un univers qu’ils ne maîtrisent pas. Accrochez-vous, ça va décoiffer !

Décryptage

Quel que soit l’endroit, la Terre Alpha pour L’homme Libellule et le Dard, ou encore la Terre Omega pour Dragonfly, à Fortune City, il y a toujours des méchants à poursuivre et à mettre hors d’état de nuire. Ce qui change d’une Terre à l’autre, d’un côté du miroir à l’autre, c’est la manière de le faire et la violence employée. Et lorsque les 2 mondes se rencontrent c’est le chaos assuré.

Traiter des univers miroirs ou parallèles, est toujours un défi intéressant et passionnant, cela permet de montrer toute la noirceur et l’envers d’un décor souvent aseptisé, sans oublier l’ambivalence des personnages. Et mélanger les mondes et les personnages de cette histoire est encore plus excitant. On passe aisément d’un monde coloré et acidulé de la Terre Alpha au monde sombre, glauque et violent de la Terre Omega que tout oppose. Et forcément quand les héros échangent leurs places, comme on échange sa maman sur M6, qu’ils passent littéralement de l’autre côté du miroir, c’est l’incompréhension qui s’installe, là où l’un trouvera l’aide de la police, l’autre devra traiter avec des policiers corrompus. C’est un chamboulement complet dans leurs habitudes et une toute nouvelle façon de travailler pour chacun d’eux.

C’est donc une histoire passionnante que nous propose les auteurs de cette BD. Mélanger les 2 héros et les 2 méchants et les plonger dans le monde de leurs doubles donne une nouvelle dimension à l’histoire, à la fois tragique et comique. Chaque monde est parfaitement modélisé par des dessins immersifs, propres à chaque univers. Mais chaque monde est l’illustration de ce qu’étaient les super-héros de l’âge d’or (puis d’argent) des comics, très colorée, où l’on se battait à coup d’onomatopées, et ceux de l’ère moderne violente, sanglante et très sombre.

L’autre Terre nous montre le gouffre/contraste qu’il existe entre ces 2 générations /évolutions/tons de la BD et nous fait prendre aussi conscience que l’évolution de notre société suit le même chemin. Ce qui en fait une BD très intelligente sous des aspects très basiques, et en analysant un peu plus profondément, on trouve d’autres thèmes forts comme la justice par exemple qu’on ne peut plus rendre comme avant, ou encore la corruption. Une belle réussite que cette BD-là au scénario intelligent, drôle et dont les dialogues sont finement ciselés.

Le livre 1 de l’Autre Terre se compose de 6 chapitres auxquels viennent s’ajouter en bonus, en plus des éternelles couvertures de chaque numéros, des crayonnés, 4 pages sur les personnages et la création du monde, ainsi que 2 histoires inédites de 7 et 15 pages, appelés les « Contes de l’Autre Terre ».


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’autre Terre : La critique du tome 1
Crusaders : La critique du tome 1
L’homme de l’année tome 16 - 1989 : La critique
Alice Matheson tome 6 : La critique
Tolkien - Eclairer les ténèbres : La critique
Westworld : Nouvelle bande annonce de la saison 3
Hunters : La review des trois premiers épisodes
Moon Knight : Daniel Radcliffe nie son implication dans la série (...)
Jurassic World 3 : Colin Trevorrow vous présente son (...)
Uncharted : Tom Holland annonce le début de production (...)
Mes jours de gloire : La critique
DMZ : Freddy Miyares pour le pilote de HBO Max
Cartoon Movie : 22ème édition du 3 au 5 mars à Bordeaux
Painkiller : La mini-série reçoit le feu vert de Netflix
Debris : Norbert Leo Butz pour le pilote de NBC