542 connectés

Seppuku et Le Voyageur Onirique : La critique des romans

Date : 08 / 01 / 2020 à 08h00
Sources :

Unification France


Seppuku
Romain d’Huissier

- Éditeur : Ogmios
- Auteur : Romain d’Huissier
- Illustrations : Max Bedulenko
- Date de parution : 31 Juillet 2019
- ISBN : 978-2-490352-03-6
- Prix : 8.00 €
- Nombre de pages : 114
- Format : Poche
- Couverture : Souple

Description :

"Alors que Naigo Kurogane participe avec ses frères d’armes à des manœuvres pour démontrer la puissance de leur clan, ils sont massacrés par cinq hommes étranges aux capacités hors normes, les oni de Nagaki.

Aux portes de la mort, lui sera proposé un choix : l’oubli ou la vengeance.

Ayant opté pour cette dernière, le jeune samouraï arpentera un chemin sanglant, fait de souffrances et de combats.

Accompagné dans sa quête par une prêtresse d’Amaterasu, il se dressera contre les oni de Nagaki et leur sombre projet qui pourrait bien causer la perte de l’Empire du Soleil Levant."


Le Voyageur Onirique
Guillaume Beck


- Éditeur : Ogmios
- Auteur : Guillaume Beck
- Illustrations : Tobias Kwan
- Date de parution : 01 Mai 2018
- ISBN : 978-2-49035-200-5
- Prix : 10.00 €
- Nombre de pages : 180
- Format : Poche
- Couverture : Souple

Description :

"Parle-moi des Grands Anciens...

C’est ainsi, après avoir naïvement posé cette question à West, son collègue et ami, que la vie d’un étudiant de l’université de Miskatonic va basculer dans le chaos.

Il deviendra la marionnette d’anciennes et terribles entités, un simple pion dans une lutte cosmique immémoriale.

Il cherchera à retrouver le cours paisible de son existence auprès de sa petite amie.

Mais on ramène toujours quelque chose de ses voyages.

Dès lors est-il possible de revenir à la normalité, de vivre avec celle que l’on aime quand son monde bascule dans la folie ?"


Verdict sur ces deux romans :

Bien que foncièrement différents, ces deux romans partagent le thème du voyage physique et spirituel.

Dans Le Voyageur Onirique, l’auteur, Guillaume Beck, explore avec son personnage des thèmes connus du Mythe de Cthulhu : Rêves, folie, expériences, livre incunable, monstres cauchemardesques, peinture, découverte d’horrible vérité, boîte de Pandore ...
Ce roman se déroule dans la ville d’Arkham et se propose de fouiller ce qui y est tapi. Un sujet qui, ailleurs, est très souvent juste évoqué, mais finalement pas souvent approfondis (dans la littérature, tout du moins, beaucoup plus dans les jeux de plateaux).

Le protagoniste s’enfonce de plus en plus profondément dans un autre monde, guidé par Herbert West (le héros des films Reanimator inspirés de Lovecraft).

Dans Seppuku, Romain d’Huissier (à qui l’on doit de nombreux écrits dans les JdR asiatisants Legendes des 5 Anneaux, Wuxia, Qin mais aussi dans Hexagon Universe, Brogade Chimérique, Devâstra, Capharnaüm, Chroniques Oubliées et Luchadores), nous emmène sur le terrain de la vengeance avec une quête quasi impossible, ayant des traits communs avec Kill Bill.
La période féodale et la magie servent pourtant de cadre à cette aventure, violente, dure et charnelle, qui mène notre héros, un jeune samouraï, à tuer, un à un, les monstres Oni qui l’ont défait lui et les siens.
Le roman sait disséminer les éléments de background avec parcimonie, sans en faire trop. Ces éléments arrivent toujours à point pour souligner la poésie ou la dure réalité du moment.

Ces deux romans prennent donc un thème et l’exploite à fond, sans trop vouloir en faire (sans parler de l’entièreté du Mythe de Cthulhu ou sans décrire toutes les entités nippones). Ils abordent par le bon bout ces mondes chers (entre autres) aux adeptes de Jeux de Rôle.

À travers ces écrits, il s’agit de poser un regard différent sur notre propre monde, sur notre raison d’être, sur nos choix, comme sont amenés à le faire les protagonistes.

Soulignons, en passant, le travail de la toute petite maison d’édition indépendante Ogmios qui propose ses ouvrages via la plateforme de financement participatif Ulule et désire s’attacher à des textes fantastiques sombres.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Institut : Le Stephen King cuvée 2020
Alien III : Audible donne vie au scenario de William (...)
Seppuku et Le Voyageur Onirique : La critique des romans
Un océan de rouille : Le roman de C. Robert Cargill chez Albin (...)
Lovecraft - Je suis Providence : La critique des Tomes 1 et (...)
Matrix 4 : Ellen Hollman rejoint le film en plein tournage
Les Simpson : L’affiche spéciale pour l’épisode (...)
Tales From The Loop : Bande annonce d’une série ambitieuse (...)
American Horror Story : Macauley Culkin rejoint les habitués de (...)
Avenue 5 : Review 1.06 Was It Your Ears ?
Kung Fu : Nouvelles annonces de casting pour le reboot de The (...)
Love, Victor : La série Disney+ déménage sur Hulu
La Communion : La critique
Ordinary Joe : 3 James Wolk pour le prix d’un dans le (...)
The Portable Door : Christoph Waltz et Guy Pearce pour la comédie (...)