483 connectés

Seule dans l’espace : La critique

Date : 05 / 01 / 2020 à 08h00
Sources :

Unification


S.K. Vaughn

Seule dans
l’espace

  • Date de parution : 16 octobre 2019
  • Editeur : Bragelonne
  • ISBN : 979-10-281-0536-5
  • Prix : 22,00 €
  • Nombre de pages : 480
  • Format : 15,3 x 24 cm

May Knox dérive dans l’espace après un terrible accident. Son dernier espoir : l’homme dont elle a brisé le cœur, à des millions de kilomètres de là.

Décembre 2067.

Seule humaine vivante à bord du Hawking II, la commandante May Knox était en mission d’exploration dans l’espace lorsque la catastrophe se produit. May se réveille d’un coma artificiel au cœur d’un vaisseau vide, sans aucun souvenir de ce qui s’est passé. Les systèmes à bord tombent en panne un par un et le reste de l’équipage a disparu. Elle découvre alors que ce qui ressemble à un accident n’en était peut-être pas un…

May n’a plus qu’une chance de survie : Stephen Knox, scientifique de la NASA qui dirigeait la mission depuis la Terre. Et accessoirement son ex-mari, dont elle vient de se séparer.

À présent, May s’accroche à la vie et à la voix de Stephen, qui traverse les espaces infinis pour tenter de la ramener chez elle.

Décryptage

C’est partiellement amnésique, que Maryam “May” Knox, se réveille d’un coma induit à l’infirmerie du Stephen Hawking II, le vaisseau qu’elle commandait lors d’une mission scientifique sur Europa, la lune de Jupiter. Perdue et désorientée, c’est petit à petit, que la jeune femme va reprendre ses esprits et se rendre compte qu’elle est maintenant seule à bord d’un vaisseau, perdu dans l’espace, qui cumule les pannes avec pour seule compagnie, l’Intelligence Artificielle du vaisseau.

Très rapidement, la jeune femme va se rendre compte qu’elle est désespérément seule dans le vaisseau, sans possibilité d’obtenir une explication de ce qui est arrivé à son équipage. Très affaiblie, avec des ressources limitées et un vaisseau cumulant les pannes, pour s’en sortir, May va devoir compter sur l’aide de quelqu’un. Le problème, c’est que tout le monde la pense morte. Petit à petit, les pièces du puzzle vont se mettre en place.

Il faut avouer que le postulat de base est excitant. Ce thriller/survival plaisant est mené tambour battant grâce à de très courts chapitres (il y en aura 96 dans le livre) qui donnent un rythme certain à l’histoire. Le lecteur est instantanément immergé dans l’histoire dont le ton est donné dès les premiers chapitres. L’histoire se déroule sur 2 trames temporelles, le présent, la jeune femme seule sur son vaisseau, essayant tant bien que mal de reprendre pied avec l’aide de son (ex) mari, Stephen Knox. La seconde, quelques mois auparavant, ce qui permet d’expliquer le cheminement de la jeune femme et les déboires d’avant la mission, concernant principalement sa vie sentimentale. Et bien évidemment l’histoire se déroule dans 2 lieux principaux différents, le vaisseau (avec toute l’excitation du danger qui s’y trouve) et la Terre avec la Nasa et le mari, qui n’accueille pas forcément les scènes les plus intéressantes. Intelligemment, toutes les informations seront données au fur et à mesure que la jeune femme recouvre la mémoire. L’interaction avec l’Intelligence Artificielle nommée Eve est intéressante (le lien qui se créé entre la machine et la femme) mais n’est pas la partie la plus développée, le récit étant basé sur l’histoire d’amour, impossible et enfin compliquée. L’humour, qui ne tombe pas toujours bien malheureusement, permet tout de même de détendre un peu une atmosphère pesante.

Forcément avec un titre pareil, Seule dans l’espace (Across the Void en VO !!!), le lecteur ne peut que penser à Seul sur Mars (The Martian en VO), le roman d’Andy Weir dont il partage quelques similitudes : l’isolement et les difficultés de communication, l’abandon de tout espoir, les péripéties, la mise en œuvre de tout ce qui est possible pour sauver la rescapée (et le même éditeur français). Mais les comparaisons s’arrêtent là. Tout l’aspect scientifique passionnant de Seul sur Mars ne se retrouve pas poussé à l’extrême ici. Des incohérences sont présentes tout le long du récit qui reste toutefois très plaisant car on s’attache tout de suite à l’héroïne, captivant et passionnant avec une pointe de mystères, de rebondissements et quelques moments angoissants voir effrayants.

Malgré quelques défauts, ce thriller de science-fiction reste toutefois très plaisant et très facile à lire. Le titre français est pour moi une erreur puisqu’il induit le lecteur en erreur dans ce qu’il pensera être un récit à la Seul sur Mars mais qui ne l’est pas vraiment.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


DCeased : La critique
October Faction : La critique du tome 1
L’autre Terre : La critique du tome 1
Crusaders : La critique du tome 1
L’homme de l’année tome 16 - 1989 : La critique
Matrix 4 : Ellen Hollman rejoint le film en plein tournage
Les Simpson : L’affiche spéciale pour l’épisode (...)
Tales From The Loop : Bande annonce d’une série ambitieuse (...)
American Horror Story : Macauley Culkin rejoint les habitués de (...)
Avenue 5 : Review 1.06 Was It Your Ears ?
Kung Fu : Nouvelles annonces de casting pour le reboot de The (...)
Love, Victor : La série Disney+ déménage sur Hulu
La Communion : La critique
Ordinary Joe : 3 James Wolk pour le prix d’un dans le (...)
The Portable Door : Christoph Waltz et Guy Pearce pour la comédie (...)