544 connectés

Watchmen : Bilan de la série par Damon Lindelof (Spoilers)

Date : 17 / 12 / 2019 à 14h00
Sources :

Deadline


Bon ! Ça y est, on le sait maintenant... Les membres de la Septième Cavalerie ont vraiment été stupides. Mais, ils n’ont pas été les seuls (et je ne vous en direz pas plus). Dans une très longue interview accordée à Dominic Patten de Deadline, Damon Lindelof, créateur et showrunner de la série Watchmen, a fait une sorte de bilan de la série d’HBO mais a surtout parlé de l’avenir la série et sur quelques évènements du final diffusé récemment sur OCS. Nous avons tenté - dans cet article - de minimiser les spoilers, mais il est tout à fait possible que quelques-uns aient réussit à passer les mailles du filet... Si vous n’avez pas vu le dernier épisode ou même la série (et que vous comptez vous y mettre), n’allez pas plus loin !

Voici une retranscription de cet entretien, qui commence avec une véritable onde de choc que nous pensions que seul le Dr. Manhattan pouvait générer :

Allons-nous voir plus de Watchmen ou est-ce la fin de la série ?

Oh, whaou ! Vous allez droit au but ! Je ne sais pas. C’est ma réponse. Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai toujours cru et crois toujours que ces neuf épisodes sont une histoire complète avec un début, un milieu et une fin. Chacun le verra à sa façon, et je ne conteste certainement pas les opinions qui disent qu’il pourrait y en avoir davantage. Je ne me sens pas obligé de continuer l’histoire sans raison. Cette raison devrait être une raison créative, axée sur les idées, et je n’ai pas d’idées pour les saisons suivantes de Watchmen actuellement.

Ça c’est ce que vous dîtes. Mais il y a de quoi raconter avec Angela (Regina King) qui absorbe les pouvoirs du Dr. Manhattan, ou encore le fait que Miroir [Tim Blake Nelson] et Blake [Jean Smart] qui mettent Veidt [Jeremy Irons] en état d’arrestation et cela même s’il sauve le monde une seconde fois. Ça ressemble à ce que voudriez faire, non ?

(RIRES) Eh bien, n’importe quelle série télévisée de l’histoire de la télévision ne se termine pas avec la destruction de la création telle qu’elle est, n’est-ce pas ? Vous pourriez faire valoir cet argument au sujet du final de The Wire ou de n’importe quel final, le final de Silicon Valley qui vient d’être diffusé. L’histoire pourrait continuer si l’un des personnages est vivant ou si le monde continue. Ça ne veut pas dire que ça devrait. [...] Je ne sais pas. Je dis simplement que je suis d’accord avec votre opinion que cela pourrait continuer. Je ne sais tout simplement pas comment continuer pour le moment.

Ce n’est pas un bon argument d’un point de vue "affaire" pour AT&T et HBO ni pour les fans que vous avez créés avec Watchmen, n’est-ce pas ?

Nous vivons en ce moment des histoires qui ressemblent à Fargo, par exemple, ou True Detective, ou Big Little Lies qui se présentaient comme des mini-séries, et il s’avère maintenant que toute série est en fait limitée. Je veux dire qu’il n’y a pas de séries illimitées à moins que ce ne soit 60 Minutes ou Les Simpson, je suppose. Même Big Little Lies, qui était présentée comme une série limitée, a ensuite connu une 2e saison et est maintenant considérée comme une série comme une autre.

J’ai l’impression que ce serait la même chose avec Watchmen. Mon respect pour le matériel d’origine a vraiment guidé une grande partie de la prise de décision au niveau de la narration. Mais, ce serait manquer complètement de conscience de soi que de dire que personne ne devrait continuer cette histoire parce qu’Alan Moore et Dave Gibbons ne voulaient certainement pas que cette histoire originale continue alors que moi-même je l’ai fait.

Donc un avenir pour Watchmen peut-être mais sans Damon Lindelof ?

Eh bien, le monde est vaste. [...] Je serais très curieux de savoir si de futures itérations de Watchmen iront de l’avant. Comme je l’ai dit, nous avons mis toutes les idées que nous avions dans cette saison.

Eh bien, avec l’arrestation probable d’Adrian Veidt pour l’invasion extraterrestre déguisée de 1985 qui a en fait été un véritable meurtre de masse pour la paix dans le monde, il semble que l’invisible président Robert Redford sera également poursuivi pour avoir caché tout cela au peuple américain, ce qui semble être une idée lancée dans les dernières minutes pour un effet domino...

(Rires) Oh, mon Dieu, c’est vrai. C’est peut-être la raison pour laquelle il doit y avoir une Saison 2 de Watchmen, c’est que toute la saison ne sera que les articles de mise en accusation écrits pour Redford. Ce serait un moment de télévision fascinant. Je vais appeler Craig Mazin tout de suite et faire en sorte que le processus de Tchernobyl se déchaîne à ce sujet.

Maintenant que le final de la saison ou de la série a été diffusée, quelles en sont les retombées selon vous ?

Je me contenterai de me dire que le domaine dont je suis le plus fier est que la série a provoqué des discussions autour d’elle. Nous racontons cette histoire et ce que nous essayons de faire devient évident au fur et à mesure. Donc, les conversations autour de la série, venant de tous les côtés, même des gens qui n’en sont pas de grands fans mais qui sont toujours engagés dans ces conversations, pour moi c’est fantastique.

En tant que créateur de la série, je dois l’aimer parce que c’est mon bébé, mais en même temps, je dois aussi reconnaître qu’elle n’était pas ce qu’elle aurait pu être. Je ne peux pas vous dire comment nous aurions pu faire mieux. Parfois, même quand on fait de grands swings, on peut rater le balle et cela s’est certainement produit ici, mais je ne peux pas vraiment le savoir à ce moment-là.

Vous avez souvent dit avoir été inspiré par Ta-Nehisi Coates. Vous avez parlé de choses comme le massacre qui a détruit Black Wall Street en 1921, qui a marqué l’ouverture de la série et qui faisait partie du final. Quelle a été la réaction de gens comme M. Coates et d’autres membres de la communauté afro-américaine, pour vous en tant qu’homme blanc, racontant cette histoire ? Quelle a été la réponse à votre sujet tout au long de la série ?

Je ne suis plus sur Twitter, donc mon principal moyen de savoir ce que vous décrivez est de lire des articles écrits par des rédacteurs de couleur et d’être interviewé [...]. Encore une fois, ce que je dirais, c’est que le niveau d’engagement et le fait de se voir accorder le bénéfice du doute est en grande partie une conséquence indirecte du fait que je reconnais que ce n’est pas mon histoire. [...] La leçon que j’ai apprise ici, c’est que je n’ai jamais eu d’histoire à raconter.

Je me suis entouré de véritables partenaires créatifs qui avaient leur histoire à raconter et je me suis mis de côté. Je suis devenu conservateur au lieu d’artiste à ces moments-là. Nous étions des partenaires plutôt que des employeurs et employés, du moins c’est ce que j’ai fait. [...] Cette authenticité ne venait pas de moi. J’ai juste été assez intelligent pour savoir de qui ça devait venir.
[...] Ce n’est pas à moi de raconter cette histoire. [...]

Avec la série diffusée en fin d’année, avez-vous l’impression que l’histoire que vous avez racontée a trouvé sa place ?

J’ai l’impression qu’on a fait le final qu’on voulait faire et je l’aime beaucoup - c’est tout ce dont je peux parler. J’aurai un plus grand sens de la perspective dans quelques mois, nous avons dit dès le départ que si le grand méchant de la saison est la suprématie blanche, nous n’allons pas vaincre cette dernière dans l’épisode neuf de Watchmen.

Cela dit, vous interprétez la fin de la façon dont la plupart des gens l’interpréteront, c’est que la suprématie blanche est en grande difficulté pour avancer, et je ne suis pas certain que nous ayons besoin d’en faire une série sur ce que cela semble vouloir dire. Mais si Angela Abar a effectivement une fraction des pouvoirs du Dr. Manhattan, elle est prête à faire quelque chose de plus important que lui.

Est-ce que les super-héros sont en fin de compte des échecs pour vous ?

Eh bien, ils sont bien meilleurs pour combattre Thanos que pour combattre la suprématie blanche... Le problème culturel fondamental sur notre planète est interne. Notre incapacité à nous entendre les uns avec les autres ou à nous diviser pour des parts de terrain, la couleur de notre peau ou la religion que nous choisissons, ces choses qui sont profondément ancrées dans notre culture et dans notre être sont des choses que les super-héros ne peuvent combattre.

Bien que les super-héros soient là pour créer l’inspiration et l’aspiration, je pense qu’ils sont un peu inertes quand on les regarde à travers l’objectif du monde réel. C’est pourquoi nous aimons tous aller voir les films Marvel, Superman ou Batman. C’est juste que le Joker peut être arrêté. [...]

Malheureusement, pour les super-héros, Alan Moore a tiré le rideau. Avec ce feuilleton, nous essayons de tout écraser, parce que la culture des super-héros ne s’est agrandie et développée qu’au cours des trois dernières décennies, depuis la première édition de Watchmen. Cela exigeait une critique encore plus mordante, mais ce ne serait pas non plus Watchmen s’il n’y avait pas beaucoup de respect en même temps que la critique. Donc, cette série est faite par des gens qui aiment ces films. Si nous les critiquons, nous savons de quoi nous parlons, je l’espère.

Bilan des courses, s’il devait y avoir une saison 2 de Watchmen, celle-ci n’arriverait pas tout de suite, et Lindelof n’est pas sûr du tout qu’il en sera à l’origine.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Watchmen : Il est temps d’ouvrir les portes de la (...)
Watchmen : Pourquoi il n’y aura pas de saison 2 par Damon (...)
Watchmen : Quand les Watchmen deviennent les Washmen
Watchmen : La saison 2 ne verra sans doute jamais le (...)
Watchmen : Le patron de HBO se penche sur les chances d’une (...)
Servant : Bande annonce et date pour la saison 2 de la série (...)
Guillermo Vilas - Un classement contesté : La review du film (...)
Day Shift : Jamie Foxx chassera des vampires sur Netflix
Zonakron - Valliance : La critique du jeu de rôle et de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 26 octobre 2020
Star Trek Discovery : Review 3.02 Far From Home
Battlestar Galactica : Simon Kinberg pour écrire et produire le (...)
La Famille Addams : Tim Burton pour produire et réaliser une (...)
GLOW : Des questions de représentation auraient-elles provoqué la (...)
ADN : La critique