309 connectés

Betrayal at House on the Hill : La critique de la 2nde édition du jeu

Date : 20 / 11 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


Betrayal at House on the Hill
La seconde édition

Description :

"Dans Betrayal at House on the Hill, les joueurs incarnent des explorateurs qui enquêtent sur une vieille maison effrayante composée de différentes pièces. Chaque fois que vous entrez dans une nouvelle pièce, vous vous exposez à de graves dangers. Les explorateurs changent au cours du jeu, selon la façon dont ils gèrent les surprises de la maison. La maison est différente à chaque fois que vous la construisez.

Au cours de la partie, un explorateur devient le traître et défie ses anciens compagnons. Les autres explorateurs deviennent des héros qui luttent pour survivre. Dès lors, le jeu devient un combat entre le traître et les héros, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Betrayal at House on the Hill comporte cinquante repaires qui racontent chacun une histoire différente. À vous de jouer !

Votre mission est de partir explorer la mystérieuse maison. Au cours de la partie, rendez votre explorateur le plus fort possible jusqu’à ce que le traître soit désigné. Après cela, votre but sera de remplir vos objectifs selon votre rôle de traître ou de héros. "

Le visuel de la boîte et son contenu :

- 1 livre de règles
- 2 livrets
- 44 tuiles Pièces
- 1 tuile Hall d’entrée/Foyer/Escaliers
- 6 figurines Explorateurs pré-peintes en plastique
- 6 cartes Personnages
- 30 curseurs en plastique
- 8 Dés
- 1 compteur de progression
- 80 Cartes (Événements, Articles, Présages)
- 149 jetons

Le déroulement d’une partie :

Les joueurs choisissent un personnage (pin-up, joueur de baseball, savant fou, etc...) et se lancent dans la partie qui se déroulera en 2 parties distinctes :

- Lors de la première moitié du jeu, tous les joueurs travaillent en équipe pour explorer une demeure, en commençant par la tuile de l’entrée, tour à tour, ils vont ouvrir de nouvelles pièces (découvrir de nouvelles tuiles, déclencher un événement dont des attaques de monstres...) et acquérir du matériel (armes, potions, objets mécaniques étranges, etc...). Ils peuvent aussi tomber sur des malédictions qui une fois accumulées déclencheront la seconde partie de l’aventure.


- Ainsi, dans un deuxième temps, on découvre que l’un des personnages est un traître, ce qui déclenche un scénario (parmi 50) et donne des textes d’ambiance à tout ce qu’il va se passer dorénavant (aliens, momie, vampires seront au rendez-vous).

De nouvelles mécaniques de jeux, de nouveaux lieux, sont alors introduits, le traître animant les monstres et les autres joueurs travaillant de concert pour réussir leurs objectifs.

Le verdict :

Le jeu, longtemps espéré par une partie des francophones, très aimé et pratiqué dans les pays anglo-saxon, est le fer de lance des jeux que l’on classe dans la catégorie Ameritrash : comprenez un jeu à thème fort, avec des règles asymétriques, qui partent un peu dans tous les sens, sans grande attention à la mécanique et plus au fun, servi par une grande part de hasard.

Ce qui est exactement le cas ici. La chance (les nombreux lancés de dés, les combats, les tirages de cartes) est omniprésente. Beaucoup trop, certainement, pour une grande majorité des joueurs actuels qui ne jugent que par des mécaniques originales.

Pourtant, une large poignée de joueurs qui cherchent du fun le trouveront dans Betrayal at House on the Hill. La première moitié du jeu (rapide), sert de mise en bouche et à faire monter la tension pour la seconde (le cœur du jeu), où l’on découvre le traître. C’est alors un plaisir d’agir dans l’urgence et la pression des forces du mal.

Ainsi, quand on commence une partie de ce jeu, on ne sait jamais à quelle sauce on sera mangé, dans quel style l’on va verser. C’est tout de même agréable lors d’un jeu asymétrique !

Cette seconde édition, précise des règles et ajoute de nouvelles missions et hantises, sans transformer le jeu en profondeur.

Fun, Old-school dans une ambiance de série B, sont donc les deux armes de ce jeu qui a déjà trouvé son public.

Fiche technique

Type : Semi-coopératif
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : B. Glassco, R. Daviau, B. McQuillan, M. Selinker, T. Woodruff
Éditeur : Wizard of the coast
Illustrations : D. Crabapple McClain, C. Moeller, P. Whitley, S. Wan
Nombre de joueurs : 3 à 6
Age des joueurs : 12 ans et plus
Durée d’une partie : 60-120 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 50 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Loser : La critique du jeu de perdant
Paris New Eden : La critique du jeu
Ludum : La critique de la box hivernale
Loup-Garou 20ème anniversaire : La critique d’Umbra - (...)
Confort de jeu : Easy Dungeon - vos donjons en 3d et (...)
Space Force : Les inspirations Trekkiennes de Donald (...)
La voie de la justice : La critique
Ares : Review de la saison 1
Doctor Who : Jodie Whittaker de retour pour la saison (...)
Birds of Prey : Harley Quinn et ses amies pour les produits (...)
Migrants : Découvrez le court-métrage made by Neill Blomkamp
The House on Mango Street : Gaumont adapte La petite fille de la (...)
Alien III : Audible donne vie au scenario de William (...)
Netflix - Bandes annonces : 26 janvier 2020
The Falcon and the Winter Soldier : Premier aperçu de U.S. Agent (...)