246 connectés

Noura rêve : La critique

Date : 09 / 11 / 2019 à 09h00
Sources :

Unification


Noura rêve de liberté et d’amour. Dans une société qui bride les sentiments et considère comme un outrage toute manifestation de tendresse en public.
C’est déjà compliqué. Divorcer ensuite, plus que difficile.

Rien que d’avoir fait ce film est très courageux. Et la démarche est à saluer.

C’est important de montrer à quel point on a beau vivre tous sur la même planète, on ne vit pas toujours dans le même monde. Et parfois même, dans le même temps... autant l’acte est militant en Tunisie, autant il est édifiant pour le public international.

Sur le fond, le film est un intéressant témoignage. Le mode de vie de Noura diffère. Interpelle. Donne à réfléchir, ici, où le divorce, l’adultère, "l’amour libre" sont traités bien autrement.
Même si, rien n’est parfait nulle-part, et que des efforts envers les femmes sont à fournir encore partout, en matière d’indépendance, de droits et d’émancipation.
Il n’est pas question ici de juger mais juste de montrer jusqu’où peut mener ce rêve de liberté intime, ailleurs... où les us et coutumes divergent des nôtres.

Sur la forme, le film est d’une excellente qualité technique.
L’interprétation est sobre et très juste.

Hinde Boujemaa maîtrise bien son sujet et son art.

DB


Noura est amoureuse de Lassad. Dans le pays dans lequel ils vivent, les passions amoureuses doivent être discrètes et quand, par exemple, elle décide de l’embrasser passionnément, ce ne peut-être que dans le hall d’entrée d’un immeuble. Malgré un métier pas vraiment passionnant et deux enfants à charge, Noura est éprise de liberté et semble être heureuse. Elle doit cependant faire face à un gros problème : son mari vient d’être libéré de prison ce qui va peut-être l’empêcher de pouvoir divorcer.

C’est donc à un combat pour la liberté que nous allons assister pendant les 90 minutes de ce long-métrage. Un combat à l’issue imprévisible et ponctué de révélations sur les mœurs et l’(in)justice d’un pays au fonctionnement patriarcal et fortement corrompu.

On a cependant aucun mal à imaginer que l’histoire de Noura est celle que vit encore beaucoup de femmes dans le monde. Comment peut-on s’épanouir quand on a un mari multi-récidiviste et qui n’arrive pas à comprendre qu’une contribution uniquement matérielle est loin d’être suffisant pour avoir l’amour des siens. Quand à la charge mentale s’ajoute le stress de voir débarquer la police à tout moment, on comprend très aisément pourquoi Noura rêve.

Son rêve est filmé de manière clinique, sans aucun jugement sur les protagonistes, qui pour certains sont pourtant prêt à commettre l’irréparable pour appliquer leur propre justice. Lorsqu’un acte abominable finit par être commis, la tension n’en finit plus de monter et il est bien difficile de deviner comment va s’achever le rêve de plus en plus cauchemardesque qui se joue devant nous.

Il est dit que l’Amour est plus fort que tout, mais voir à quel point il peut-être à ce point testé, méprisé ou renié rend cette expérience cinématographique particulièrement éprouvante. Éprouvante, mais nécessaire pour illustrer parfaitement le long chemin qui reste encore à accomplir pour que toutes les femmes puissent vivre leurs rêves.

AR


SYNOPSIS

5 jours, c’est le temps qu’il reste avant que le divorce entre Noura et Jamel, un détenu récidiviste, ne soit prononcé. Noura qui rêve de liberté pourra alors vivre pleinement avec son amant Lassad. Mais Jamel est relâché plus tôt que prévu, et la loi tunisienne punit sévèrement l’adultère : Noura va alors devoir jongler entre son travail, ses enfants, son mari et son amant, et défier la justice...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 30
- Titre original : Le rêve de Noura
- Date de sortie : 13 novembre 2019
- Réalisatrice, Scénariste : Hinde Boujemaa
- Interprètes : Hend Sabri, Lotfi Abdelli, Hakim Boumsaoudi
- Photographie : Martin Rit
- Montage : Nicolas Rumpl, Julien Miza
- Son : Marie Paulus
- Costumes : Salah Barka
- Décors : .Rauf Helioui
- Producteur : Propaganda, Eklektik, Les Films de l’Après-Midi
- Distributeur : Paname Distribution

Sélection Officielle TIFF 2019 - Discovery
Sélection Officielle San Sebastian 2019 - New Directors
Journées Cinématographiques de Carthage 2019
Sélection Officielle Cinemed Montpellier 2019
Meilleure Actrice - Festival El Gouna 2019 (Egypte)
Mention Spéciale Prix d’Interprétation féminine - Festival de Saint Jean de Luz 2019
Grand Prix de la Compétition Internationale - FIFIB Bordeaux 2019

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Noura rêve



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Sympathie pour le diable : La critique
Tenzo : La critique
La reine des neiges 2 : La critique
Les Misérables : La critique
Knives and Skin : La critique
Justice League : Les stars se mobilisent pour le Snyder (...)
See : Review 1.05 Plastique
Runaways : La bande annonce de la saison finale
Loki : Sophia Di Martino rejoint Tom Hiddleston
Mortel : Review de la saison 1
Harley Quinn : Nouvelle bande annonce de la série DC (...)
Sin City : Bientôt une série par Frank Miller et Robert (...)
Goliath : La dernière saison s’attaquera à une crise (...)
Sympathie pour le diable : La critique
Impeachment - American Crime Story Clive Owen sera Bill (...)