253 connectés

Martin Eden : La critique

Date : 10 / 10 / 2019 à 10h30
Sources :

Unification


Pietro Marcelo a adapté de manière très originale le roman de Jack London tout en restant fidèle à l’œuvre et pourrait-on même dire à l’ensemble des œuvres de l’auteur tant les références à d’autres écrits sont nombreuses. Une transposition spatiale et temporelle a été appliquée.

Exit Oakland et le début du siècle, l’histoire se déroule cette fois-ci dans un port italien, celui de Naples. La temporalité se situe dans les années 1950-60-70 ou 80 selon les plans, pas de temps bien défini. Certains plans de l’enfance du héros semblent se dérouler dans une décennie plus récente que sa vie d’adulte. Le temps et le lieu comptent mais pas trop, pas assez pour qu’ils soient proprement définis, là n’est pas le propos.

Comme le titre l’indique, Martin Eden est le personnage central, omniprésent. C’est à son ascension et à ses désillusions que l’on va assister. Luca Marinelli excelle dans le rôle. Le film s’ouvre sur une scène où Martin est déjà écrivain à succès puis va vite faire un saut dans le temps et nous expliquer comment on en est arrivé là. Prolétaire, il va tomber amoureux d’une jeune bourgeoise et vouloir s’élever pour elle. Au prix d’un travail acharné et d’une farouche volonté, il y arrivera, mais il ne laissera pas tomber ses idéaux pour autant le conduisant à de nombreuses déceptions.

Le parcours de Martin Eden est filmé de manière originale et dynamique. Les couleurs, les lumières, tout est travaillé pour nous immerger dans cette quête. Les images d’archives se mêlent aux autres dans un doux ballet et une bande-son parfaitement adaptée complète cela.

Pietro Marcelo a réussi avec brio l’adaptation d’un grand roman passionné en nous livrant un beau film passionnant.

SYNOPSIS

À Naples, au cours du 20e siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2h09
- Titre original : Martin Eden
- Date de sortie : 16/10/2019
- Réalisateur : Pietro Marcelo
- Scénariste : Pietro Marello, Maurizio Braucci d’après l’oeuvre de Jack London
- Interprètes : Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cecchi, Vincenzo Nemolato, Marco Léonardi, Denise Sardisco, Carmen Pomella, Autilia Ranieri
- Photographie : Allessandro Abate, Fransesco Di Giacomo
- Musique : Marco Messima
- Costumes : Andrea Cavelletto
- Montage : Fabrizio Federico, Aline Hervé
- Producteur : Cecile Tollu-Polonowski, Thomas Ordonneau, Fabio Carla, Shellac, L’Avventurose Film
- Distributeur : Shellac

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Martin Eden



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Warrior Women : La critique
Les chemins de la haute ville : La critique
Angry Birds - Copains comme cochons : La critique
Queens : La critique
Fahim : La critique
Star Trek - Short Treks : Review 2.02 The Trouble with (...)
The Suicide Squad : Les premières images du tournage
Crisis on Infinite Earths : L’équipe (presqu’au (...)
The Eternals : Richard Madden en pleine action
Le Voyage du Dr Dolittle : Enfin une première bande annonce
Prime Video - Bandes annonces : 14 octobre 2019
The United States of Al : La nouvelle sitcom du créateur de Big (...)
Warrior Women : La critique
Katla : La catastrophe volcanique aura un nom sur Netflix
Les chemins de la haute ville : La critique