435 connectés

NYCC 2019 - Watchmen : Les fans face à l’ultra-violence de la série HBO

Date : 05 / 10 / 2019 à 13h30
Sources :

TVGuide


Vous attendez la série Watchmen d’HBO avec impatience ? Nous aussi à Unif nous l’attendons et nous plaçons en elle des espoirs que vous-même devez sûrement avoir.

Présente au Comic Con de New York toujours en cours à cette heure, la série a vu son panel composé de Damon Lindelof, des membres de sa distribution Regina King, Jeremy Irons, Jean Smart, Louis Gossett Jr. et de Dave Gibbons, le dessinateur co-créateur des comics, pour présenter son tout premier épisode et quelques extraits des autres épisodes à venir. Ces derniers ont été diffusés au public conquis de New York, et nous, pauvre public français, devons attendre le 21 octobre prochain pour savoir ce qui s’y passe. Et ce qui me plait beaucoup, c’est que TVGuide, dans son compte-rendu, décrit la série adaptée des comics co-créés par Alan Moore comme étant "hyper-violente".

Lindelof, showrunner de la série, qui qualifie cette dernière de "fan-fiction coûteuse", a d’abord expliqué ce qui l’a poussé à travailler sur le projet d’HBO. En effet, c’est grâce à son père qu’il est en tout cas devenu fan des comics. Ce dernier les lui a offert quand il était jeune et cela a changé sa vie.

Dans la série à venir, les Américains ne savent toujours pas la vérité sur l’attaque extra-terrestre qui a dévasté la moitié de la population de New York. Les gardiens survivants sont dispersés (le Dr Manhattan semble être sur Mars), et la criminalité des justiciers auto-proclamés est en hausse, grâce à une confrérie de suprémacistes blancs appelés la Septième Cavalerie qui portent des masques Rorschach et tuent des policiers, qui eux-mêmes portent des masques pour protéger leur identité.

Lindelof a expliqué : "Nous devions être conscients que nous nous appropriions Watchmen, alors que ce n’était pas le nôtre. Nous avions l’impression qu’à un niveau supérieur, prétentieux, ce serait vraiment intéressant si dans le feuilleton, les personnages faisaient la même chose que Rorschach. La Septième Cavalerie s’est appropriée Rorschach." Évidemment, pour ceux qui connaissent le personnage, Rorschach n’était pas suprémaciste blanc, mais le groupe de la série a adopté son manifeste et l’a interprété en fonction de leurs propres opinions.

Regina King, qui incarne Sister Night, le personnage masqué et qui travaille main dans la main avec la police sur le front de la lutte contre la Septième Cavalerie, a expliqué que lorsque Lindelof lui a envoyé le scénario, celui-ci comprenait une enveloppe qu’elle n’était pas censée ouvrir avant d’atteindre la partie où sa Sister Night débute. Dans l’enveloppe, il y avait son propre portrait dans la peau du personnage qui avait été réalisé par un artiste.

Et c’est cela qui l’a conquise : "Je n’avais jamais rien lu de tel. Je n’ai jamais vu ce monde. Je n’avais jamais vu cette femme avant. Elle est si complexe. Elle m’a fait sortir de l’eau."

D’autres membres de la distribution ont également expliqué que c’est la présence de Lindelof dans le projet qui les a encouragé à l’intégrer. Jeremy Irons - dont le personnage (Adrian Veidt alias Ozymandias ?) dans la série a été décrit par HBO comme étant "probablement celui que vous pensez qu’il est" - a, par exemple, expliqué qu’il avait été amusé par le scénario : "Damon m’a emmené déjeuner et m’a parlé pendant une heure et demie, très rapidement mais avec beaucoup d’enthousiasme. Cet homme avec qui je viens de déjeuner a tant d’énergie et d’enthousiasme. Je ne sais pas ce qu’il va faire, mais s’il pense que je vais l’aider dans cette histoire, alors j’en serai."

Dave Gibbons, qui contrairement à son camarade Alan Moore, s’est fait l’écho de ces sentiments : "[Lindelof] a parlé sans arrêt pendant au moins une heure et demie, et j’ai découvert qu’il connaissait très bien les gardiens et qu’il avait un grand respect pour ce qu’Alan et moi avons fait. Si quelqu’un devait faire une série télévisée de Watchmen, c’était bien lui. Ce qui m’a particulièrement attiré, c’est que Damon avait en tête ni une préquelle ni une suite, mais une sorte d’extrapolation. C’est une amplification plutôt qu’une dilution."

Lindelof a terminé l’évènement : "Nous avons respecté [la bande dessinée originale], mais en même temps, nous avons réalisé que nous devions prendre quelques risques pour que ça marche."

Watchmen / Bande-Annonce finale V.O.





Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Watchmen : Il est temps d’ouvrir les portes de la (...)
Watchmen : Pourquoi il n’y aura pas de saison 2 par Damon (...)
Watchmen : Quand les Watchmen deviennent les Washmen
Watchmen : La saison 2 ne verra sans doute jamais le (...)
Watchmen : Le patron de HBO se penche sur les chances d’une (...)
Raya et le dernier dragon : La première bande annonce du nouveau (...)
Star Wars The Mandalorian : Une seconde bande annonce pour la (...)
The Batman : Superman & Wonder Woman sur les plateaux de (...)
The Third Day : Review 1.06 La nuit
The Falcon and The Winter Soldier : Danny Ramirez pour un rôle (...)
Rebecca : La review du film Netflix
Netflix - Bandes annonces : 21 octobre 2020
The Flight Attendant : Yasha Jackson pour la série HBO Max (...)
The Crown : Dominic West sera le Prince Charles pour la saison (...)
FBI - Most Wanted : Amy Carlson & Terry O’Quinn pour la (...)