539 connectés

The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 3.04 Dieu bénisse l’enfant

Date : 15 / 06 / 2019 à 13h03
Sources :

Unification


Dans ce nouvel épisode June se place plus que jamais dans son rôle d’observatrice en nous livrant ses pensées lors d’une cérémonie religieuse célébrant les enfants nés à Gilead. Parce qu’elle a eu un enfant, elle est placée aux premières loges et se rappelle du baptême de sa fille Hannah. Pendant ce temps, Emily va à la rencontre de sa femme et de son pour des retrouvailles qui s’annoncent forcément émouvantes.

Cet épisode est l’occasion pour la série de poursuivre sa réflexion sur plusieurs de ses thématiques-clefs. Il y a bien entendu le rapport de chacun avec la religion et l’interprétation fondamentaliste des textes pouvant entraîner la naissance de ce monde à la dérive qu’est Gilead. Certains protagonistes de la série sont croyants et d’autres ne le sont pas, ce qui compte, c’est bien entendu sa capacité à accepter pleinement l’autre quelles que soient ses différences.

Il y a aussi ce monstre tapi au sein des habitants de Gilad et qui ne demande qu’à ressortir de la plus inhumaine des façons. Ann Dowd , toujours aussi extraordinaire dans le rôle de la Tante Lydia nous livre une partition de haute volée pour illustrer la complexité de son personnage. Faussement avenante avec les pontes de Gilead, c’est forcément un régal pour le spectateur de voir son air contrit quand elle se voit refuser l’accès à une salle réservée aux commandants et à leurs épouses. On peut imaginer sans effort le mépris de ces derniers envers celle qui accepte de mener la vie dure à ses congénères. Elle est est la version féminine du Stephen de Django Unchained, le nègre de maison qui s’est retourné contre les siens afin d’avoir la meilleure place possible. Les Lydia et Stephen de ce monde existent, ont toujours existé et sont même dans votre entourage, seulement, ils ne se sont pas encore révélés à vous.

Faussement empathique avec ses filles, la haine de ces dernières envers elle doit la travailler de façon éreintante et explique sans aucun doute possible l’explosion paroxystique de haine qu’elle fait ressortir dans la scène choc de l’épisode. La rédemption est-elle possible pour une personne étant allé aussi loin dans l’inhumanité ? À ce stade, la série emplie d’humanité qu’est Handmaid’s Tale semble suggérer cette possibilité, mais son personnage devra parcourir très un long chemin pour que les spectateurs puissent trouver cela crédible.

Grace à sa mise en scène toujours aussi léchée, la série parvient parfaitement à cerner les émotions des personnages. Bien entendue, la caméra n’a pas de cesse de prendre le visage d’Elisabeth Moss en gros plan pour capter au plus près la moindre de ses émotions. Plus en recul sur les autres protagonistes, la caméra laisse une place non négligeable pour les Waterford, plus que jamais pétris de doute sur le comportement à avoir pour retrouver un sens à leur vie. Dans quel sens vont-ils aller ? Tous les téléspectateurs aimeraient le savoir, tout comme la façon dont June va davantage s’impliquer dans le réseau de résistance des Marthas.

Malgré sa profondeur thématique indéniable, cet épisode n’aura été cependant qu’un simple épisode de transition dans le parcours de June. Il faut maintenant espérer que les choses avancent de façon plus marquée dans les épisodes à venir.

EPISODE

- Episodes : 3.04
- Titres  : Dieu bénisse l’enfant
- Date de première diffusion : 12/06/2019 (0CS)
- Réalisateur : Amma Asante
- Scénariste : Eric Tuchman

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Du sport au meurtre - Dans la tête d’Aaron Hernandez : (...)
Avenue 5 : Review 1.01 I Was Flying
Kipo et l’âge des Animonstres : Review de la saison (...)
Manifest : Review 2.02 Grounded
Crisis on Infinite Earths : Review des épisodes 4 et 5 - Arrow / (...)
Star Wars - The Mandalorian : Quand Papy George rencontre (...)
Disney : La souris a tué le renard
The Dark Tower : La série ne se fera pas sur Amazon
Stargirl : Courtney Whitmore accepte son destin dans une nouvelle (...)
Qu’un sang impur… : La critique
Peacock : Dates de lancement et tarifs pour le service SVOD de (...)
Du sport au meurtre - Dans la tête d’Aaron Hernandez : (...)
Mindhunter : La série Netflix en danger...
Une nounou d’enfer : Bientôt une comédie musicale mais pas (...)
Netflix - Bandes annonces : 19 janvier 2020