355 connectés

The Mountain - Une odysée américaine : La critique

Date : 20 / 06 / 2019 à 10h30
Sources :

Unification


Quel étrange voyage auquel nous invite The Mountain : Une odyssée américaine.
Comme projeté dans une toile d’Edward Hopper (1882-1967) qui sait si bien faire transparaître la solitude de l’homme, notamment dans le fourmillement des avancées scientifiques et technologiques, de ces années miraculeuses que furent les "fifties".

En suivant des personnages souvent taiseux, parfois iconoclastes, dont on a un peu de mal à suivre les diatribes, on est plongé dans le monde la folie. Où il est bien difficile de reconnaître qui est saint d’esprit entre médecins expérimentateurs aux méthodes dangereuses et patients désespérés.

Difficile à suivre, le scénario nous met en perpétuel questionnement. Au point qu’on se demande parfois ce qu’on fait là. Autant que les protagonistes, perdus dans une quête ahurissante. Déconcertante.

La photo est superbe et les cadres originaux. Emprisonnant à dessein les personnages, ombres fantomatiques vêtus tristement et évoluant dans des décors aux couleurs ternes, aux formes graphiques. Encore une fois, semblant tirer leur inspiration de l’oeuvre hyper réaliste et très géométrique d’Edward Hopper. Dont les effets d’ombre et de lumière, la recherche de perspective ont marqué toute une époque. La mise en scène colle à ce style épuré en s’appuyant volontairement plus sur la forme que sur le fond.
D’où la sensation de suivre une exposition de tableaux, montrant divers moments de cette abracadabrante odysée, dont les passagers se font tour à tour explorateurs ou victimes d’un monde en train de changer.

Déstabilisant et parfois gênant, c’est un cinéma qui se veut de fait assez expérimental, lui aussi. Mettant en abîme son sujet et son traitement. Au risque de perdre son public. Avec une réelle élégance, néanmoins. Ce qui pourra partager l’audience.

Pour les amateur de genre.

A voir pour se faire sa propre idée.


SYNOPSIS


États-Unis, années 50. Le Dr. Wallace Fiennes emploie Andy, un jeune homme introverti, comme photographe pour documenter sa méthode de lobotomie, de plus en plus controversée. Au fur et à mesure de leur expédition d’asile en asile, Andy, témoin de l’effritement de la carrière et de la vie du docteur, va peu à peu s’identifier aux patients. à leur arrivée dans une petite ville de montagne, berceau du mouvement New Age, Andy et Wallace font la rencontre d’un guérisseur français peu conventionnel et de sa fille.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 48
- Titre original : The Mountain
- Date de sortie : 26 juin 2019
- Réalisateur : Rick Alverson
- Scénaristes : Rick Alverson, Dustin Guy Defa
- Interprètes : Jeff Goldblum, Tye Sheridan, Denis Lavant
- Photographie : Lorenzo Hagerman
- Montage : Michael Taylor, Rick Alverson
- Musique : Daniel Lopatin
- Costumes : Elizabeth Warn
- Décors : Jacquelin Abrahams
- Producteurs : Sarah Murphy, Ryan Zacarias- Vice Films
- Distributeur : Stray Dogs Distribution

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

The Mountain : Une odysée américaine



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Manta Ray : La critique
Give Me Liberty : La critique
Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Roads : La critique
SDCC 2019 - Ça Chapitre 2 : Pour quelques litres de sang de (...)
Thor 4 : Le film se fera avec Taika Waititi à la barre
Game of Thrones : Le blason des Stark s’invite sur le (...)
Eisenhorn : Frank Spotnitz développe une série de fantasy sur (...)
La petite sirène : Harry Styles et Javier Bardem pour le film (...)
Manta Ray : La critique
Jack Reacher : Amazon développe une série sur le héros de Lee (...)
Candyman : Le film de Jordan Peele sera tourné en août
The Invisible Man : On "apercevra" Oliver Jackson-Cohen dans le (...)
Nephilim Légende : La luxueuse édition Prestige du jeu de (...)