411 connectés

Nevada : La critique

Date : 15 / 06 / 2019 à 09h00
Sources :

Unification


Nevada, c’est le lieu.
Le Mustang (c’est le titre original), le vecteur d’une rédemption inattendue.
Celle d’un homme qui se croyait perdu.
Autant que la société, qui l’a condamné.

La rencontre entre cet homme déclassé, isolé, enfermé dans sa violence, plus qu’entre les murs qui le retiennent prisonnier, est fascinante. A la fois effrayante et pleine d’espoir. On part de loin. Pour les deux individus qui se rencontrent là. Un homme et un cheval. Qui vont se parler, silencieusement, jusqu’à se comprendre et s’entraider...

Voilà un un film qui touche.
Tant par le propos que par la forme.

D’une grande sobriété, mais pleine d’intentions, la mise en scène cadre au plus près les sensations.
J’ai pour ma part particulièrement aimé les gros plans sur les yeux. Cette manière d’exprimer la fusion entre l’homme et le cheval. Par le regard... finalement assez semblable qu’ils ont, l’un et l’autre sur le monde. Un univers "pas fait pour eux"... dans lequel les a plongé un destin injuste.
J’ai envie de dire que ces deux-là étaient faits pour se rencontrer et en quelque sorte qu’ils se sont mérités. Même si... on pense à raison, que le cheval, lui n’a pas mérité sa peine.
Inspiré de faits authentiques, s’agissant de l’expérience carcérale et de réinsertion, l’histoire de cette rencontre est très bien écrite et parfaitement mise en valeur par le jeu des acteurs, tous excellents, animaux compris.

L’ensemble est d’une justesse et d’une précision impressionnante. On n’a pas envie de changer le moindre plan, la moindre virgule à cette superbe allégorie sur la Liberté.

On peut rester libre dans sa tête, mais rien ne vaut les grands espaces pour un si magnifique mustang... Et l’homme ici qui assume sa peine, a bien du mal à accepter le sort de son ami équin.

Un très beau film. Tourné dans un décor époustouflant. Je suis toujours impressionnée quand un cinéaste parvient à raconter la laideur du monde avec autant de grâce.

Magnifique.


SYNOPSIS


Incarcéré dans une prison du Nevada, Roman n’a plus de contact avec l’extérieur ni avec sa fille...
Pour tenter de le sortir de son mutisme et de sa violence, on lui propose d’intégrer un programme de réhabilitation sociale grâce au dressage de chevaux sauvages.
Aux côtés de ces mustangs aussi imprévisibles que lui, Roman va peu à peu réapprendre à se contrôler et surmonter son passé.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 36
- Titre original : The Mustang
- Date de sortie : 19 juin 2019
- Réalisateur : Laure de Clermont-Tonnerre
- Scénaristes : Laure de Clermont-Tonnerre, Mona Fastvold, Brock Norman Brock
- Interprètes : Matthias Schoenaerts, Jason Mitchell, Bruce Dern
- Photographie : Ruben Impens
- Montage : Géraldine Mangenot
- Musique : Jed Kurzel
- Costumes : April Napier
- Décors : Carlos Conti
- Producteur : Légende- Laure de Clermont-Tonnerre, Vanessa Djian, Matthias Schoenaerts- Robert Redford, Molly Hallam
- Distributeur : Ad Vitam

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Nevada



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Daniel Darc Piece of my Life : La critique
Manta Ray : La critique
Give Me Liberty : La critique
Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
SDCC 2019 - Terminator Dark Fate : Le seul, l’unique John (...)
SDCC 2019 - Top Gun Maverick : L’invité surprise Tom Cruise (...)
SDCC 2019 - Justice League : Les Fans ne lâchent rien
Ad Astra : La nouvelle bande annonce du film SF de Brad (...)
The Witcher : L’étalon fidèle de Geralt
Westworld : Jonathan Nolan donne enfin des infos sur la saison (...)
Shazam/Black Adam : Un crossover pas si proche
Daniel Darc Piece of my Life : La critique
Japan Expo 2019 : La rencontre avec Yoshiki
The Haunting of Bly Manor : Oliver Jackson-Cohen de retour