506 connectés

Guardians of Legends : Une chasse au trésor de 210.000 euros

Date : 22 / 04 / 2019 à 08h00
Sources :

Unification France


Guardians of Legends
Le jeu qui va vous faire voyager !

Description :

"Le Naufrage de l’oubli, le Cimetière des Anciens, la Falaise du désespoir... Autant de lieux et de légendes à découvrir tout au long des parties. L’aventure est une histoire sans fin !

Les gardiens veillent depuis toujours sur les mythes du monde entier. Ils dissimulent des indices à travers les âges afin de faire vivre ces légendes dans l’esprit des être humains.

Partez à l’aventure et tentez de découvrir les trésors des Gardiens de Légendes !

Guardians of Legends se présente comme un jeu de société traditionnel de type « plateau », incluant cartes, pions et jetons. Esthétiquement, l’univers du jeu reflète l’aventure et le voyage, immergeant les joueurs dans l’exploration d’authentiques légendes issues du monde entier.

On peut y jouer en famille, dès l’âge de 8 ans, mais le jeu est évolutif et offre différents niveaux de complexité en fonction de la sagacité des joueurs. Le but ? Découvrir les secrets des autres joueurs... et faire découvrir les siens. Énigme, stratégie, exploration, risque : tout est bon pour remporter le plus de pièces d’or !

Pourtant, Guardians of Legends est bien plus qu’un simple plateau de jeu. En plus d’offrir des prolongements en ligne, il contient également une série d’énigmes qui permettront aux joueurs de participer à une réelle chasse au trésor. C’est le premier jeu cross-media au monde : plateau, support numérique et grandeur nature. On peut jouer au jeu de société sans résoudre la vraie chasse au trésor et inversement, mais les deux sont intrinsèquement liés. Chercher l’Œuf d’Or permet de continuer l’aventure au-delà du plateau de jeu .

Le trésor est un Œuf d’Or, création unique de deux artisans joailliers belges : Olivier Gangi et Cédric Sansen.

Pour participer, il suffit de se connecter au forum du site moyennant le code unique obtenu via la boîte de jeu. Une fois les énigmes résolues, elles donneront l’emplacement exact d’un véritable coffre en bois, caché quelque part dans le monde. En possession du coffre, il ne reste plus qu’à prendre contact avec le Gardien du Trésor pour échanger le coffre contre l’Œuf d’Or."

Le visuel de la boîte et son contenu :

- 24 tuiles « Île »
- 51 cartes « Île & Récompense »
- 35 « Carte postale »
- 15 pions d’exploration
- 20 jetons « Indice »
- 20 pastilles « Feu »
- 120 jetons « Pièce d’or & légende »
- 1 livret de règles
- 1 fiche énigme

Le déroulement d’une partie :

Chaque tour se déroule en 2 phases :

- La phase de fouille, propose à chaque joueur de déposer un jeton sur une partie d’une carte afin de faire deviner aux autres joueurs la tuile visée.
Puis les joueurs placent leur bateau et un jeton de la couleur du joueur voulu, sur une tuile, pour pouvoir l’interroger.

- La phase de résolution, on révèle les jetons et les joueurs ayant visé juste, recevront des trésors ou des légendes qui rapportent des points de victoire. Le joueur ayant fait deviné juste en gagne aussi. Si la tuile visée est fausse, mais se trouve adjacente à la bonne, on l’indique en y plaçant un jeton feu.

Il s’agit là du mode de jeu de base, mais d’autres, plus évolués, sont disponibles (temps limités, pouvoirs associés aux Légendes, etc...)

Le verdict :

Bien entendu, on pense immédiatement à Dixit pour ses associations d’idées. Le jeu lui est d’ailleurs légèrement inférieur en terme de fun, de mécanique et d’originalité (forcement).

Mais, mais, mais... l’intérêt de ce jeu est en fait ailleurs. En effet, en plus des parties, des indices sont disséminés dans la boîte et ouvre sur des énigmes parfois retorses afin de vous permettre de vous lancer dans une chasse au trésor dans la vie réelle.

Un œuf forgé en or pur 24 carats, mis en valeur par 3 feuilles en or blanc 18 carats sur un socle en or noir (weirdium), le tout serti de près de 600 pierres précieuses, d’une valeur de 210.000 euros a été cachée quelque part dans le monde. Celui qui le découvrira en premier, le conservera.

En regardant attentivement le matériel du jeu (et essentiellement les cartes postales d’illustrations grand format), on pourra relever bien des choses étranges, afin de progresser dans la quête.

Cela fait penser à la Chouette d’Or, qui avait été dissimulée, il y a plus de 25 ans et qui n’a jamais été découverte, à cause d’une sombre affaire judiciaire. Espérons qu’il n’y aura pas de problème de cet acabit pour Guardians of Legends.

En tout cas, sur le forum officiel ou sur les forums des fans, les échanges et spéculations vont bon train.

Le jeu s’adresse donc avant tout aux adeptes de chasse au trésor, plus que de jeu de société. Cet hybride étrange, dont la partie jeu ne convainc pas totalement, a toutefois un grand intérêt ludique de part l’énigme de la cachette de l’œuf.

Une quête qui s’annonce palpitante pour ceux qui auront le courage de s’y engouffrer.

Fiche technique

Type : Placement
Format : Boîte de jeu

Auteur(s) : V. Bianca, E. Preston
Éditeur : Lubee
Illustrations : M. Maigret, N. Hubert

Nombre de joueurs : 3 à 5
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée d’une partie : 30-60 minutes

Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non

Prix constaté : Moins de 40 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dragon Market : La critique du jeu
Mahamoth : La critique du Jeu de Rôle
Sneaky Cards : La critique du jeu qui fait fureur
Journey - La Colère des Démons : La critique du jeu
Fiasco : La critique du jeu de rôle narratif
The Perfection : La review du film Netflix
Le Seigneur des Anneaux : Brian Cogman rejoint l’équipe (...)
The Red Line : Review 1.07-1.08 I Must Tell You What We Have (...)
Toy Story 4 : Les affiches personnages
Rescue Rangers : Le film Tic & Tac a trouvé son réalisateur
Humans : La série s’arrêtera finalement après 3 (...)
Cannibal : La critique du tome 1
Dragon Market : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 23 mai 2019
Game of Thrones : George R.R. Martin réagit à la fin de la série (...)