512 connectés

Gentleman Jack : Review des premiers épisodes

Date : 22 / 04 / 2019 à 13h00
Sources :

Unification


Lorsque les Anglais réalisent une série historique, on sait par avance que la qualité sera bien au rendez-vous. Gentleman Jack ne fait pas exception à la règle.

L’histoire de Sally Wainwright, qui assure aussi la réalisation de certains épisodes, se base sur les journaux intimes écrits par Anne Lister qui est curieusement connue au Royaume-Uni et en France pour des raisons complètement différentes. La série se penche d’ailleurs sur ce qu’il se passe en Angleterre et ne fait qu’évoquer les voyages de cette dernière, notamment à Paris.

En France, elle a été la première femme à escalader le Vignemale dans les Pyrénées lors de la première ascension officielle du sommet. Un exploit qui l’a rendu célèbre sous nos latitudes, la gente féminine étant considéré comme incapable de réaliser ce type de prestation sportive.

Au Royaume-Uni, on découvre une femme libre et très moderne avant son époque, qui va s’occuper des mines de charbon de sa famille. Un comportement particulier qu’elle doit à sa grande intelligence et a l’acceptation de son oncle et de sa tante célibataire chez qui elle vit et qui se reposent sur ses avis.

Mais le personnage, déjà très haut en couleur, gagne encore plus en singularité en préférant la compagnie des femmes, et en ne s’en cachant pas tant que cela.

C’est donc l’histoire d’une femme particulière qui est contée, alors qu’en plus de gérer son domaine et ses mines, cette dernière se décide à séduire sa voisine afin de l’épouser officieusement.

L’atmosphère du XIXe siècle est extrêmement bien rendue. On y découvre les différentes classes sociales, un système de caste très rigide existant jusqu’au début du 20ème siècle. Ainsi que différents métiers : métayer, collecteur de taxes, domestique, ou encore mineur... Une très belle scène permet d’appréhender au mieux le milieu extrêmement dangereux et pénible de la mine, en plein essor durant la révolution industrielle.

Les relations entre les différents personnages sont vraiment bien montrées. Qu’ils soient familiaux, amicaux, antagoniste, ou amoureux, toute la palette des sentiments humains est déployée et permet de se plonger avec délice dans une époque révolue.

Les comédiens sont tous vraiment formidables. Ils incarnent très bien les différents protagonistes et on prend un grand plaisir à les apprécier ou les détester selon le rôle qu’ils habitent. Il faut saluer la remarquable prestation de Suranne Jones en Gentleman Jack, le surnom qui a été dévolu à la véritable Anne Lister et qui a donné son titre à la série.

Quant à Sophie Rundle en jeune femme riche et isolée, elle est particulièrement intéressante et permet d’appréhender un univers que Jane Austin a amplement brossé en son temps.

Les décors sont particulièrement bien choisis, les aménagements intérieurs sont issus d’un fort beau travail. Il faut aussi saluer les très beaux costumes qui habillent les uns et les autres et permettent d’avoir vraiment l’impression de se retrouver projeté des siècles en arrière.

La mise en scène des différents épisodes est homogène et suit plus particulièrement les tribulations du personnage principal, lors de ses multiples déplacements et implications avec divers protagonistes. Le parti-pris poussant l’actrice à regarder de temps en temps le public lorsqu’elle marche tout en exprimant à haute voix ses pensées est vraiment intéressant.

Gentleman Jack est une excellente série anglaise qui permet de découvrir un monde passé très bien recréé et une femme d’exception particulièrement charismatique et à la vie passionnante. Avec une réalisation soignée, des costumes et décors très bien travaillés et un casting impeccable, cette plongée dans le Royaume-Uni du 18ème siècle est un véritable délice.

Charmant et agréablement suranné.

La série de 8 épisode de 1 heure est diffusée à partir du 23 avril en US+24 à 22h00 sur OCS City.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 - 1.02 - 1.03 - 1.04 - 1.05
- Titre  : I Was Just Passing - I Just Went There To Study Anatomy - Oh Is That What You Call It ? - Most Women Are Dull and Stupid - Let’s Have Another Look at Your Past Perfect
- Date de première diffusion HBO : 22/04 - 29/04 - 6/05 - 13/05 - 20/05
- Date de diffusion OCS : 23/04 - 30/04 - 7/05 - 14/05 - 21/05
- Réalisateur : Sally Wainwright, Sarah Harding, Jennifer Perrott
- Scénariste : Sally Wainwright

RÉSUMÉ

Halifax, 1832. Anne Lister retourne dans sa ville natale déterminée à changer le destin de Shibden Hall, sa demeure ancestrale. Pour ce faire, elle va reprendre les affaires familiales, rouvrir les mines de charbon et tenter d’épouser Ann Walker, une riche héritière.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Perfection : La review du film Netflix
The Red Line : Review 1.07-1.08 I Must Tell You What We Have (...)
Doom Patrol : Review 1.14 Penultimate Patrol
The Art of Television : Review 2.01 Judd Apatow et 2.02 Vincenzo (...)
Game of Thrones : Review 8.06 Le Trône de fer
The Perfection : La review du film Netflix
Le Seigneur des Anneaux : Brian Cogman rejoint l’équipe (...)
The Red Line : Review 1.07-1.08 I Must Tell You What We Have (...)
Toy Story 4 : Les affiches personnages
Rescue Rangers : Le film Tic & Tac a trouvé son réalisateur
Humans : La série s’arrêtera finalement après 3 (...)
Cannibal : La critique du tome 1
Dragon Market : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 23 mai 2019
Game of Thrones : George R.R. Martin réagit à la fin de la série (...)