156 connectés

Deadly Class : Review 1.06 Stigmata Martyr

Date : 23 / 02 / 2019 à 08h40
Sources :

Unification


Après la virée folle à Las Vegas de nos protagonistes et compte tenu des changements effectués par les scénaristes par rapport à la trame du comics, il était difficile d’imaginer le contenu de ce nouvel épisode. Un épisode qui paraîtra peut-être bavard pour ceux n’ayant pas lu le comics, mais qui contient nombre de scènes-clefs dont on ne pouvait priver le téléspectateur. En effet, outre quelques scènes rajoutées, mais loin d’être superflues, cet épisode contient des séquences très fidèles au comics, mais qui apparaissaient (beaucoup) plus tôt ou (beaucoup) plus tard. Ces changements chronologiques n’altèrent pas la dramaturgie du récit et on serait même tenter de dire qu’elle la renforce.

Ainsi, cet épisode tourne essentiellement autour de la relation de Maria, qui semble basculer dans une sorte de dépression et Marcus qui ne sait pas comment la gérer. Plutôt que de laisser le téléspectateur dans le flou, les scénaristes de la série ont préféré révéler les causes de cette dépression pour créer de l’empathie envers la jeune fille au comportement si déroutant. Cette révélation intervient beaucoup plus tard dans le comics et suggère que Rick Remender, l’auteur du comics, semblait plus détaché quant au ressenti que pouvait avoir le lecteur sur les personnages qu’il a créé. Les scénaristes ont fait preuve de beaucoup d’intelligence dans leur travail d’adaptation, même si savoir ce qu’il va se passer par la suite leur a sans doute permis d’avoir du recul.

L’un des ajouts intéressants de cet épisode est la place prépondérante que va prendre Maître Gao au sein de King’s Dominion. Celle-ci va remettre en cause l’enseignement d’un des professeurs et indirectement remettre en cause l’autorité de Maître Lin. La révélation inattendue d’un lien l’unissant avec ce dernier va permettre d’expliquer son absence de réaction.

En parallèle, de multiples saynètes, en apparence anodine, permettent de dévoiler la personnalité de plusieurs étudiants. Il arrivera un point où Viktor, Shabnam et Brandy vont avoir un impact non-négligeable sur des événements à venir et il était important de les mettre en avant ! On peut saluer le talent de leurs interprètes respectifs qui arrivent à rendre crédibles des personnages très caricaturaux : lorsque leurs monstrueuses motivations seront révélées, l’impact n’en sera que plus fort.

Les choses se mettent en place de manière fidèle au comics, mais avec un agencement suffisamment différent pour conserver l’intérêt des lecteurs. Deadly Class est néanmoins une série exigeante pour le téléspectateur, car elle invite celui-ci à faire confiance à l’histoire concoctée par les scénaristes en ne sacrifiant pas les enjeux sur l’autel du spectaculaire.

En tout cas, " le coup de massue " reçu par Marcus à la fin de l’épisode va l’obliger à prendre des initiatives. Arrivera-t-il à trouver la solution qui permettra de le sauver lui et ses camarades ? La réponse se trouve dans les prochains épisodes et certains vont peut-être y laisser leur peau !

EPISODE

- Episode : 1.06
- Titre  : Stigmata Martyr
- Date de première diffusion : 20/02/2019 (Syfy)
- Réalisateur : Paco Cabezas
- Scénariste : Maggie Bandur & Alex Ebel

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


American Gods : Review 2.02 The Beguiling Man
Love Death + Robots Saison 1 : Review de la série Netflix
Doom Patrol : Review 1.05 Paw Patrol
Star Trek Discovery : Review 2.09 Project Daedalus
Triple Frontiere : La review du film Netflix
Star Wars : La période du prochain film révélée ?
Avengers Endgame : Privilégier la surprise
The Suicide Squad : Qu’en est-il du film de James Gunn (...)
American Gods : Review 2.02 The Beguiling Man
Black Widow : Florence Pugh en négociation pour rejoindre le (...)
Stranger Things : La bande-annonce de la saison 3
Once Upon a Time in Hollywood : Bande-annonce et affiches pour le (...)
Arrow : Beth Schwartz signe un contrat plus global avec Warner (...)
La malédiction de la Dame Blanche : Le film sera connecté à (...)
Dossier 64 : La rencontre avec Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares et (...)