Green Class : La critique du tome 1

Date : 16 / 02 / 2019 à 08h00
Sources :

Unification France


Green Class

Tome 1 : Pandémie

  • Scénario : Jérôme Hamon
  • Dessin : David Tako
  • Couleurs : David Tako
  • Editeur : Le Lombard
  • Genres : Action, Aventure, Science-fiction
  • Public : 9+
  • Paru le : 15 février 2019
  • Pagination : 72 pages
  • Format : 22.2 x 29.5 cm
  • ISBN : 9782803672387
  • Prix de vente public : 12.45€ - 19.9CHF

Lire un extrait

De retour d’un voyage scolaire dans les marais de Louisiane, une classe de jeunes Canadiens se retrouve immédiatement plongée en plein cauchemar. Un mystérieux virus s’est répandu, transformant peu à peu les humains en inquiétants monstres végétaux. L’armée a pris le contrôle du territoire. Mis en quarantaine, forcés d’abandonner un des leurs, cinq d’entre eux décident de se rebeller. Fin du monde ou pas, ils resteront maîtres de leur destin...

Décryptage

Après 2 semaines de classe verte en Louisiane (le Green Class du titre c’est ça), une vingtaine d’adolescents de Toronto, accompagné de leur éducateur, se retrouve confronté à une pandémie (celle du titre de l’album) de l’effroyable virus HBV2. Prêt enfin à quitter le bayou et à rentrer chez eux, 5 vont faire le choix de faire front ensemble pour sauver l’un des leurs, prisonnier de l’armée américaine, mais aussi contaminé par le virus. Les 6 ados sont amis/amoureux mais surtout solidaires et de là ils tirent leur force.

"Evoluer ou disparaitre... Telle est la dure loi de la nature." Avec la survie, les thèmes abordés sont l’écologie (le monstres végétaux) et l’évolution mais aussi l’insouciance de l’adolescence qui fonce tête baissée dans un problème qui la dépasse de tous bords, une bonne allégorie du passage de l’enfance à l’âge adulte. Noah est l’ado contaminé que Naia (sa sœur), Lucas, Linda, Berth et Sato vont chercher à exfiltrer avant de le cacher pour le protéger. Très classiquement, ce n’est plus le « monstre » qui est à craindre, qu’il soit zombie, mutant ou autre, mais bien l’Homme qui est le premier prédateur de l’Homme. La lutte pour rester en vie est maintenant leur combat dans un environnement hostile.

Clairement, c’est un excellent titre, un survival choc, une histoire innovante et haletante et véritablement bien menée qui nous embarque dans la paranoïa d’une épidémie (en plein pic de la grippe ça n’arrange rien !) et le suspense d’un monde sombrant dans le chaos qui construit des murs pour endiguer le problème. Un soin tout particulier a été porté à cette nouvelle série aux éditions Le Lombard. L’album est juste très beau, la couverture très soignée. Un dessin très dynamique, nerveux, lorgne quelque peu sur le manga et accompagne cette histoire qui l’est tout autant, nerveuse et dynamique. Très bien éclairé, le dessin aussi très réaliste est véritablement immersif et accompagne à merveille ce monde qui plonge dans l’apocalypse de l’épidémie. On en redemande et on a surtout hâte de lire la suite.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La Roue du Temps et Drenaï : Les Cartes des deux univers
Dans l’Ombre d’un Mythe : L’enquête graphique (...)
Rorschach : Vu par Tom King, avec zéro nuances de gris
Star Wars - La Revue : Tout savoir sur le premier numéro
Indie Games T.2 : De l’Artisanat au Blockbuster
For All Mankind : Critique 3.03 All In
Star Trek - Discovery : Une saison 5 inattendue pour Sonequa (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Les Orques en (...)
Seul face à l’abeille : Critique de la saison 1
Two Summers : Critique de la mini-série
SDCC 2022 : Marvel Studios de retour à la Comic Con, des annonces (...)
L’équipier : La critique
Trying : La bande annonce de la saison 3
Bodkin : Will Forte fait équipe avec Les Obama pour Netflix
Spy Kids : Robert Rodriguez à trouvé sa nouvelle famille (...)