256 connectés

Wardi : La critique

Date : 22 / 02 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


Wardi est une petite fille douce et pleine de tendresse pour son grand-père, entraînée malgré elle dans le tourbillon de l’exil et de la guerre, qui sont affaire de grandes personnes.

Le point de vue de l’enfance sur ces tragiques problèmes offre une réflexion pure et innocente qui permet de les aborder différemment. Et c’est tant mieux.
Et c’est ici, très bien fait.

D’autant mieux que c’est celui de l’auteur, qui avait 12 ans lorsqu’il a été scolarisé dans une école égyptienne avec sa petite soeur. Et, par le métier de sa mère, infirmière au Liban pendant la guerre, été confronté à cette dure réalité.

Imprégné de toutes les sensations recueillies à l’époque, il a muri son projet de longue date et livre ici une histoire simple, mais allégorique à souhait. Soutenue par un mode de transmission original, proche de l’oral, comme un conte moderne.

L’animation 2D et les marionnettes associées, technique audacieuse et un peu complexe mettent le spectateur dans une ambiance singulière, qui force l’attention d’agréable manière. Qui rend le récit abordable aux enfants, tout comme aux adultes. Permettant deux niveaux de lecture tout à fait intéressants.

On imagine bien la somme de travail qu’il a fallu pour un tel rendu, mais on n’en sent pas le poids sur l’imaginaire.
On est pris par l’histoire. On s’attache très vite aux personnages.

Un beau film, qui interroge intelligemment sur un conflit qui dure depuis trop longtemps et n’en finit pas de diviser, sur les plans local et international.

Utile et d’une grande humanité.
Remarquable.


SYNOPSIS


Beyrouth, Liban, aujourd’hui.
Wardi, une jeune Palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père adoré, fut l’un des premiers à s’y installer après avoir été chassé de son village en 1948.
Le jour où Sidi lui confie la clé de son ancienne maison en Galilée, Wardi craint qu’il ait perdu l’espoir d’y retourner un jour. Mais comment chaque membre de la famille peut-il aider à sa façon la petite fille à renouer avec cet espoir ?

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film Animation : 1 h 17
- Titre original : The Tower
- Date de sortie : 27 février 2019
- Réalisateur : Mats Grorud
- Scénaristes : Mats Grorud, Trygve Allister Diesen, Stale Stein Berg
- Prises de vues : Sara Sponga, Nadine Buss
- Montage : Sijie Nordseth, Carsten Meinich, Anders Bergland, Margrete Vinnem
- Musique : Nathanaël Bergèse
- Producteur : Frode Sobstad- Tenk.tv, Patrice Nezan, Laurent Versini-Les contes modernes, Annika Hellstrôm-Cinenic Film
- Distributeur : Jour2Fête

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Wardi



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dirty God : La critique
Tolkien : La critique
Noureev : La critique
Nevada : La critique
Silence : La critique
Swamp Thing : La série était prévue pour 3 saisons
Jinn : Review de la saison 1
Murder Mystery : La review du film Netflix
Stranger Things / The Dark Crystal : Netflix montre ses (...)
Dirty God : La critique
Oblivion Song : Robert Kirkman adapté au cinéma (SPOILERS)
Little Fire Everywhere : La série avec Reese Witherspoon et Kerry (...)
Breaking Bad : La critique du jeu de plateau
Cinéma - Bandes Annonces : 17 juin 2019
Tolkien : La critique