447 connectés

Architectura : La critique du jeu

Date : 01 / 03 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


Architectura
Un peu plus à droite ... encore un peu ... là, parfait !

Description :

"Les architectes les plus éminents sont venus pour ériger une ville magnifique avec les meilleurs théâtres, serres et tavernes. Chaque architecte veut apporter la contribution la plus significative à la construction de la ville, mais ses ambitions conduiront inévitablement à un concours difficile.

Dans Architectura, votre table se transforme en une grille de rues et de pâtés de maisons. Chaque bâtiment que vous construisez affecte la valeur des bâtiments adjacents, voire les détruit ! Disons que vous venez de construire un temple magnifique. Un marché vulgaire au coin de la rue n’a plus sa place ici et doit être fermé tout de suite - mais un parc près de l’entrée du temple sera certainement un bon choix et profitera même de la proximité divine.

Faites pivoter les cartes pour changer leurs valeurs, résoudre leurs effets spéciaux, et faites de votre mieux pour gérer soigneusement vos options afin de devenir le meilleur architecte de la ville !

Jouez à Architectura en suivant les règles de base ou les règles avancées dans lesquelles vous assemblez un paquet de cartes unique pour chaque joueur. Quelle que soit la version à laquelle vous jouez, chaque partie sera différente !"

Le visuel de la boîte et son contenu :

- 4 sets de 12 cartes de base
- 4 set de 6 cartes spéciales
- 8 cartes quartier
- 8 jeton protection
- 1 livret de règles

Le déroulement d’une partie :

Dans la version de base du jeu, tous les joueurs possèdent les mêmes 12 cartes (avec leurs propres valeurs), et ils devront les poser sur la grille urbaine, composée de quartiers (les colonnes) et de rues (les lignes).

Typiquement, un tour se déroule ainsi :

- Jouer une carte : de gauche à droite sur la grille.

- Comparer les valeurs : selon cette comparaison, votre nouvelle carte pourra détruire la carte à sa gauche, diminuer ou augmenter la valeur de celle-ci.

- Exécuter les effets des cartes : toute sorte de déplacement, modifications de valeurs, etc... sont possibles.

- Piocher des cartes jusqu’à la limite de votre main (habituellement 3).

La partie se termine quand plus personne ne peut jouer de cartes. Les Points de Victoires sont obtenus en comptabilisant les valeurs des cartes et des éventuels effets. Le plus haut score l’emporte.

Notez que dans les règles avancées, chaque joueur reçoit quelques cartes supplémentaires qu’il peut substituer à sa convenance à des cartes de base ayant les mêmes valeurs.

Le verdict :

Si la lecture des règles laisse dubitative sur l’intérêt du jeu de prime abord, l’enchaînement des parties fait découvrir un jeu subtil où l’intérêt sera la tension de la pose de cartes au bon moment, avec l’effet adéquat, utilisé à son maximum.

Les règles de base permettent surtout de jouer en famille et d’apprendre les règles, mais le jeu prend une autre ampleur avec la construction de son deck de cartes de départ, une fois les différents effets assimilés.

Le jeu, sur des bases pourtant simples, permet des parties vraiment intéressantes stratégiquement et assez variées pour vivre longtemps grâce aux règles avancées et aux possibilités de spécifications ainsi ouvertes.

Fiche technique

Type : Construction
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Pavel Atamanchuk
Éditeur : Game Brewer
Illustrations : M. Kunakasova, Uildrim
Nombre de joueurs : 2 à 4
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée d’une partie : 30-45 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 15 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Roll20 : La critique de la table virtuelle de jeux de (...)
Confort de jeu : Les jeux et les applications Android sur votre (...)
Vampire - La Mascarade : La critique Anarch
Margraves de Valeria : La critique du jeu de conjureurs
Lieux d’aventures : La critique du livre-univers
Invasion : Riz Ahmed & Octavia Spencer pour le film Amazon (...)
Dawson City, le temps suspendu : La critique
Don’t Look Deeper : La bande annonce de la série (...)
L’ange du chaos : L’intégrale chez Pocket
Cinéma - Bandes Annonces : 4 août 2020
Transformers - La trilogie de la guerre pour Cybertron : Review (...)
Splinter Cell : Une série animée écrite par Derek Kostad
The Morning Show : La saison 2 réécrite pour refléter (...)
Projet Tom Cruise : Christopher McQuarrie monte dans la navette (...)
La belle et la bête : Alan Menken dévoile le titre de la série (...)