503 connectés

Le retour de Mary Poppins : La rencontre avec Rob Marshall, John DeLuca, Emily Blunt et Lin-Manuel Miranda

Date : 19 / 12 / 2018 à 12h15
Sources :

Unification


À l’occasion de la sortie du film Le retour de Mary Poppins, le réalisateur Rob Marshall, le producteur John DeLuca, la comédienne Emily Blunt et le comédien Lin-Manuel Miranda ont donné une conférence de presse.

Voici la retranscription des échanges qui ont eu lieu. Vous pouvez aussi en visualiser la vidéo en fin d’article.

Il y a du swing, du jazz dans le film. Cela vous a plu de le faire ?

Emily Blunt : Cela était très excitant. On était inspiré par une nouvelle période dans l’histoire de Mary Poppins. Et la musique de cette époque était très excitante. On était enthousiasmé de chanter et de danser. On avait de formidables costumes. Il y avait plusieurs versions des chansons et on voulait que tout soit parfait !

Lin-Manuel Miranda : On a travaillé sur le script et on a travaillé beaucoup sur les grands moments du film.

John DeLuca : On a pensé ces scènes pour les acteurs.

Rob Marshall : On ne savait pas comment les faire au départ. On a mis 3 ans pour faire le film.

John DeLuca : On a eu une grande difficulté pour tout créer, tout mettre ensemble et devenir une famille. Cela a été un processus très profond.

Comment vous êtes-vous préparé pour le rôle ?

Emily Blunt : On m’a donné une ombrelle que j’adore. J’ai adoré le formidable script. Il y avait une dominante magique très excitante à jouer pour un acteur. C’était pratique et fantastique d’avoir un personnage pareil, qui est super humain, à interpréter, mais parfois abrupte.
Il y a 7 livres écrit sur le personnage et ce dernier est très bien décrit dans les livres.

Lin-Manuel Miranda : Quand on travaille sur un film, on y passe beaucoup d’heures. Il y a beaucoup de répétition. Et j’ai beaucoup aimé le faire.

Le ballet avec les lampadaires est très spectaculaire ? Comment avez-vous fait le Casting ? Avez-vous privilégié des gymnastes ?
Rob Marshall : C’était une séquence de rêve pour Lin et moi-même. C’était un numéro masculin, même si Mary était là. J’ai fait attention aux personnages. Il était important de trouver des danseurs avec une vraie personnalité, qui savent danser et chanter. Cela permet d’apporter de la vie et de la vérité aux personnages. Quand on les a engagés, on a aussi recherché des capacités athlétiques, et on leur a demandé l’utilisation de vélo, de moto, de truc à nous montrer pendant le casting.

Emily Blunt : Ils m’ont formé au BMX.

Rob Marshall : Ils ont appris rapidement.

Comment avez-vous essayé de faire un mélange entre des éléments qui s’adresse aux amateurs du premier film, et des éléments qui sont mis en place pour les plus jeunes qui ne connaissent pas le film de 1964 ?

Rob Marshall : On ne peut pas faire une histoire qui plaise à tout le monde, mais on voulait une histoire qui soit drôle. On voulait créer une histoire en revenant aux livres. Ils se passent à Londres, ce qui est important à garder.
Je voulais faire quelque chose de nouveau, tout en payant un hommage à l’original.

John DeLuca : Rob savait très bien ce qu’il voulait. On voulait montrer le stress et le cynisme de l’époque. Et Mary arrive et apporte un peu de joie.
Le temps était venu de faire ce film. Et on avait Emilie qui était parfaite pour le rôle. On a Rob Marshall qui savait quoi faire de ce matériel. C’est un génie qui apporte une grande inspiration sur le film. Il ne perd jamais de vue le rôle.

Lin-Manuel Miranda : Si Rob était né au 19ème siècle, il aurait pu faire la même chose que ce que l’on voit dans le film, tellement il a bien compris cette époque.

Est-ce que vous avez mis une dimension politique dans le film en parlant des banques ?

Rob Marshall :C’est plutôt un message personnel. Où trouver la lumière ? Et c’est par Mary que cela arrive. Elle leur laisse trouver la solution par eux même et disparaît. C’est le message du film. C’est une merveilleuse idée. Il faut laisser de la sensibilité aux enfants.

Comment incarner ce personnage de Mary Poppins ?

Emily Blunt : Le personnage est tellement iconique, car l’actrice qui l’a incarné l’est. Elle a tellement d’élégance. C’était un cauchemar, car le personnage est tellement emblématique que c’était compliqué de bien le faire.

Est-ce que vous n’avez pas peur de devenir une icône du cinéma comme les acteurs du film précédent ?

Lin-Manuel Miranda : Je suis très angoissé de ne pas le devenir. C’est très surréaliste. Ce qui m’amenait sur les plateaux, c’était de penser aux enfants qui verraient le film avec de grands yeux, et je pensais à mon fils.

Emily Blunt : Le terme est trop puissant. C’est un personnage très inspirant pour les gens. C’est mon propre super héros. J’ai ma propre fille qui me demande de faire la voix de Mary Poppins et elle est étonnée quand je la fais. On est tous des héros dans les yeux de nos enfants.

Comment s’est passé la participation de Dick van Dike ?

Lin-Manuel Miranda : Il a plus d’énergie à 92 ans que moi ! Quand il était sur les plateaux, il était incroyable, magique. On est heureux d’être dans la même pièce que lui.

Rob Marshall : C’était un rêve devenu réalité, car c’est mon héros. Il m’a inspiré sur le plateau comme quand j’ai vu le premier film. Je ne pouvais pas dire couper pendant sa scène où il danse, car je ne pouvais plus respirer. Il a trouvé l’enfant au fond de lui et fait toujours des merveilles. C’était magique !

Pourquoi ne pas avoir repris les chansons du premier film ?

John DeLuca : On avait accès à tout. Mais on a fait un film musical et on voulait faire une nouvelle histoire et de nouvelles chansons pour celui-ci.

Lin-Manuel Miranda : On avait envie de faire quelque chose de nouveau. La bande originale est superbe !

Rob Marshall : Dans le premier, les chansons étaient merveilleuses. Mais elles ont trouvé leur propre voie au fil du temps.

Quel est la chose la plus drôle que vous avez fait sur le film ?

Lin-Manuel Miranda : C’étaient les séquences avec Meryl Streep. On est partis dans une sorte de vaudeville.

John DeLuca : Le petit garçon qui joue Georgie n’avait jamais fait de film et il se laissait aller sur le film. Et Emilie lui disait de jouer la scène comme un petit garçon normal.

Rob Marshall : C’est un drôle de groupe de personne qui était réuni, mais je n’ai pas d’anecdotes à donner.

John DeLuca : Quand tout le monde s’envole, c’était magique.

Emily Blunt : Et la danse aérienne à faire, c’était difficile.

John DeLuca : Et ils tournoyaient dans les airs. Ou alors le passage sur l’escalade de Big Ben. Ils l’ont tous fait et n’ont jamais dit non à la difficulté.

Est-ce que Mary est un super héros ou une exception culturelle ?

Rob Marshall : J’aime le personnage qui est secret. Elle est un peu tout et c’est un personnage très intéressant. Mais parce que c’est Emilie qui le joue, elle prend forme en 3 dimensions. C’est très difficile de la jouer. Quoi qu’elle fasse, c’est tellement dans l’excès et dans l’humanité.

Emily Blunt : Elle est très mystérieuse et ne se dévoile jamais. Elle prétend toujours que ce qu’elle fait n’est pas vrai. Elle change et découvre de nouveaux points de vue. J’étais très triste à la fin quand elle partait dans le film original et ma fille pense la même chose sur ce film.

John DeLuca : C’est une très belle performance. Elle ne force jamais le trait. Elle demande aux gens d’être honnêtes.

Pourquoi il n’y a pas d’apparition de Julia Andrews dans le film, notamment dans le rôle de la vendeuse de ballon dont on a l’impression qu’il a été écrit pour elle et qui est interprété par Angela Lansbury ?

Rob Marshall : Je lui ai parlé. J’ai travaillé sur la chorégraphie de la comédie musicale Victor Victoria dans laquelle elle avait le rôle principal dans les années 90. Elle ne voulait pas faire d’apparition dans le film. Elle trouvait que c’était le film d’Emilie. Elle voulait tourner la page et ne pas lui faire d’ombre.

Le personnage du vendeur de ballon est dans le livre et on a pensé à Angela pour l’incarner. Elle lui apporte quelque chose d’original.

Toutes les personnes sont formidables dans ce film. Quand je l’ai vu fini, cela marche très bien.

Le retour de Mary Poppins est un excellent film, complètement à la hauteur du premier sorti il y a 54 ans. Vous pouvez en retrouver la critique ICI.

- SITE OFFICIEL

VIDÉOS

Rencontre avec le réalisateur Rob Marshall, le producteur John DeLuca, la comédienne Emily Blunt et le comédien Lin-Manuel Miranda :


Bande annonce :



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Le retour de Mary Poppins : La rencontre avec Rob Marshall, John (...)
Le retour de Mary Poppins : La nouvelle bande annonce
Le Retour de Mary Poppins : Emily Blunt parle de sa vision du (...)
Le retour de Mary Poppins : La première bande annonce
Le retour de Mary Poppins : Magnifique Emily Blunt
Swamp Thing : Un premier teaser alors que la production est (...)
Star Trek Picard : Trois nouveaux membres recrutés
Star Wars - l’Ascension de Skywalker : La fin changée en (...)
American Gods : Review 2.06 Donar the Great
Manifest : La série renouvelée pour une saison 2
Child’s Play : Une première image de Chucky
MacGyver : Peter Weller sera le ‘jumeau’ maléfique de (...)
Methusaleh : Jon Watts en négociation pour réaliser le film avec (...)
Lake Success : Jake Gyllenhaal pour la future série d’HBO
Goblin Slayer roman : La critique du tome 1