537 connectés

Overlord : La critique

Date : 18 / 11 / 2018 à 09h30
Sources :

Unification


Overlord est un bon film fantastique se passant pendant la Seconde Guerre mondiale et se basant sur des expériences malsaines menées par les Allemands.

Des soldats américains sont parachutés près d’un village français dans lequel ils doivent détruire une antenne de brouillage afin de permettre le débarquement. Néanmoins, ce village sert aussi à mettre au point une nouvelle arme à laquelle les soldats survivants vont être confrontés.

Le film ne fait pas vraiment peur, bien qu’horrifique, mais maintient une atmosphère anxiogène grâce à un environnement crispant et quelques créatures impressionnantes. Les scènes les mettant en avant sont spectaculaires et parfaitement menées. Toutefois, les passages de guerre sont tout aussi bons et réussis.

Le spectateur se trouve d’ailleurs à la fois devant un film de guerre et devant une œuvre fantastique qui pourrait bien être issue de l’univers de Resident Evil transposé en pleine période nazie. Le mélange de genre fonctionne fort bien, notamment grâce à un casting convaincant et à des effets spéciaux impeccables.

Jovan Adepo est excellent en jeune soldat au grand cœur se retrouvant face à l’indicible. Mathilde Ollivier incarne un personnage de villageoise bien trouvé et interprété sans faille. Wyatt Russell fait très bien un officier américain ambigu. Pilou Asbæk est impressionnant en commandant nazi. Un personnage malheureusement un peu trop caricatural, les nazis apparaissant tous comme des hommes sans cœur dévoués au Reich d’Hitler. L’œuvre est d’ailleurs parfaitement dichotomique opposant des bons aux méchants.

La réalisation de Julius Avery est intéressante. Ce dernier propose des séquences spectaculaires, mais sait faire tourner ses scènes autour de ses personnages donnant l’impression d’être au plus proche d’eux. Ce qui renforce l’attachement des spectateurs pour les personnages. Et apporte un intérêt supplémentaire à un récit ne générant pas de surprises, mais efficacement mené.

La reconstitution de la période est très bien faite. Les décors du village créés par Jon Henson et les costumes, notamment des divers soldats, impeccablement fait par Anna B. Sheppard, participent pleinement à cette immersion au sein d’une période pas si lointaine que cela.

Évidemment, le grand intérêt que portait Hitler à tout ce qui était paranormal et sortait des sciences pures, permet d’asseoir le scénario sur une base réaliste, alors que le timing du débarquement permet à l’action de s’emballer progressivement.

Overlord est un bon film passionnant à voir, semblant issu d’un jeu vidéo où les gentils doivent détruire les créatures des méchants voulant dominer le monde. Avec une belle réalisation, des acteurs attachants, une reconstitution réaliste et des effets spéciaux spectaculaires, il ne faut pas bouder son plaisir devant un long métrage fidèle à ce qu’il annonce et le mettant très bien en scène.

Divertissant et plaisant.

SYNOPSIS

À la veille du débarquement, un groupe de parachutistes est largué en France occupée. Alors qu’ils luttent pour accomplir ce qui ressemble à une mission impossible, ils tombent sur un laboratoire secret dans lequel sont menées des expériences surnaturelles, aussi étranges que terrifiantes.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Nazi Overlord
- Date de sortie : 21/11/2018
- Réalisateur : Julius Avery
- Scénariste : Billy Ray, Mark L. Smith
- Interprètes : Jovan Adepo, Wyatt Russell, Pilou Asbæk, Mathilde Ollivier, John Magaro, Iain De Caestecker, Dominic Applewhite, Ben Tavassoli
- Photographie : Laurie Rose, Fabian Wagner
- Montage : Matt Evans
- Musique : Jed Kurzel
- Costumes : Anna B. Sheppard
- Décors : Jon Henson
- Producteur : J.J. Abrams, Lindsey Weber pour Paramount Pictures, Bad Robot
- Distributeur : Paramount Pictures France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Overlord



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Aquaman : La critique
The Happy Prince : La critique
The Bookshop : La critique
Bumblebee : La critique
Le retour de Mary Poppins : La critique
Aquaman : La critique
The Dark Crystal - Age of Resistance : Netflix dévoile le casting (...)
Black Lightning : Le costume de Lightning
Stargirl : Le fils de Hulk sera Hourman
Bumblebee : L’affiche Dolby Cinema
Narcos Mexico : Diego Luna et Scoot McNairy de retour (...)
Trailers voDvd & co : 18 décembre 2018
Lumières 2019 : Les nominations de 24ème cérémonie
6 trésors légendaires - 6 braquos : La critique des recueils de (...)
Bandes Annonces & Co : 18 décembre 2018