169 connectés

Bärenpark : La critique du jeu de parc à ours

Date : 20 / 11 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Bärenpark
Tout le monde aime les ours !

Description :

"Votre mission dans Bärenpark : construire diverses installations pour proposer le plus beau parc animalier de la région. Les animaleries et les enclos rapportent des points, et plus vite vous les construirez, plus l’affaire sera rentable. Vous pouvez même étendre votre terrain en recrutant des ouvriers.

La partie se termine lorsqu’un joueur a rempli son parc. Le joueur qui a le plus de points est alors déclaré vainqueur. "

Le visuel de la boîte et son contenu :
- 16 sections de parc
- 52 espaces verts
- 12 enclos
- 28 animaleries
- 16 statues d’ours
- 30 objectifs
- 1 plateau approvisionnement
- 1 livret de règles

Le déroulement d’une partie :

Le plateau central est placé, avec les tuiles d’enclos placés sur leurs emplacements réservés (la valeur la plus haute au-dessus).
On place les tuiles d’objectifs (tirés parmi 10).
Chacun reçoit une tuile Parc.

Chaque tour se divise en 4 phases :
- Prendre une tuile de sa réserve et la placer sur son plateau personnel (toujours adjacente à une autre). S’il n’en a pas, il en pioche une, au choix, et pourra la jouer au tour suivant.
- Si une des tuiles placée recouvre un symbole sur son tableau personnel, son pouvoir est activer (permettant de piocher une autre tuile d’un type donné, ou d’agrandir son parc en piochant un autre plateau personnel, pour un maximum de 4 par joueur).
- Lorsqu’un plateau est entièrement recouvert, le joueur prend un jeton Statue ours de la plus grande valeur disponible (de 16 à 1).
- Lorsqu’un objectif commun a tous les joueurs a été réalisé, il prend la tuile de l’objectif correspondant (ce qui lui rapporte les points de victoire indiqués). Une autre tuile objectif est ainsi révélée, mais ce joueur ne pourra plus remporter de tuiles d’objectif de ce type (juste les autres joueurs, mais en gagnant moins de points).

Une fois qu’un joueur remplie ses 4 plateaux personnels, tous les autres joueurs jouent encore un tour et le jeu s’arrête. On compte les points de victoire (les points des enclos les cages d’animaux, les statues d’ours, les objectifs), le plus haut score l’emporte.

Le verdict :

Très facile à apprendre, facile et rapide à jouer, Bärenpark tourne très vite et sans temps mort.

La stratégie de prise de tuile pour contrer le besoin des autres est classique mais sympathique.

Un bon jeu familial, proche du jeu Patchwork, et qui se joue jusqu’à 4 joueurs.

Fiche technique

Type : Placement de tuiles
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Phil Walker-Harding
Éditeur : Funforge
Illustrations : atelier198

Nombre de joueurs : 2 à 4
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée d’une partie : 30-45 minutes

Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 35 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Project Pelican : La critique du JdR des esprits amérindiens
Patchwork Express : La critique du jeu
Escape Book : La critique des 2 derniers livres pour (...)
Le plein de bestioles : Les monstrueux prochains jeux...
Guides de Voyage de l’Aventurier des Mondes Imaginaires : (...)
Game of Thrones : Les scénaristes réfutent les problèmes de (...)
Captain Marvel : Une fin alternative révélée (Spoilers)
Deadwood : HBO tease la date de diffusion
Deadly Class : Review 1.10 : Sink With California
Solis [VOD] : La critique
Godzilla 2 - King of Monsters : Une image incroyable de (...)
Ne Coupez Pas ! : La critique
Love, Death + Robots : Netflix chamboule l’ordre des (...)
Project Pelican : La critique du JdR des esprits amérindiens
Fans gluants