603 connectés

PIFFF 2018 : Jour 2

Date : 06 / 12 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification


Cette deuxième journée du PIFFF était bien agréable, avec la joie de pouvoir voir sur grand écran le seul opus de la saga des Halloween non centré sur Michael Myers. Les deux films en compétition étaient intéressants, avec un petit coup de cœur pour l’œuvre française que j’attendais depuis 2 ans, ayant bien appréciée le court métrage dont elle est l’adaptation. C’est un film japonais qui est venu clore cette sympathique journée.

Vous pouvez aussi découvrir la présentation de Tous les dieux du ciel par l’équipe du film et le passionnant question-réponse avec le public qui a suivi la projection et dont vous pouvez trouver la vidéo dans la partie consacrée au long métrage.

Et qui dit festival international, dit double sous-titrage en anglais de toutes les œuvres présentées afin que les non-francophones puissent se faire autant plaisir que le public français.

Psychopathe, Halloween, famille et yakusas sont les mots-clés de la journée.

- SITE OFFICIEL
- SITE FACEBOOK


14h30 : PIERCING

Reed a le plus grand mal à contenir ses penchants psychopathes depuis la naissance de sa fille. Il loue une chambre d’hôtel et fait appel aux services d’une call-girl qu’il prévoit d’assassiner pour étancher sa soif homicide. Sa proie s’avère encore plus tordue que lui...

Avis : Piercing est l’adaptation d’un roman de Ryu Murakami présentant un face-à-face envoûtante entre un homme voulant tuer une prostituée et cette dernière bien étrange. L’esthétique du long métrage est très travaillée et formidable. La séquence de la répétition du meurtre, d’une grande inventivité, est saisissante. Les deux comédiens jouent fort bien, leur duo fonctionnant à merveille. Le film a un rythme lent qui nécessite de rentrer dedans pour l’apprécier pleinement, mais celui-ci a une atmosphère fascinante.


16h30 : HALLOWEEN 3 : LE SANG DU SORCIER

« One more day to Halloween, Halloween, Halloween, one more day to Halloween, SIL-VER-SHAM-ROCK ». La publicité passe sur toutes les chaînes, sur tout le territoire américain. Elle hypnotise les enfants et agace les adultes un minimum mélomane. Le docteur Daniel Challis est l’un des seuls à voir dans cette ritournelle diabolique un sinistre compte à rebours visant à transformer la veille de la Toussaint en carnage rituel.

Avis : Halloween 3 est une œuvre de la saga ne présentant pas Michael Myers, ce qui a sûrement dû jouer sur les critiques négatives que le long métrage a essuyé à sa sortie et sur le désamour du public. Des années plus tard, le film a gagné une véritable estime et est apprécié pour ce qu’il est, un très bon film d’horreur original qui voulait, à l’époque, lancer une série d’anthologie de films se déroulant autour d’Halloween. Si on se rend bien compte de l’âge du long métrage à cause des ordinateurs et autres éléments techniques du laboratoire, ce dernier est toujours aussi sympathique et offre quelques séquences magistrales. Et bien sût la musique très réussie de John Carpenter, notamment la ritournelle entêtante de la publicité, l’accompagne à merveille. Un classique à voir au moins une fois dans sa vie et qui sortira en Blu-ray en 2019.


19h15 : TOUS LES DIEUX DU CIEL

Simon vit dans une ferme isolée avec sa sœur Estelle, alitée dans un état végétatif, sous le joug des séquelles motrices d’un accident survenu durant leur enfance. Suite à son licenciement, Simon rompt encore plus le ban avec la société et se replie sur ses obsessions paranoïaques, en quête éperdue d’un contact avec un autre monde...

Le film est projeté en présence du réalisateur et scénariste Quarxx et des acteurs Jean-Luc Couchard et Thierry Frémont.

Avis : En 2016, le réalisateur Quarxx faisait un moyen métrage marquant, Un ciel bleu presque parfait. Il est depuis passé à l’adaptation de ce dernier en long format, Tous les dieux du ciel, en conservant globalement son scénario et son casting original. Et le long métrage est vraiment réussi, permettant d’avoir une fin plus satisfaisante que celle un peu abrupte de son court métrage qui appelait beaucoup d’explications. Le récit est basé sur la famille et la maladie qui sont traitées d’une étrange façon. On ne sort pas indemne de la rencontre des deux personnages principaux et ceux-ci restent longuement en mémoire, tout comme celui de la gamine. Les comédiens sont vraiment formidables. Il faut donner une mention spéciale à Melanie Gaydos qui est exceptionnelle en femme lourdement handicapée réussissant malgré tout à nous transmettre ses émotions. Le film devrait sortir en 2019, et ce véritable OVNI n’est vraiment pas à rater pour tous ceux qui aiment le cinéma.



21h40 : THE BLOOD OF WOLFES

Pour son baptême du feu dans les forces de l’ordre, Hoika est mis en binôme avec Ogami, vieux briscard au code d’honneur assez vague, suspecté, entre autres délicatesses, d’être en collusion avec un clan yakuza. Les deux nouveaux partenaires entament leur collaboration en enquêtant sur la disparition d’un comptable, en pleine guerre des gangs à Hiroshima.

Avis : The Blood of Wolfes est un très bon film de yakuzas suivant les enquêtes de deux policiers, dont un ayant des manières percutantes. Le spectateur se retrouve plongé dans une guerre des gangs dans les années 80 que la police essaye d’arrêter avant qu’il n’y ait un véritable bain de sang. Le long métrage est très efficace et repose à la fois sur un scénario retors très bien écrit et sur l’interprétation superbe d’un casting fort bien trouvé. Ce genre d’œuvre se faisant rare sous nos latitudes, ce récit de flics et de gangsters japonais est vraiment efficace et captivant à suivre.



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


PIFFF 2018 : Le Weekend
PIFFF 2018 : La clôture
PIFFF 2018 : Jour 4
PIFFF 2018 : Jour 3
PIFFF 2018 : Jour 2
Aquaman : La critique
The Dark Crystal - Age of Resistance : Netflix dévoile le casting (...)
Black Lightning : Le costume de Lightning
Stargirl : Le fils de Hulk sera Hourman
Bumblebee : L’affiche Dolby Cinema
Narcos Mexico : Diego Luna et Scoot McNairy de retour (...)
Trailers voDvd & co : 18 décembre 2018
Lumières 2019 : Les nominations de 24ème cérémonie
6 trésors légendaires - 6 braquos : La critique des recueils de (...)
Bandes Annonces & Co : 18 décembre 2018