523 connectés

Nains : La critique du tome 7

Date : 19 / 11 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Derdhr du Talion
Nains, tome #7

  • Éditeur : Soleil Prod
  • Scénariste : JARRY Nicolas
  • Dessinateur : CRÉTY Stéphane
  • Date de sortie : 19/04/2017
  • Série : NAINS
  • Collection : Heroic fantasy
  • Pages : 54
  • Taille : 23,4 x 32,3 cm
  • ISBN : 978-2-3020-5962-7
  • Prix : 14,95 €

La main qui donne est toujours au-dessus de la main qui reçoit.

Quinze années se sont écoulées depuis l’incendie qui a ravagé Fort Druz. L’ordre du Talion n’a pas été détruit. Le pouvoir a seulement changé de mains, passant de celles des archivistes à celles des seigneurs de la banque de Pierre. Pourchassé par les maîtres assassins de la loge Noire, Ordo a renoncé à sa vengeance... Jusqu’au jour où la belle et mystérieuse Derdhr, l’un des plus puissant seigneurs de la banque de Pierre, vient le trouver pour lui proposer de terminer ce qu’il a commencé...

Décryptage :

C’est en tant que maitre coordinateur sur un barrage, sous le nom d’emprunt de Joris qu’Ordo du Talion tente de se faire oublier et de se fondre dans la masse, 15 petites années après l’incendie de Fort Draz et sa tentative avortée de destruction de l’ordre du Talion. Jusqu’au jour où Derdhr, l’une des 7 Seigneurs de la banque de Pierre vient le trouver pour lui proposer de reprendre ce qu’il avait entamé 15 ans auparavant, mettre définitivement à terre le Talion.

Manipulation, jeu de pouvoir, tromperies, trahison, sang versé, tous les ingrédients pour un bon récit sur les affres de la politique sont bien là. alors forcément c’est beaucoup plus bavard, il y a besoin là de plus d’explications et de tractations. Sans être inintéressant, ce nouveau tome, le 2 de la saison 2 des Nains, laisse un peu de place à l’action, et raconte aussi une histoire de vengeance. La vengeance qu’Ordo avait renoncé d’assouvir et qu’il semblait résigné à abandonner. Une fois de plus, on retrouve un rapport compliqué avec le père dans cette histoire. Thème récurrent finalement des Nains, les héros ont toujours soit un compte à régler avec leur père soit quelque chose à prouver pour exister, une reconnaissance à acquérir.

Forcément moins punchy que les précédents, celui-ci pose plus de questions sur les intentions des gens, qui souvent font dans la manipulation, les ficelles de l’économie, la main mise des banquiers... L’histoire quelque peu sombre, est complexe et solide et que dire des dessins qui sont toujours aussi beaux mais je me répète de tome en tome. Efficace si on aime bien les complots et la politique, parce que ce tome risque d’ennuyer ceux qui ne cherche que l’action.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Evil Within : La critique
Dungeons & Dragons - Art et Arcanes : La critique du (...)
Nains : La critique du tome 8
Blake & Mortimer - La Vallée des immortels : La critique
Nailbitter : la critique du tome 5
Aquaman : La critique
The Dark Crystal - Age of Resistance : Netflix dévoile le casting (...)
Black Lightning : Le costume de Lightning
Stargirl : Le fils de Hulk sera Hourman
Bumblebee : L’affiche Dolby Cinema
Narcos Mexico : Diego Luna et Scoot McNairy de retour (...)
Trailers voDvd & co : 18 décembre 2018
Lumières 2019 : Les nominations de 24ème cérémonie
6 trésors légendaires - 6 braquos : La critique des recueils de (...)
Bandes Annonces & Co : 18 décembre 2018