492 connectés

Netflix : Virer Kevin Spacey et abandonner Gore a coûté très cher au service SVOD

Date : 30 / 10 / 2018 à 12h15
Sources :

MovieWeb


Netflix a abandonné le biopic Gore Vidal avec Kevin Spacey et a de fait, perdu 39 millions de $. La décision ayant également entraîné la mise au rebut d’années de dur labeur. Gore devait être le premier rôle cinématographique majeur de Spacey depuis son rôle dans House of Cards en 2013, mais après la publication des allégations d’agression sexuelle, Netflix a décidé de rompre complètement les liens avec l’acteur. Un mois après que les accusations eurent été révélées, il fut renvoyé de House of Cards et il fut annoncé que le géant du streaming avait abandonné le film, même s’il était terminé.

Le biopic sur Gore Vidal est basé sur la biographie de Jay Parini, Empire of Self : A Life of Gore Vidal, qui a été écrite sur plusieurs années avec l’aide de Vidal lui-même. Le réalisateur Michael Hoffman a mis beaucoup de temps à développer et à monter le film, avant que Netflix ne l’abandonne tout simplement. Supprimer Kevin Spacey du film n’était pas une option comme ce fut le cas pour Tout l’argent du monde de Ridley Scott. Hoffman aurait dû revenir en arrière et tourner à nouveau tout le film, ce qui aurait coûté encore plus d’argent à Netflix que les probables revenus en streaming.

Au moment de l’annulation de Gore, l’acteur Michael Stuhlbarg a déclaré que son équipe et lui-même espéraient que le film sortirait au bout d’un moment, donnant aux gens une chance "de le voir dans la lumière dans laquelle il était censé être vu". Les actions de Kevin Spacey ont entraîné beaucoup de travail et de temps perdu. Cependant, tout comme I Love You Daddy de Louis C.K., le film ne verra probablement jamais la lumière du jour, ou s’il le fait, ce sera dans des années. En outre, Gore contient des scènes décrivant des rapports sexuels avec des hommes jeunes et des prostituées, qui ne seraient probablement pas perçues sous le meilleur jour possible à l’heure actuelle, en tenant compte des allégations d’agression sexuelle de Kevin Spacey.


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Velvet Buzzsaw : La bande annonce du film Netflix
Polar : La bande annonce du film Netflix
Close : La bande annonce du film Netflix
Holmes & Watson : Sony voulait se débarrasser du (...)
Triple frontière : La bande annonce du film Netflix
Ghostbusters : Une nouvelle suite, mais ce n’est pas ce que (...)
Star Trek Discovery : Les photos du premier épisode de la saison (...)
True Detective : Review 3.01 The Great War and Modern Memory (...)
Destination Finale : Un reboot par les scénaristes de (...)
Supergirl : Louis Ozawa Changchien sera un méchant de la saison (...)
NBCUniversal : Lancement d’un service de streaming pour (...)
Kinotayo : Le programme de la 13ème édition
Rudolf Noureev [VOD / DVD] : La critique du film
First Martians : La critique du jeu de survie sur Mars
Cinéma - Bandes Annonces : 16 janvier 2019