340 connectés

Orc et Gobelins : La critique du tome 3

Date : 10 / 10 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Orcs & Gobelins
Tome #3 - Gri’im

  • Éditeur : Soleil Prod
  • Scénariste : JARRY Nicolas
  • Dessinateur : CRÉTY Stéphane
  • Date de sortie : 11 avril 2018
  • Série : ORCS & GOBELINS
  • Collection : Heroic fantasy
  • Pages : 48
  • Taille : 23,4 x 32,3 cm
  • ISBN : 978-2-3020-6873-5
  • Prix : 15,50 €

Il n’y a pas pire ennemi qu’un vieil orc qui a tout perdu.

Après trente années d’emprisonnement et de tortures, Gri’im est enfin libre. Autrefois, seigneur de guerre, il n’est plus qu’un vieil Orc brisé, brûlant de se venger. Mais, traqué comme une bête, blessé, il cherche refuge auprès d’une caravane d’humains qui se rend à Aspen. Depuis la guerre des Goules, la cité est censée être déserte, mais un prédateur aussi ancien que redouté, éveillé par la magie de l’elfe bleue Lanawyn, rôde…

Décryptage

Des chasseurs de primes aux trousses, le vieil orc Gri’Im file vers le nord, fuyant 30 années passées dans les oubliettes de Talhance, pour assouvir une vengeance salvatrice. Il rejoint contraint et forcé, une étrange caravane d’Hommes, au sein de laquelle règne une ambiance malsaine. Tous cohabitent malgré eux et tous vont vers la même direction mais les motivations restent toutes différentes.

C’est bien une histoire de vengeance qui est présentée dans ce 3ème tome de cette nouvelle série Orc et Gobelins qui dépeint finalement un bien triste portrait des Hommes, du point de vue de Gri’Im. Mais c’est aussi une histoire d’amitié possible entre peuple qui reste le thème important de toute cette saga qui a débuté avec les Elfes puis les Nains et enfin les Orcs et Gobelins.

Ici si les paysages désolés sont très beaux mais restent en retrait comme pour mieux servir une histoire sombre, sorte de huis-clos étouffant. Entre histoire d’aventure et d’horreur, ce troisième tome, narrée par le héros principal, source d’expérimentation, dont l’ambiance monte crescendo est déroutante et passionnante. On est finalement très à l’aise dans ce monde, en terrain conquis dans un monde post guerre des goules qui a eu lieu dans les tomes de la série Elfes. Mais c’est un récit totalement indépendant qui peut être lu sans avoir connaissance du monde dans lequel il se déroule. Il est toutefois évident que le contraire est un atout.

Ce récit très noir mâtiné de fantastique, assez sanglant, se détache des autres par divers aspects. Il a l’avantage d’être très évocateur des relations entre les peuples et de proposer des personnages forts et intéressants, surtout le héros dont le seul objectif est de survivre pour honorer une promesse et se venger. Et s’il faut découper dans le lard, il découpera…


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dans l’antre de la pénitence : La critique
Letter 44 : La critique du tome 5
Orc et Gobelins : La critique du tome 3
Lazarus : La critique du tome 6
Juste un peu de cendres : La critique
Star Trek Discovery : L’Rell 2.0
Aquaman : James Wan dévoile 2 créatures marines
Invasion : La critique
Netflix : La (nouvelle) fabrique de stars
Manifest : La saison 1 prolongée
Daredevil : Peter Halpin joue le frère de Foggy Nelson
Lovecraft Country : Michael Kenneth Williams pour la série HBO de (...)
Trailers voDvd & co : 23 octobre 2018
La nuit des temps : 50ème anniversaire du chef d’oeuvre
Nemeton : La critique du jeu de tuiles