263 connectés

One% : la critique du jeu de rôle motorpunk

Date : 20 / 09 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


One%
La liberté coûte cher... mais le crime paie bien.

Description :

"Dans le jeu de rôle ONE%, vous incarnez un biker, un de ces motards américains dissidents, pétris de rêves, d’ambitions et d’un irrépressible besoin de liberté, quelque part entre la série TV Sons of Anarchy et les jeux vidéo GTA. Chevauchant une Harley Davidson que vous avez vous-même customisée avec amour, vous êtes accompagné de vos frères du Motor Club, votre unique famille. Celle dont il faut parfois se méfier aussi. Dans ce monde sauvage en marge de la loi, vous devez faire vos preuves pour affirmer votre place au sein de la meute et y évoluer, en vous salissant les mains si besoin ; la sélection naturelle et tout ça... Jouez-la fine et faites entendre votre voix auprès du Chapitre qui préside aux décisions nationales du MC. Jouez-la brutal en affrontant les gangs rivaux et les forces de l’ordre avec les moyens qui sont les vôtres : trafics, extorsions, braquages, infiltration… Vous côtoyez la violence chaque jour et devrez décider quelle sera votre place dans ce maelstrom d’émotions. Mais au-delà de tout cela, vous devrez assumer vos choix et être fidèle à vos idéaux en les encrant dans votre peau. Les tatouages parlent pour vous. Ils racontent votre coeur brisé et votre âme déchue. Défier l’autorité est votre passe-temps favori. Prôner la fraternité dans le crime et l’amour des belles bécanes, des fêtes endiablées et du gros son, votre art de vivre. Vos muses ? Des régulières topless aux croupes ruisselantes d’alcool ambré.

Bienvenue dans l’enfer (ou le paradis) de ONE% !"

Perdu quelque part du côté de New Mexico tandis que le soleil couchant embrase le ciel : le temps semble figé. Vous venez d’enterrer Mike, votre frère d’armes, celui avec qui vous avez choisi vos premiers tatouages, celui avec qui vous avez parcouru tant de miles, celui qui a donné sa vie pour vous. Mais tout ça c’est fini. Mike vient de se faire abattre comme un chien. C’était du gros calibre, impossible d’en réchapper. Votre cuir a encore l’odeur de son sang. Tout ça pour un bar miteux, une chica allumeuse frangine du chef du gang local et un simple rail de coke coupé aux amphets. Tout le monde a vu rouge et l’addition est plutôt sévère. La minute de silence se termine et l’air s’électrise d’un coup. Le Président vide sa Buck d’un trait, ajuste ses Ray-Ban et se retourne lentement vers vous, un rictus crispé aux lèvres.

" Les gars, le temps des représailles a sonné. Ces fils de pute vont payer pour avoir troué Mike. Dans une heure je vois les Raid Raven pour les flingues ; il nous faut plus de flingues. Kate occupe le shérif. On retrouve ces enculés et on ne fait pas de prisonniers ! "

Il enfourche ensuite sa bécane rutilante. Le rugissement du moteur de la Harley foudroie le silence du désert et se répercute au loin comme l’écho du glas… Les vautours qui rappliquent ne s’y trompent pas : la horde est en route et la nuit sera sanglante.

Présentation du livre de base :

Le livre de base se décompose en 5 parties distinctes :
- Le background, surtout les Motor Clubs et la façon de créer le sien, est détaillé sur 120 pages. Ici, on s’attache donc à ce qui fait le sel du jeu : le monde codifié des motards et de leur Club House. De la customisation de la moto à l’organisation sociale et aux buts criminels.
- Les règles du jeu s’étendent, quant à elles, sur 80 pages. Leur originalité tient surtout à l’utilisation de decks de cartes Tatoo, remplaçant la feuille de personnage.
- Le détail du matériel (armes et véhicules) vous est proposé sur 30 pages.
- 3 Motor Clubs, les Green Bastards, Les Daughters of the Banshee, et les Brothers of Lust, sont autant de groupes où faire évoluer vos personnages ou servir d’antagonisme.
- Un scénario d’introduction, nommé Un plan simple..., emmènera le groupe de PJs à une concentration de motards et son lot de concours et festivités (dont le fameux concours de Miss Bumbum, de la plus jolie paire de fesses).

Verdict :

Lors de sa levée de fonds, One% avait réellement soulevé des tonnes d’avis négatifs devant ses présentations jugées racistes et misogynes. Si la présentation d’alors était volontairement outrageuse, le jeu final est, quant à lui, beaucoup plus fin.

Oui, le monde des bikers n’est pas tout lisse, oui, il n’est pas rare de voir des femmes porter des T-shirts "je suis la propriété exclusive de Big Bob", oui, les motards ne se mélangent pas souvent entre ethnies et gardent un œil méfiant à tout ce qui sort du "cercle".

Dépeindre ce milieu d’une autre manière aurait été stupide et contre-productif. En effet, One% vous propose autre chose que l’expérience habituelle. Dans son monde pourtant dépourvu de science-fiction (ce qui est très rare dans le domaine), ce jeu vous donnera l’occasion de vivre d’une autre façon. On pourra alors tout à fait l’appréhender au premier degré, avec bières et blagues salaces, qu’au second degré (avec une très belle campagne politique, cœur réel du jeu). Le jeu mérite donc tout à fait que l’on s’y penche afin de se faire sa propre opinion et l’adapter à ses besoins si nécessaire.

Le système de jeu mérite aussi un mot. Original, avec ses cartes (fournies avec le livre de base), il est parfaitement adapté au caractère nerveux et fun de l’oeuvre (avec ses points d’encre de tatouage par exemple). Toutefois, certains manques, devront être comblés, et certaines règles trop floues, modifiées (rien de difficile).

Fiche technique

Type : Jeu de rôle
Format : Livre de 270 pages couleur, au format 158 x 235 mm, à couverture souple pour la version 1c + 1 deck de cartes Tatoo pour 6 joueurs
Auteur(s) : Steve Goffaux, Laurent Rambour
Illustrations intérieures : José Augusto Cano, David Goujard, Tony Martin
Illustration de Couverture : José Augusto Cano
Éditeur : Les éditions du 3ème Oeil
Édition Française : Oui
P.P.C. : 35 euros


One%
L’écran et les accessoires

Originalité supplémentaire, l’écran, 3 volets cartonnés au format A4 à l’italienne, est aussi une piste d’initiative pour le jeu de rôle ONE%.

Des dés customisés, et des deck tatoo sont aussi disponibles en vente séparément.

De plus, vous pouvez télécharger gratuitement l’épisode 1 du scénario Highways to H.E.L.L. ici.



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Monkey Temple : La critique du jeu d’association (...)
Unlock ! - Heroic adventures : La critique de la 5ème (...)
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Saboteur - La Grande Aventure : La critique du jeu coopératif... (...)
Brothers : La critique du dernier jeu de tuiles d’Ankama
Star Trek Discovery : Une affiche et bande annonce détonante
Mortal Engines : Les making-of
The Bookshop : La critique
Netflix - Bandes annonces : 15 décembre 2018
Supernatural : Jeffrey Dean Morgan sera bien de retour
Monkey Temple : La critique du jeu d’association (...)
Bandes Annonces & Co : 15 décembre 2018
Star Trek : Kurtzman explique les liens entre la série Picard, (...)
Star Wars The Mandalorian : Les surprises de la distribution
Alita Battle Angel : La nouvelle affiche