267 connectés

Kero : La critique du jeu de plateau qui sent le kérosène

Date : 18 / 09 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Kero
Le jeu de plateau

Description :
"Le kérosène – KERO – est l’or noir de ce 25e Siècle crépusculaire. Deux tribus en quête de survie rivalisent d’audace et de vitesse pour conquérir des territoires inexplorés.

Chaque fois que les camions citernes blindés tentent une expédition en-dehors du camp, la course aux ressources s’engage avec le clan rival. Et le spectre de la panne sèche n’est jamais très loin...

En optimisant vos cartes et en tentant de maîtriser le hasard des dés, vous devrez vous assurer la maîtrise des territoires avant votre adversaire. Soyez plus malin, plus retors et surtout plus RAPIDE que lui, car vous devrez faire des choix judicieux et lancer vos dés dans un temps limité, pendant que le sablier de votre camion-citerne se vide inexorablement !

Chaque décision devra être finement réfléchie, que ce soit pour le placement de vos explorateurs, ou pour vous assurer des majorités sur les territoires à conquérir.

Vous n’avez que 3 manches pour gagner. Collectez un maximum de ressources en utilisant un minimum de KERO contenu dans votre camion-citerne.

La course pour la survie est lancée !"

Le visuel de la boîte et son contenu :
La lourde boîte contient :
1 plateau de jeu
2 camion-citerne sabliers
8 dés
14 jetons Explorateurs bois (7 par clans)
1 deck de 39 cartes
12 tuiles Nouvelles Terres
18 tuiles Tuarek
27 jetons Jerrican
10 tuiles Pouvoir.

Le déroulement d’une partie :
Chaque joueur incarne un clan qui doit récupérer du kérosène. Pour cela, à chacun son tour, on lancera autant de dés spéciaux que l’on veux afin de récupérer des ressources (attention le temps est limité par un sablier, et les dés obtenant des faces rouge/flamme ne peuvent être relancés).

Avec les résultats des dés, on pourra récupérer des jokers, des ressources qui permettent de contrôler des territoires, et acheter des cartes bonus ou des dés, par exemple. Notons que l’on peut aussi faire le plein de son sablier en dépensant (on retourne le sablier dans l’autre sens, et l’adversaire doit lancer les dés le plus vite afin de réaliser 8 faces flamme et mettre fin au plein). Dès qu’une carte conquête est révélée, la manche est terminé et l’on compte le scoring de chaque joueur. L’ensemble de la partie se joue sur 3 manches uniquement.

Le verdict :
Kero est un jeu à deux joueurs typique qui se joue vite et dont on enchaîne les parties avec plaisir.
Le matériel est original et bien pensé (le sablier en forme de camion par exemple).
Il rentre directement en bonne place dans les jeux d’affrontement grâce à un système de jeu tout aussi original que son design, mêlant gestion de prise de risque et party game (le temps limité met une sacrée ambiance).
Une bonne stratégie et une connaissance du jeu limitent, à terme, les dés et leurs résultats fatalement aléatoires.

Fiche technique

Type : Jeu de gestion, avec prise de risque
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Prospero Hall
Éditeur : Hurricane
Illustrations : Piérô La lune
Nombre de joueurs : 2
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée d’une partie : 30-60 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix habituellement constaté : Moins de 35 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Monkey Temple : La critique du jeu d’association (...)
Unlock ! - Heroic adventures : La critique de la 5ème (...)
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Saboteur - La Grande Aventure : La critique du jeu coopératif... (...)
Brothers : La critique du dernier jeu de tuiles d’Ankama
Star Trek Discovery : Une affiche et bande annonce détonante
Mortal Engines : Les making-of
The Bookshop : La critique
Netflix - Bandes annonces : 15 décembre 2018
Supernatural : Jeffrey Dean Morgan sera bien de retour
Monkey Temple : La critique du jeu d’association (...)
Bandes Annonces & Co : 15 décembre 2018
Star Trek : Kurtzman explique les liens entre la série Picard, (...)
Star Wars The Mandalorian : Les surprises de la distribution
Alita Battle Angel : La nouvelle affiche