509 connectés

Japan Expo 2018 : Le dimanche 8 juillet et le bilan

Date : 10 / 07 / 2018 à 10h30
Sources :

Unification


Le quatrième et dernier jour de Japan Expo est le moment de visiter les dernières boutiques, d’aller s’essayer sur des jeux vidéo, et de se faire quelques expositions, spectacles ou conférences. C’est aussi l’heure du bilan de cette 19ème édition.

Cette dernière a été plus agréable que les années précédentes, grâce à un espace encore étendu permettant une redistribution des stands et des allées plus larges. On peut donc mieux se déplacer dans le salon et on a moins une impression étouffante de foule.

Néanmoins, le public s’est bien déplacé en masse vers le festival, comme en atteste les très nombreuses scènes bien remplies, voire complètes, présentant des spectacles, master class, démonstration, cosplay, concerts, projections et autres activités.

Les stands, tant amateurs que professionnels, proposaient des objets pour tous les goûts. Ainsi, du petit designer français ou japonais à l’agence de voyage, on pouvait se procurer tout ce dont on avait envie entre bijoux, habits, nourriture, dessins, goodies... Mais évidemment, tous les éditeurs de mangas étaient bien présents, proposant une offre extrêmement variée et confirmant que la France est bien, après le Japon, le premier consommateur de manga du Monde.

D’autant que l’émergence de mangakas français continue de s’amplifier et que l’on trouve des œuvres d’une grande qualité parmi les livres présentés.

Les DVD et jeux vidéo n’étaient pas oubliés. Un hall entier permettait aux amateurs, ou aux dilettantes, de s’essayer sur les nouvelles licences à sortir, ou de s’offrir une bouffée de nostalgie grâce au retro-gaming.

Néanmoins, des petits éditeurs et des amateurs proposaient aussi d’essayer leur création, ce que le public s’empressait de faire.

Comme chaque année, la finale de l’ECG (European Cosplay Gathering) a été prise d’assaut par des spectateurs éblouis. Mais une scène cosplay était à disposition en permanence pour ces derniers et on en croisait en grand nombre dans les allées.

Tout comme lors de l’édition précédente, les 3 premiers jours s’achevait sur la projection d’un long métrage. Une idée vraiment agréable, d’autant que la salle a été très bien aménagée, permettant de voir sans être gêné le film. Un choix judicieux, car les séances ont affiché à chaque fois complet.

C’est donc sur un bilan très positif que s’achève cette édition. C’est avec un petit pincement au cœur que l’on voit le salon fermer ses portes. Mais avec l’assurance que pour le vingtième anniversaire, on en aura assurément plein les yeux.

D’ailleurs, à cette occasion, un ouvrage revenant sur les 20 ans du festival sera édité afin de mieux comprendre comment Japan Expo est devenu un évènement incontournable pour tous les amateurs du Japon en France, mais aussi au niveau mondial, de nombreux médias et spectateurs étrangers se retrouvant en ces lieux.

Ce n’est donc qu’un au revoir en attendant de voir à quoi le Phoenix renaissant de ses cendres ressemblera l’année prochaine.

Sans aucun doute, le déplacement vaudra le détour !

YOKO TAKAHASHI EN SHOWCASE

Yoko Takahashi a fait ses débuts de chanteuse solo en 1991. Depuis elle a sorti 25 singles, 13 albums et 8 best of. Ses titres les plus célèbres sont Zankokuna Tenshi no Te-ze (A Cruel Angel’s Thesis), le générique de début de l’anime Neon Genesis Evangelion, et Tamashii no Rufuran (Soul’s Refrain). Plus de 20 ans plus tard, ils continuent de se vendre !

Le public de Japan Expo est friand d’anisongs, les chansons génériques des animes. Cette année encore, nous avons pu assister à cet engouement. La chanteuse Yoko Takahashi a donné un concert faisant salle comble. Elle y a interprété ses plus grands succès tel que le générique de Neon Genesis Evangelion avec un dynamisme avéré. Une partie du public reprenait certaines chansons avec elle.

Yoko TakaHashi en showcase à Japan Expo


YOSAKOI EUROPEAN SHOW

Le yosakoi est une danse de groupe japonaise rythmée et très énergique.
Le yosakoi est une danse originaire de la ville de Kochi, dans l’île de Shikoku. Elle est née en 1954 dans le but de redynamiser l’économie du pays et les villes meurtries par la guerre. Alliant un style traditionnel à des mouvements plus modernes et un rythme énergique, le yosakoi est aujourd’hui dansé partout au Japon par des hommes et femmes de tout âge.
Le yosakoi se danse avec des naruko, sortes d’instruments en bois que l’on tient à la main. Les naruko étaient à l’origine utilisés pour effrayer les oiseaux et les empêcher de s’approcher des rizières. Il arrive également que l’on danse le yosakoi avec un éventail ou une lanterne.
Le choix vestimentaire est large : T-shirt, kimono ou hakama. Chaque groupe est libre d’adapter son costume. Au fur à mesure que le yosakoi se répand à travers le Japon, les costumes se diversifient, des tenues traditionnelles aux modèles plus contemporains et plus modernes.

Le Yosakoi est un style de danse japonais mélangeant tradition et modernité. Il est apparu au milieu du vingtième siècle. Dans les années 2000, les premiers regroupements amateurs hors du Japon sont apparus en Europe. Pour Japan Expo 2018, six de ces formations s’étaient données rendez-vous pour montrer leur danse à l’occasion du Yosakoi European Show : Koidoukai, Odoritsuru, Raiden, Vogue Miyabi, Yosakoi London et Yosakoi Paris Hinodemai. Les participants de ces différentes troupes ont ouvert le spectacle tous ensemble dans une belle chorégraphie. Ensuite, chacune de ses formations a pu montrer ses talents sur la scène Ichigo, la plus grande du salon.

Ouverture du Yokasoi Gathering à Japan Expo :


Yosakoi :


GALERIE PHOTOS

Japan expo 2018 : Dimanche 8 juillet


- SITE OFFICIEL


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Japan Expo 2018 : Retour en photos sur la dix-neuvième (...)
Japan Expo 2018 : How to Make an Anime saison 2
Japan Expo 2018 : La rencontre avec Musical Touken Ranbu
Japan Expo 2018 : Le dimanche 8 juillet et le bilan
Japan Expo 2018 : L’ECG a fêté sa huitième édition
SDCC 2018 - Titans : Robin insulte Batman dans la première bande (...)
SDCC 2018 - Star Wars The Clone Wars : Annonce surprise à la (...)
SDCC 2018 Shazam / Aquaman : Les costumes exposés
SDCC 2018 - The Predator : Shane Black souhaite une sortie de (...)
SDCC 2018 - Doctor Who : Une nouvelle bande annonce dévoilée
SDCC 2018 - Halloween : L’affiche pour la convention
Netflix : Mark Millar à l’honneur
The Vampire Chronicles : La série télé sera pour Hulu
Une Pluie sans fin : La critique
Fusion Disney / Fox : Comcast laisse le champ libre à (...)