342 connectés

Lords of Hellas : La critique du gros jeu de l’été

Date : 19 / 07 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Lords of Hellas
Le gros jeu de l’été

Description :

"Lords of Hellas se déroule dans l’Âge Sombre de la Grèce, une période nimbée de mystère. Cette atmosphère particulière, qui mélange la mythologie grecque avec la science-fiction, contribue à créer un style unique mis en avant par d’incroyables figurines, des graphismes immersifs et une pléthore d’élément de jeu.

Les joueurs incarnent des héros de la mythologie à la tête de leurs armées et s’affrontent jusqu’à la victoire de l’un d’entre eux, qui peut être atteinte de différentes façons : en contrôlant des territoires, en chassant des monstres, en devenant le favori des dieux ou encore le roi des rois."

Le visuel de la boîte et son contenu :

Dans une énorme boîte, bien lourde et bourrée de matériel de grande qualité, on trouve : 90 Figurines finement détaillées, Thermoformage Plastique, 137 Cartes, Plateau de Jeu, 136 Éléments de Jeu Divers, Livret de Campagne en Solitaire, Livret de Règles.
Le matériel est somptueux, comme toujours avec Edge (on commence à s’y habituer). Les figurines géantes sont particulièrement somptueuses, les plateaux de jeu aussi.

Le déroulement d’une partie :

Les joueurs prennent la tête d’une armée, commandée par un héros mythologique (Héraclès, Persée, Achille et Hélène), chacun doté de capacités unique et qui progressera durant la partie, il recrutera Hoplites et Prêtres ou découvrira de puissants Artefacts. La victoire peut s’obtenir de nombre de manières différentes : Devenir Seigneur de la guerre en contrôlant deux Territoires, terrasser trois Monstres, obtenir la faveur des dieux en contrôlant 5 Régions dotées de Temples, ou devenir le Roi des Rois.


À chaque tour, le joueur actif peut effectuer une fois chacune des actions de base : utiliser ses artefacts, envoyer ses prêtres en adoration sur un monument, déplacer son héros et le lancer dans une quête, ou faire avancer ses hoplites.

Ensuite, il pourra effectuer une action spéciale : recruter des hoplites, construire un temple, soigner son héros en piochant des cartes, prendre le contrôle d’une région, chasser un monstre, construire un niveau de bâtiment, faire accomplir une marche à l’une de ses armées.

Une phase de Monstres (ils se déplacent ou attaquent) et une phase d’Événements (une carte est piochée et résolue : une nouvelle quête, l’arrivée d’un monstre, etc...) complètent le tour.

Une campagne solo, vous permet d’incarner le roi de Sparte contre le terrible Xerxès (comme dans le film 300).

Le verdict :

Jeu splendide, énorme, ayant fait l’objet d’un développement très minutieux, doté d’un matériel hors du commun, et d’un thème fort, Lords of Hellas a tout pour plaire. Et il ne manque pas de le faire. Dès lors, entrer dans l’univers (qui pourrait faire penser de loin à la série anime Ulysse 31) est un plaisir unique qui se répète sans lassitude grâce aux différents héros qui structurent différentes possibilités. Les différentes stratégies pour l’emporter sont aussi un vrai plus qui donne une grande rejouabilité à l’ensemble.

Fiche technique

Type : Jeu de contrôle de territoires
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Adam Kwapiński
Éditeur : Edge et Awaken Realms
Nombre de joueurs : 1 à 4
Age des joueurs : 14 ans et plus
Durée moyenne d’une partie : 60-90 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix habituellement constaté : Moins de 110 euros







Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bad Bones : La critique du jeu de Tower Defense
Teasing Monster of the Week : Pour jouer au JdR dans des univers (...)
Horreur à Arkham : La critique de l’extension Renouveau - (...)
Héros de Terrinoth : La critique du jeu de cartes coopératif de (...)
Fu : La critique du jeu de rôle libre et universel
Green Class : La critique du tome 1
Bad Bones : La critique du jeu de Tower Defense
Gros Dupont et maigre Dupond
VOD DVD - Bandes Annonces : 16 février 2019
Dune : Jason Momoa négocie pour rejoindre le casting de dingue du (...)
Good Omens : Benedict Cumberbatch vient clore un casting (...)
Tolkien : Premières ambiances dévoilées dans la bande-annonce
Pennyworth : Première photo du jeune Alfred
Breaking Bad : Netflix et AMC accueilleront le film avec Aaron (...)
Runaways : Une saison 3 en vue pour la série Marvel sur (...)