258 connectés

8bit box : Le jeu de société qui surf sur le retrogaming

Date : 22 / 06 / 2018 à 07h45
Sources :

Iello


8bit box
La console de jeu de société première génération

Description :
"Inspiré du rétro-gaming, 8Bit Box contient tout ce qu’il faut pour recréer les sensations que nous avions en jouant aux jeux mythiques des années 80.

Nous vous invitons à découvrir le premier teaser de ce jeu, dont la sortie est prévue pour octobre 2018. Vous en saurez bien plus très prochainement !

La console permet le rangement des 6 manettes, 5 dés et des dizaines de cubes de toutes les couleurs. Ce matériel représente le matériel générique et commun à tous les jeux.

Les jeux se présentent dans des boîtes à part (3 sont présents dans le bundle de base). Ils apportent du matériel spécifique, comme des tuiles, des jetons, des cartes, etc.

Manettes en mains, vivez une nouvelle expérience de jeu à partager avec vos amis !"

Fiche technique

Type : Multi-jeux
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Frank Crittin, Grégoire Largey
Éditeur : Iello
Illustrations : Djib
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Oui, juste après
Sortie Prévue : Pour le salon Essen, fin Octobre 2018



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Chroniques Oubliées Contemporain : La critique des 2 campagnes et (...)
Millevaux : La critique de la gamme du JdR
Gravity Superstar : La critique du jeu qui tombe des (...)
Chroniques Oubliées Contemporain : La critique du JdR et ses (...)
Bad Bones : La critique du jeu de Tower Defense
Avatar 2 : Le plein d’infos sur la suite du film de James (...)
Nightflyers : Syfy a annulé la série
Dune : L’acteur pour interpréter Piter De Vries a été (...)
Triple frontière : Nouvelle bande annonce du film Netflix
Amazon Studios : Changement de stratégie pour les films (...)
War For Cybertron : L’histoire d’origine des (...)
True Detective : Review 3.07 The Final Country
Food Evolution : La critique
Grâce à Dieu : La rencontre avec François Ozon
Kinotayo : Le bilan