227 connectés

God of War : La critique du jeu vidéo le plus attendu de l’année

Date : 21 / 04 / 2018 à 09h00
Sources :

Unification France


Gof of War
Oh mon dieu, quel jeu !

Description de l’éditeur :
"Le monstre intérieur.
Contrôlez votre rage.
Le Dieu de la guerre a changé… il n’est plus le Kratos que vous connaissiez.
Une route inconnue et hostile vous attend dans cette nouvelle réadaptation ébouriffante de l’histoire culte. Rejoignez Kratos dans une aventure intense et profonde remplie d’évolution et de violence, guidé par le désir de devenir un homme meilleur pour son fils. Dans un monde peuplé de monstres, de dragons et de dieux, une immense responsabilité repose sur vos épaules. Dans une vie rythmée par le sang et le chaos, parviendrez-vous à réparer les erreurs du passé pour protéger votre futur ?

- Une nouvelle ère pleine de dangers
Cette nouvelle lecture de God of War déconstruit les éléments qui font l’ADN de la série, des combats épiques, des graphismes à couper le souffle et un récit prenant, pour mieux les fusionner et leur donner un nouveau souffle.
- Une toute nouvelle histoire
À la fois mentor et protecteur d’un fils déterminé à gagner son respect, Kratos a soudain l’opportunité de canaliser la rage qui l’a si longtemps alimenté. Inquiet du sombre héritage qu’il a transmis à son fils, Kratos espère pouvoir réparer ses fautes et effacer les horreurs de son passé.
- Un monde plus sombre
Le cadre de ce nouvel opus est parsemé de forêts profondes, de montagnes inconnues et de mythologie nordique. Préparez-vous à affronter un territoire hostile peuplé de créatures, de monstres et de dieux.
- Combats physiques et sanglants
La caméra libre en vue poursuite vous rapproche encore plus du cœur de l’action, pour vivre en immersion totale des combats frénétiques qui ne vous laisseront pas de seconde chance. La hache magique de Kratos allie puissance et versatilité, ce qui en fait une arme brutale mais également un précieux outil pour l’exploration. Restez toujours sur vos gardes."

Le gameplay :
God of War est un Beat’m all. Armé de votre fidèle hache Léviathan avec laquelle vous pouvez, à la base, effectuer une attaque rapide ou lente, et aussi la lancer avec précision, mais encore de votre bouclier (parade et coups), ou simplement sans arme (très efficace contre certains ennemis qui doivent être d’abord sonnés), vous voilà équipé de toute une panoplie de coups à utiliser avec soin selon la situation. Ajoutez à cela que votre fils Atreus, vous accompagnera, armé de son petit arc, et qu’il pourra, à votre demande, décocher des flèches pour rendre vulnérable ou occuper vos ennemis, et vous comprendrez que la tâche va être ardue. Pourtant, sachez que, dès le début et lors de la partie, vous pourrez choisir entre différents types de jeu afin d’affiner votre expérience en l’adoptant à votre style de jeu. Plus qu’une simple variation de niveau de difficulté, le mode Histoire vous permettra de privilégier le scénario si vous n’avez pas d’atome crochu avec le genre. L’expérience équilibrée et d’autres, encore plus difficiles, vous demanderont une agilité plus grande à la manette. L’intelligente combinaison des attaques, défenses, parades, à distance, au corps à corps et l’utilisation des flèches d’Arteus font que le jeu n’est jamais répétitif ni stéréotypé. Le gameplay est donc profond, ce qui est un comble pour un jeu si basé sur une force brute.

L’évolution des personnages :
Kratos, son fils Atreus, ainsi que leur équipement (dont la si importante hache Léviathan) sont aussi évolutifs. Dans la plus pure tradition de ces jeux, ainsi que des RPG, (mais avec une grande simplicité, afin de ne pas heurter le rythme du jeu), nous aurons donc droit, à de l’argent à collecter (pour améliorer son équipement), des points d’expérience afin de progresser dans une arborescence de compétences, et des pierres runiques (et artefacts) à trouver et à équiper sur son équipement pour gagner de nouveaux types d’attaque au fil de l’aventure. Les possibilités sont vastes et se fondent dans l’aventure sans jamais transformer le jeu en système de craft.

L’exploration :
Les artefacts, les coffres sont parfois très habilement cachés, mais Atreus, ainsi que la hache vous aideront à les trouver. Atreus donne de fréquents conseils à son père (vous) pour attirer son attention vers les endroits clefs. Et pourtant, il vous faudra aussi freiner la course en avant et l’impétuosité de votre fils pour jeter un coup d’œil à la zone. Ainsi, et c’est très important, on avance sans toujours explorer à fond, se laissant guider avec bonheur dans les fabuleux paysages de montagnes, de ruines et de forêt. Les énigmes ne sont pas très compliquées (moins que celles de la saga Tomb Raider) mais vous forceront tout de même à prendre des temps de pause et de réflexion, utilisant essentiellement l’aide d’Atreus que l’on peut envoyer en éclaireur et à qui on peut donner des ordres, mais aussi en lançant la hache Léviathan et en la récupérant au bon moment.

Le rythme, entre action et histoire :
Ce qui nous amène tout naturellement à parler du rythme du jeu. Celui-ci est un parfait mélange de pause réflexives, de contemplation des magnifiques paysages (Dieu, que c’est beau), d’exploration, et de combats épiques contre des boss surdimensionnés. L’équilibre est impressionnant, et l’on passe d’une phase à l’autre (et souvent, elles sont mélangées), avec une fluidité inouïe, procurant au joueurs un sentiment d’immersion total et une impression (réelle) de tenir un petit bijou entre les mains. L’histoire, profonde, mêle lourds secrets du passé, PNJ attachants et éducation du jeune et impétueux Atreus. Centrée sur l’intérieur et les pensées des personnages, plus que sur le bestiaire des ennemis, elle ne peut que toucher les joueurs.

Le verdict :
S’inscrivant parfaitement dans l’univers de la saga des God of War, ce dernier opus sur PS4 n’est PAS un reboot, mais bien une évolution. En effet, d’un point de vue historique, ce volet s’inscrit parfaitement dans le background de la série de jeux, faisant même sens avec d’anciennes histoires cachées. Pourtant, il recentre habillement l’action autour des sentiments de Kratos et de sa relation avec son fils. Ainsi, parfois drôle, parfois émouvant, les dialogues font réellement avancer l’histoire d’une façon subtile. Et c’est ce mélange de combats acharnés et de temps contemplatif qui amène tout le sel de l’aventure. A la fois calme et rythmé, le déroulement de cet opus vous surprendra toujours, du début à la fin. Mélange des plus grands types de jeu de la PS4, de The last of Us à Tomb Raider, en passant par Resident Evil, Beyond Two Souls ou Witcher 3, il allie, avec brio et sans fausse note, tous ces éléments dans une aventure fluide et parfaitement rythmée.
Même les joueurs qui ne peuvent pas supporter les beat’m all et ne recherchent que l’aventure, ne pourront que tomber amoureux de God of War qui est certainement l’expérience ludique de l’année, marquant un jalon dans l’Histoire avec un grand H. Nul doute que l’avenir du jeu vidéo se trouve ici.

Je n’ai jamais mis une telle note à un jeu :

Fiche technique

Studio : Sony Santa Monica
Genre : Beat’em All
Nombre de joueurs : 1
Age : 18+
Voix : en Français
Date de sortie : 20/04/2018
Plateforme : PS4





Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Walking Dead - Our World : La date de sortie du jeu en (...)
Jurassic World Evolution : La critique du jeu vidéo
Spider-Man : Le jeu vidéo sera intégré au canon avec une nouvelle (...)
Vampyr : La critique du jeu au cœur des ténèbres
Moonlighter : La critique du Zelda-like
Mindjammer : La critique de la gamme de Jdr dans le plus pur (...)
Bandes Annonces & Co : 16 août 2018
Star Trek Discovery : La recherche du nouveau Spock est (...)
The Predator : Entertainment Weekly dévoile les films de la (...)
Papillon : La critique
Charmed : Alyssa Milano vexée de ne pas être impliquée dans le (...)
Trailers voDvd & co : 15 août 2018
High School Girls : Le concours
Fallout : La critique du jeu de plateau post-apocalyptique
Bandes Annonces & Co : 15 août 2018