117 connectés

Caméléon, Venezuela - La poudrière : La review

Date : 13 / 03 / 2018 à 10h00
Sources :

Unification


Venezuela - La poudrière est d’une série documentaire d’immersion, dans laquelle le journaliste Sebastian Perez Pezzani est un véritable Caméléon pour se fondre dans le paysage, ce qui donne son nom à la série.

Ce dernier a décidé, avec son caméraman, Didier Baroral, d’aller passer 8 jours au Venezuela, l’un des pays actuellement les plus dangereux du monde dans lequel les gangs, et la corruption, règnent en maître. Ainsi, 28 000 personnes sont assassinées chaque année, et 95 % de ces crimes restent impunis.

Ils n’avaient, par contre, pas prévu d’y passer 10 jours de plus sous l’inculpation de trafic de drogue international. Ainsi, comme le résume avec humour l’un d’entre eux : ils sont partis comme journalistes, sont entrés en tant que touristes, ont été arrêtés comme espions de la CIA, inculpés comme dealers et sont retournés en France comme journalistes...

Le documentaire commence sur leur retour et s’achève sur leur interview parlant de leurs conditions précaires d’emprisonnement.

Le reste du film est consacré à leur tribulation dans un pays devenu de non-droit avec une inflation proche 1 000 %, où l’enlèvement est un moyen courant de se faire de l’argent et où la population locale la plus pauvre a un salaire de 2,5 dollars par semaine. (visiblement, à cause de l’inflation actuelle, c’est plutôt 2 dollars par mois maintenant…, nda)

Ce pays possédant les plus grandes réserve de pétrole du monde est devenu au fil des ans de plus en plus dangereux, poussant ses habitants, notamment ses élites, à émigrer.

Chaque jour du film voit une nouvelle thématique traitée. À Caracas, la capitale du pays, on peut ainsi découvrir les conditions de vie des individus raclant le fond des égouts pour y trouver bijoux et pièces.

On fait ensuite un passage édifiant au cœur d’un hôpital universitaire, sans médicament, avec quasiment pas de ressource et parfois sans eau. Un véritable mouroir dans lequel les familles des patients jouent le rôle d’aide-soignant et fournissent ce qui permet de soigner les malades.

Le journaliste, après introduction, peut entrer dans le plus grand bidonville du monde comptant 1 million d’âmes. Il va à la rencontre d’une famille dont certains membres ont été tués par une attaque de la police s’étant trompée de maison. Mais pour les gens pauvres, la justice n’existe pas.

C’est ensuite direction vers la frontière colombienne à Maracaibo, puis à Guarero et enfin en Colombie que le documentaire nous entraîne. Avec ses trafics d’essence et son racket systématisé par les gardes-frontières colombiens, le parcours des personnes souhaitant émigrer, ou juste faire le voyage pour trouver de quoi manger, est non seulement onéreux, mais très dangereux.

De retour dans le pays, on peut rencontrer une vénézuélienne descendante des tribus autochtones du pays qui essaye de survivre, malgré un manque de ressources criant qui ont entraîné la mort de faim de sa plus jeune fille.

Le périple s’achève par une visite de gang qui a failli tourner à l’enlèvement et dont l’absence de sentiments et d’espoir des brigands est terrifiant.

Venezuela - La poudrière est un formidable documentaire sur un pays en perdition dans lequel tous les jours de personnes sont tués au cours d’affrontements avec les forces de l’ordre ouvrant le feu sans hésiter.

Ces images, souvent volées et entremêlées avec quelques images d’archive, permettent de prendre l’ampleur d’une catastrophe humanitaire que le pays essaye de garder sous silence. Un lieu corrompu et létal, déserté par les personnes ayant les moyens de s’enfuir et dont la population, réduite pour la plupart à un seul repas par jour, essaye de survivre.

Atterrant et poignant.

SYNOPSIS

Vous allez découvrir l’aventure exceptionnelle et périlleuse de Sebastian Perez Pezzani et Didier Barral au Venezuela, un pays au bord de l’implosion. Arrêtés à l’aéroport après une semaine de tournage, ils ont passé 10 jours en prison. Officiellement inculpés pour trafic de drogue international, ils sont en réalité retenus pour avoir filmé ce que le gouvernement vénézuélien voulait cacher.

Ce documentaire exclusif raconte les 8 jours qui ont précédé leur arrestation.

Avec plus de 28 000 personnes assassinées en 2016, le Venezuela est le pays le plus criminogène de la planète : guerre des gangs, trafic de drogue, règlements de comptes, kidnapping, la mort est à tous les coins de rue. Pour combattre le crime ? L’administration la plus corrompue du monde.

Sebastian a rencontré ceux qui se battent au quotidien et tentent de s’en sortir par tous les moyens.

En effet, il va pénétrer dans un hôpital surveillé par les milices du gouvernement et croiser des médecins en colère. Le Caméléon va passer clandestinement de l’autre côté de la frontière pour voir comment les douaniers raquettent la population, ou encore aller dans le bidonville le plus dangereux d’Amérique du Sud, à la rencontre des Malandros (gangs spécialisés dans le meurtre et le kidnapping).

Cependant, son plus gros souci sera d’éviter les forces de l’ordre.

Bienvenue au Venezuela, bienvenue dans la poudrière.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 56 minutes
- Titre original : Caméléon, Venezuela : La poudrière
- Date de diffusion : 13/01/2018
- Réalisateur : Sebastian Perez Pezzani
- Interprètes : Sebastian Perez Pezzani, Didier Barral
- Photographie : Didier Barral, Sebastian Perez Pezzani
- Montage : Sebastian Perez Pezzani
- Musique : Parigo Music
- Producteur : Capa, 13ème Rue
- Diffuseur : 13ème Rue

LIEN

- SITE OFFICIEL

PORTFOLIO

Caméléon, Venezuela : La poudrière


© Caméléon Venezuela- Sebastian Perez Pezzani_ CAPA/ 13eme RUE


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.09 (...)
Messi : La review
The Crossing : Review 1.10 - 1.11 The Androcles Option - These (...)
Westworld : Review 2.08 Kiksuya
Cloak & Dagger : Review 1.01 First Light - 1.02 Suicide (...)
Sans un bruit : La critique
Wonder Woman 1984 : De nouvelles photos de Diana et de --- (...)
Black Panther : La magie numérique des paysages du Wakanda
Netflix - Bandes annonces : 17 juin 2018
Jurassic World Evolution : La critique du jeu vidéo
Ant-Man et la Guêpe : Marvel en couverture d’Empire
Bandes Annonces & Co : 17 juin 2018
Avengers - Infinity War : La première vague de concept-arts
5th Passenger : Une bande annonce réunit les star de Star (...)
Spider-Man : Le jeu vidéo sera intégré au canon avec une nouvelle (...)