124 connectés

Pacific Rim Uprising : La critique

Date : 21 / 03 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification


Pacific Rim Uprising est la suite se déroulant 10 ans après Pacific Rim dans laquelle la Terre se remet progressivement des attaques des Kaijus.

Après un premier film, ayant certes quelques défauts, mais vraiment jouissif, surtout quand on aime les robots et monstres géants, ce deuxième opus était attendu avec intérêt et un peu d’expectative.

Aussi, ce second volet est une très bonne surprise, gardant l’impact visuel du premier, et s’offrant un véritable scénario intelligent et accrocheur. L’histoire reprend tous les moments « classiques » du long métrage de Guillermo del Toro : formation, difficulté du héros à s’imposer, souvenirs douloureux, affrontement avec des montres.... Mais elle réussit aussi à imposer une intrigue différente réservant de grands moments de bravoure.

La qualité des acteurs est aussi au rendez-vous. On ne retrouve que Rinko Kikuchi qui fait une petite apparition marquante et les deux scientifiques un peu barrés, Burn Gorman et Charlie Day, que l’on prend beaucoup de plaisir à revoir.

Ce sont 3 nouvelles têtes d’affiche qui sont mises en avant et ces dernières sont convaincantes. John Boyega est très bon en fils de héros ne voulant pas reprendre le flambeau familial. Scott Eastwood s’en sort fort bien en ranger sans peur et dévoué à son métier. Et Cailee Spaeny est un personnage vraiment sympathique en geek-pilote passionnée. Il faut aussi signaler le rôle intéressant de Jing Tian en chef d’entreprise construisant des robots sans pilotes.

Les effets spéciaux en mettent plein les yeux. On retrouve des robots au design différents, auxquels viennent se mélanger des Jaegers automatisés aux apparences identiques. C’est la pauvre ville de Tokyo qui se prend le plus gros des combats. Les amateurs pourront, selon leur sensibilité, hurler ou beaucoup apprécier un pseudo-Godzila ravageant ses rues.

Véritable hommage ou complet manque d’imagination, toujours est-il que l’affrontement entre robots géants et Kaijus costauds donne de très belles scènes. D’autant que le design des monstres est toujours aussi beau et que les robots ont une certaine allure.

Les séquences de pilotage des monstres métalliques sont très bien faites, même si elles n’ont plus le même charme que lorsqu’on avait pu les découvrir en 2013. D’autant que le nombre de morts humains est édulcoré et que les rues où se battent les titans d’acier et de chair sont vraiment très vides de toute vie. C’est d’ailleurs ce qui surnage le plus visuellement, un effet de propreté que n’avait pas le long métrage précédent plus sombre et sale.

La mise en scène de Steven S. DeKnight est correcte et ce dernier offre ce que l’on est venu voir, de beaux affrontements, et un final épique qui maintient l’attention jusqu’à la fin.

Pacific Rim Uprising est un film très réussi qui en met plein les yeux et offre de magnifiques combats entre humains robotisés et monstres envoyés pour détruire l’humanité. Avec des personnages reprenant bien le flambeau, des effets spéciaux au top et une validation de Guillermo del Toro lui-même, ce deuxième opus n’a, certes, pas l’impact du premier, mais est un vrai moment de divertissement.

Spectaculaire et dantesque.

SYNOPSIS

Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité.
Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel.
Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori – qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste.
S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 51
- Titre original : Pacific Rim Uprising
- Date de sortie : 21/03/2018
- Réalisateur : Steven S. DeKnight
- Scénariste : Emily Carmichael, Kira Snyder, Steven S. DeKnight, T.S. Nowlin d’après l’œuvre de Travis Beacham
- Interprètes : John Boyega, Scott Eastwood, Jing Tian, Cailee Spaeny, Rinko Kikuchi, Adria Arjona, Burn Gorman, Charlie Day
- Photographie : Dan Mindel
- Montage : Dylan Highsmith, Josh Schaeffer, Zach Staenberg
- Musique : John Paesano
- Costumes : Lizz Wolf
- Décors : Gillian Butler, Cynthia La Jeunesse
- Producteur : Thomas Tull, Jon Jashni, Guillermo del Toro, Mary Parent, John Boyega, Femi Oguns, Cale Boyter pour Legendary Pictures, Universal Pictures
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Pacific Rim Uprising


Credit : Legendary Pictures/Universal Pictures


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Hôtel Transylvanie 3 - Des vacances monstrueuses : La (...)
Une Pluie sans fin : La critique
Roulez jeunesse : La critique
Penché dans le vent : La critique
The Last Movie : La critique
Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn viré par Disney
SDCC 2018 - Iron Fist : La date de lancement de la saison 2 et le (...)
SDCC 2018 - Doctor Who : Nouvelle équipe, Nouvel espoir
Hôtel Transylvanie 3 - Des vacances monstrueuses : La (...)
SDCC2018 - Origin : Premier aperçu du drame spatial de (...)
SDCC 2018 - Nightflyers : Comment la série Netflix va diverger du (...)
SDCC 2018 - Annabelle 3 : Les premiers détails révélés
Une pluie sans fin : Le concours
Trailers voDvd & co : 21 juillet 2018
SDCC 2018 - Titans : Robin insulte Batman dans la première bande (...)