295 connectés

[Spectacle] T-Rex : La critique

Date : 28 / 02 / 2018 à 09h30
Sources :

Unification


T-Rex est un excellent seul en scène d’Alexandre Oppecini qui s’inspire clairement de ce qu’il a vécu pour offrir au spectateur un spectacle criant de vérité et ponctué d’humour noir. C’est de plus un véritable signal d’alarme sur la façon dont les entreprises peuvent broyer des individus et leur faire perdre une certaine humanité.

Un jeune homme travaille comme gestionnaire de back offices dans une banque. Suite à l’indisposition de son supérieur, ce dernier se voit confier des responsabilités qui vont bientôt le dévorer. Comme ce T-Rex qui hante ses rêves depuis sa vision de Jurassic Park enfant.

Un T-Rex qui sert de fil rouge à un show plein de rebondissements et tenant en haleine pendant 1h20. D’ailleurs, les apparitions virtuelles ce dernier sont bien mises en valeur par une scénographie lumineuse recherchée de Lucie Joliot associée à une ambiance musicale travaillée par Alexandre Oppecini.

On suit donc la lente descente aux enfers d’un homme investi dans son travail nous expliquant son existence, tant professionnel que personnelle. Ce dernier nous fait vivre coups du sort et petits espoirs, ainsi que ses relations avec ses collègues et sa hiérarchie. Il n’en oublie pas moins Camille, qui partage sa vie, et son père avec lequel il a des contacts éloignés.

L’auteur-acteur exploite très bien son espace scénique partagé entre son bureau, sa machine à café et l’endroit représentant son salon, passant de l’un à l’autre avec aisance sans jamais perdre le spectateur.

Précis et corrosif, amusant et atterrant, cette chronique d’un employé de bureau que nous raconte Alexandre Oppecini est plus qu’un exutoire douloureux, mais la description minutieuse de la transformation d’un individu par notre société considérant de plus en plus les personnes comme de simples pions remplaçables et sans autre intérêt que d’atteindre des objectifs parfois dématérialisés.

Le milieu de la banque, dont les entrailles sont parfaitement mises à nue par le talentueux Alexandre Oppecini, en est un parfait exemple. Ce dernier exécute avec brio la mise en scène de Marie Guibourt montrant sans complaisances le parcours de cet homme sympathique broyé par un système qui le dépasse.

Entre passages oniriques dans lesquels le T-Rex est un acteur important, à cette machine à café trônant en arrière-scène dont l’utilisation va de pair avec la frénésie désespérée prenant le personnage au fil du temps, tout contribue à faire monter la tension.

T-Rex est une pièce à voir absolument. Une représentation sentant le vécu dans laquelle on peut tous se retrouver à un certain niveau. C’est un avertissement concernant ce que l’on ne doit finalement pas accepter de faire au risque de se perdre. Mais c’est aussi un message d’espoir, montrant que la vie est plus forte que la pression et le désespoir et que la beauté se trouve partout, et surtout en nous, à l’instar d’une belle fin poétique.

Formidablement interprété, joliment mis en scène et brillamment écrit, on rit beaucoup et on s’interroge encore plus en suivant avec attention les journées trépidantes de cet homme normal poussé au burn-out.

Captivant et touchant.

INFORMATION

Le spectacle se joue tous les lundis et mardis à 21h et les dimanches à 18h30 au Théâtre de la Contrescarpe (5 Rue Blainville, 75005 Paris) jusqu’au 27 mars 2018. Reprise en avril.

- RÉSERVATION
- SITE OFFICIEL

SYNOPSIS

Jeune cadre dans une grande banque, Alexandre est propulsé manager. Une opportunité de carrière à saisir. Mais le terrifiant T-Rex de son enfance resurgit... Le burn-out est sur le point de le dévorer...

Alexandre, la trentaine, est cadre dans les back offices d’une grande banque internationale à Paris.

Un lundi matin, il se retrouve propulsé officieusement au poste de manager de son service.

Une vraie opportunité de booster sa carrière !

Pourtant, dès sa prise de fonction, un monstre de son enfance refait surface. Le Tyrannosaurus-Rex, appelé plus intimement le T-REX, surgit dans ses rêves pour le terroriser.

Entre les insomnies et la surcharge de travail, Alexandre tente de prouver à sa hiérarchie qu’il a les épaules pour gérer son équipe et la migration du nouveau logiciel…

Pourtant la folie le guette : le T-REX le harcèle jusqu’à s’emparer de lui.


DISTRIBUTION

  • Mise en scène : Marie Guibourt
  • Auteur : Alexandre Oppecini
  • Scénographie et lumière : Lucie Joliot
  • Musique : Rémi Oppecini (Infra-Rem)
  • Durée : 1h20
  • Public : tout public
  • Distribution : Alexandre Oppecini
TARIFS

  • Catégorie 1 : 26 euros
  • Catégorie 2 : 18 euros
  • Catégorie 1 tarif réduit : 16 euros
  • Catégorie 2 tarif réduit : 12 euros
GALERIE PHOTOS

T-Rex



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Empire Strips Back - A Star Wars Burlesque Parody : La (...)
[Spectacle] Jay - World Man Bio : La critique
[Spectacle] Stéphanie Jarroux - Bio et barge : La critique
[Spectacle] Xenakis et le Japon : La critique
[Spectacle] Cirque Alfonse - Tabarnak : La critique
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.10 (...)
Parvana : La critique
Trailers voDvd & co : 23 juin 2018
Pulsar 2849 : La critique du jeu de plateau
Fake News
Bandes Annonces & Co : 23 juin 2018
Avengers Infinity War : Les effets spéciaux dévoilés
Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn brouille les (...)
Teenage Mutant Ninja Turtles : Les tortues à nouveau (...)
Luke Cage : La saison 2 se dévoile en photos