321 connectés

Le secret des Marrowbone : La critique

Date : 04 / 03 / 2018 à 11h00
Sources :

Unification


Le secret des Marrowbone est un très bon film d’horreur vraiment angoissant présentant une fratrie isolée dans une grande maison en pleine campagne.

En effet, après le décès de leur mère, les quatre enfants doivent se faire tout petits en attendant l’âge de majorité de l’aîné afin de ne pas être dispersés. Mais bientôt, ils sont confrontés à des bruits inquiétants alors que l’ombre de leur père qu’ils ont fui aux Etats-Unis plane sur eux.

Le premier long métrage de Sergio G. Sánchez, qu’il scénarise aussi, laisse la part belle à une ambiance anxiogène et à une histoire à rebondissements. Si les amateurs ne seront pas vraiment surpris par l’intrigue, cette dernière est très bien mise en place et propose une fin magnifique et d’une grande originalité.

Le réalisateur fait preuve d’un grand talent pour installer son intrigue et filmer les différents éléments la composant. On passe d’une scène à l’autre avec aisance, grâce au montage précis d’Elena Ruiz.

La photographie de Xavi Giménez est très belle et apporte une vraie luminosité à une histoire sombre. Quant aux costumes de Sonia Grande, ils donnent vraiment l’impression de se retrouver quelques décennies en arrière.

Il faut vraiment saluer le très beau travail de Patrick Salvador sur les décors. Son magnifique travail sur la maison, cœur de l’intrigue, donne une véritable personnalité à la bâtisse. Cette dernière, gagnant en âme, participe pleinement à un récit envoûtant.

Le casting est vraiment bien trouvé, avec une bande de jeunes acteurs formidables faisant vraiment croire aux liens très forts que maintiennent ces frères et sœurs entre eux.

George MacKay est excellent en frère aîné de la petite tribu. Il porte avec aisance le long métrage sur ses épaules. Mia Goth est touchante en sœur aimante, Matthew Stagg attachant en plus jeune fils et Charlie Heaton très juste en frère ayant du mal à gérer ses émotions. Anya Taylor-Joy en petite amie apporte une véritable fraîcheur et un regard extérieur bienvenu.

Le secret des Marrowbone est un très bon film, captivant et anxiogène présentant une famille attachante. Avec un scénario très bien écrit, une réalisation fluide, une superbe bande d’acteurs et une maison retenant l’attention, ce voyage au cœur de l’horreur est à faire sans hésiter, surtout si on est amateur de films de ce genre.

Malin et dérangeant.

SYNOPSIS

Pour ne pas être séparés, Jack, 20 ans, et ses frères et sœurs plus jeunes, décident de cacher à tout le monde le décès de leur mère qui les élevait seule. Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans la ferme familiale isolée, mais bientôt, d’étranges phénomènes indiqueraient qu’une présence malveillante hante leur unique refuge…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 51
- Titre original : Marrowbone
- Date de sortie : 07/03/2018
- Réalisateur : Sergio G. Sánchez
- Scénariste : Sergio G. Sánchez
- Interprètes : Anya Taylor-Joy, George MacKay, Mia Goth, Charlie Heaton, Matthew Stagg, Kyle Soller, Tom Fisher, Robert Nairne, Adam Quintero
- Photographie : Xavi Giménez
- Montage : Elena Ruiz
- Musique : Fernando Velázquez
- Costumes : Sonia Grande
- Décors : Patrick Salvador
- Producteur : Belén Atienza, Alvaro Augustin, Ghislain Barrois, Juan Antonio Bayona pour Lionsgate, Telecinco Cinema, Marrowbone
- Distributeur : Metropolitan FilmExport

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le secret des Marrowbone



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La nonne : La critique
Climax : La critique
Leave no Trace : La critique
Avant l’aurore : La critique
Vaurien : La critique
La nonne : La critique
Le dirigeable du Professeur : La critique de l’Escape (...)
Bandes Annonces & Co : 19 septembre 2018
Captain Marvel : Enfin la première bande annonce
Star Trek : Rainn Wilson tease le retour d’Harry (...)
Doom Patrol : Robotman se montre
Le retour de Mary Poppins : La nouvelle bande annonce
Climax : La critique
The Conjuring 3 : Des dates pour le nouveau film
L’Étrange Festival 2018 : Un bilan bien étrange