379 connectés

Croquemitaine : La critique du livre 1

Date : 13 / 03 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Croquemitaines
Tome 1

  • Scénario : Mathieu Salvia
  • Dessin : Djet
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Comics
  • Genres : Aventure, thriller
  • Date de sortie : 12 avril 2017
  • Nombre de pages : 128
  • ISBN : 978-2-344-01467-7
  • Format : 185 x 283 mm
  • Prix : 17.95 €

Lire un extrait

Les monstres, ça n’existe pas que dans la tête des enfants...

Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l’ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie... Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott se retrouve plongé dans un terrible conflit au cœur d’un univers aussi terrifiant que fascinant dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir...

Mathieu Salvia et Djet réinventent toute une mythologie de l’enfance dans un récit d’horreur tendre et un parcours initiatique sur le deuil et l’acceptation de la peur. Une aventure touchante et fantastique servie par un graphisme très moderne aux influences plurielles (jeu vidéo, animation, comics, manga).

En bonus : les dessous de la création de l’œuvre, des informations additionnelles sur le background et la mythologie des Croquemitaines, des recherches graphiques et une galerie d’hommages exclusifs par des grands auteurs du 9e art !

Décryptage

Le « Père-la-mort » est le croquemitaine de la maison des parents du petit Elliott. Accompagné de son chien, il ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée impromptue de 2 autres croquemitaines venus massacrer la famille occupante de la maison. Le père et la mère tués, le « Père-la-mort » décide de venir en aide à Elliott le petit garçon maintenant orphelin, qui se doutait bien de l’existence des croquemitaines dont il était friand des histoires. Son pire cauchemar devient réalité et la vie d’Elliott va basculer quand le petit garçon va se retrouver au centre de quelque chose de bien trop grand pour lui.

Définition du croquemitaine : Monstre imaginaire, fantastique et effrayant, de certains contes de fées, qu’on évoque pour faire peur aux enfants et dont on les menace pour s’en faire obéir.

Lire cette magnifique BD au moment où son propre fils (15 ans) parle de bruits dans les murs et de cognements aux portes est plutôt amusant (inquiétant ?). Qui n’a jamais eu besoin de rassurer ses enfants en leur expliquant que les monstres n’existent pas. Regarder sous un lit ou dans une armoire pour rassurer est un geste que les parents se doivent d’effectuer pour apaiser un enfant inquiet (quand ils n’ont pas autant peur eux-mêmes). Le croquemitaine est un personnage universel, les déclinaisons varient selon les pays et ce monstre qui fait peur la nuit aux enfants est décliné sous de nombreuses formes dans la littérature, le cinéma ou encore la télévision. En 2002 Pixar a voulu détourner les codes en montrant l’envers du décor avec Monstres et Cie. Mais même si au final le monstre est gentil, son rôle de base est tout de même d’être effrayant.

Il est vrai plutôt que de ne jouer que sur la peur de l’enfant, les auteurs traitent aussi du deuil et l’histoire en est que plus touchante. Raconté par un Elliott plus âgé se souvenant, le récit en est que plus angoissant, d’autant plus qu’il est vraiment inventif (les petites sœurs, le chien…), morbide et violent mais aussi tendre dans les relations entre le petit garçon et le croquemitaine. Jouer avec les terreurs nocturnes, la peur enfantine est une affaire délicate, ne pas sombrer dans le patho ni dans le gore l’est tout autant et là, le dosage est parfait, le petit garçon courageux a aussi très peur, éprouve une peine profonde liée à la perte de ses parents et semble sombrer dans le désespoir. L’histoire est aussi celle de la jeune génération de croquemitaines qui souhaite se débarrasser l’ancienne génération et qui n’hésite pas à utiliser tous les moyens nécessaires, même les plus abjectes pour arriver à leurs fins. Un rapport avec la politique ou notre société ?

Débutant dans une vie bien ancrée dans le réel, le récit très immersif, sombre très vite dans le fantastique où se mêlent suspense et mystères. Croquemitaine est une réussite de bout en bout. De l’originalité du traitement du croquemitaine aux dessins magnifique. L’ambiance lugubre et terne de récit horrifique est magnifiquement rendue, c’est une nouvelle pépite chez Glénat qui malheureusement se retrouve coupée en deux tomes alors qu’il aurait pu sans aucun problème tenir en un. Mais ne boudons pas notre plaisir, les nombreux bonus sont là pour accompagner l’histoire. Un véritable page turner et un ravissement pour les yeux.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Evil Within : La critique
Dungeons & Dragons - Art et Arcanes : La critique du (...)
Nains : La critique du tome 8
Blake & Mortimer - La Vallée des immortels : La critique
Nailbitter : la critique du tome 5
Bumblebee : L’affiche Dolby Cinema
Narcos Mexico : Diego Luna et Scoot McNairy de retour (...)
Trailers voDvd & co : 18 décembre 2018
Lumières 2019 : Les nominations de 24ème cérémonie
6 trésors légendaires - 6 braquos : La critique des recueils de (...)
Bandes Annonces & Co : 18 décembre 2018
Aquaman : Les affiches IMAX
Marvel : Les séries de Netflix interdites sur d’autres (...)
The Happy Prince : La critique
Triple frontière : La bande annonce du film Netflix