178 connectés

Naheulbeuk, le jeu de rôle : La critique du Bestiaire

Date : 01 / 03 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Description :

Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée en 2001 par John Lang (alias Pen Of Chaos ou PoC) et diffusée gratuitement sur Internet. Considérée comme la pionnière des feuilletons audio sur Internet, elle a été transposée en bandes dessinées et en romans. Le Donjon de Naheulbeuk c’est « un délire Internet » devenu « phénomène de librairie » à travers ses romans, ses bandes dessinées et même un jeu de rôle...

La saga narre les péripéties d’une compagnie d’aventuriers débutants, constituée d’un ranger, d’un nain, d’une elfe, d’un voleur, d’une magicienne, d’un ogre et d’un barbare, initialement partie dans un donjon, le donjon de Naheulbeuk, afin d’y voler une relique, une des douze statuettes de Gladeulfeurha.

Présentation :

L’ouvrage central du jeu de rôle est, une fois n’est pas coutume, le bestiaire, car si les règles du jeu sont disponibles gratuitement sur le site de l’éditeur Le Grimoire le bien bel ouvrage nommé - Grand Bestiaire des environs de la Terre de Fangh - y est lui, en vente. Cet énorme livre de plus de 350 pages (il en existe une très belle version collector, en couverture imitation cuir rouge), vous présente toutes les créatures, zone par zone, que vos héros pourront rencontrer.

Tout le livre est émaillé de belles et très nombreuses illustrations (en noir et blanc) et est écrit avec beaucoup d’humour (il n’en fallait pas moins), ce qui rend la lecture de cet ouvrage parmi les plus agréables des bestiaires de JdR qu’il m’ait été donné d’avoir entre les mains. La mise en page est particulièrement lisible aussi. Les textes de description de chaque créature est un régale, drôle mais aussi très pratique en jeu pour animer nos chers petits monstres d’une façon originale. Que penser de la Quenouille massue, par exemple, sorte de plante qui ondule doucement, comme pour charmer l’aventurier et l’assomme avec sa lourde tige ? Ou du Yakak (un énorme Yak) dont la fourrure est "finement" appelée par les orques "Cho’dass" que l’on peut traduire par "que l’on aime enfiler".

Notez que ce bestiaire est fourni avec l’écran du jeu et son illustration "ambiance taverne", vous aurez ainsi tout ce qu’il faut pour débuter.

Verdict :

On ressent le travail titanesque que cela a dû être d’écrire ce pavé. Il est très agréable à lire et à jouer (la combinaison des deux, pour un bestiaire, est, en fait, plus rare qu’il n’y parait) et donnera tout le sel humoristique à vos parties. Ce bestiaire ravira à la fois le maître de jeu de Naheulbeuk mais aussi tout rôliste curieux et amateur de beaux livres qui pourront très bien utiliser toutes les formidables idées développées ici pour un tout autre jeu de rôle médiéval-fantastique.

Fiche technique :
Type : Bestiaire de Jeu de rôle
Format : Gros livre dans son fourreau
Auteur(s) : John Lang
Illustrations : Guillaume Albin
Editeur : Le Grimoire
Edition Française : Oui
Prix Public Conseillé : à partir de 40 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


One% : la critique du jeu de rôle motorpunk
Le dirigeable du Professeur : La critique de l’Escape (...)
Kero : La critique du jeu de plateau qui sent le kérosène
Tiny : La critique du jeu de rôle
Faust Commando : La critique du Jeu de Rôle jusqu’au bout (...)
Bandes Annonces & Co : 21 septembre 2018
Venom : La nouvelle affiche létale
Marvel / ABC : Une série de super-héroïnes en développement
Supergirl : L’affiche rougeoyante de la saison (...)
Millénium - Ce qui ne me tue pas : La nouvelle bande (...)
Supernatural : L’affiche de la saison 14
Bergman une année dans une vie : La critique
The Magicians saison 3 : Le concours
J’ai Lu : Les sorties de septembre 2018
One% : la critique du jeu de rôle motorpunk