290 connectés

Chien : La critique

Date : 08 / 03 / 2018 à 10h45
Sources :

Unification


Surréaliste et dérangeant Chien est un film inclassable.

Introspection douloureuse d’un dépressif déconnecté de la réalité ou pamphlet contre le mépris et la violence qui conduisent un être esseulé à se laisser réduire à l’état d’animal, voire pire ?

L’exercice est complexe.

Entrer dans la tête d’un homme, déjà prêt à basculer dans la névrose, confronté à une situation de stress extrême... c’est déjà une gageure.
Mais y entraîner un public incrédule, sera encore plus difficile.

L’adaptation littéraire est affaire de sensibilité et le spectateur pourrait être choqué par l’attitude du protagoniste, s’il ne parvient pas à s’identifier (ce qui semble probable) à une personne qui se laisse ainsi et à ce point dépersonnaliser.
Nonobstant l’interprétation de qualité de Vincent Macaigne, à saluer.

Un peu trop intellectuel le procédé pourra en laisser pantois plus d’un, si il ne le rebute tout simplement pas. Et si on n’entre pas dans le jeu, le film devient très vite perturbant, voire irritant.

Si l’on comprend très bien l’intention de l’auteur, qui a d’abord écrit un livre, on aura plus de difficulté à entrer dans la peau de son personnage. Et de son point de vue, comme de l’extérieur, cela risque de parasiter la réflexion.

"J’ai écrit Chien sans jamais penser à faire un film." avoue Samuel Benchetrit, qui reconnaît : "... ce roman me paraissait totalement inadaptable, en particulier sa deuxième partie où mon personnage se métamorphose en chien."
Mais à force de discussions avec son producteur, il se laisse convaincre que "l’idée centrale du livre, cette notion de déclassement, sa plus grande angoisse au monde" vaut la peine d’être montrée. A charge pour lui, d’à son tour convaincre.

Relisant son livre l’auteur découvre que "dès le départ, Jacques Blanchot se comporte comme un chien. Il est d’emblée dans une totale soumission..." et s’interroge alors sur la faisabilité du projet.

"... pour avoir vécu ces périodes de dépression, je sais que la soumission constitue une porte de sortie, un radeau au milieu de la tempête. On se met dans le sens du vent et on attend que ça se calme. Le véritable courage peut aussi se cacher dans le fait de ne pas résister. Porter à l’écran cette histoire ne me paraît donc plus impossible et je me lance dans son adaptation avec mon complice habituel, Gabor Rassov." explique-t-il.

La démarche est audacieuse mais éminemment périlleuse.

La dépression est un sujet intéressant, mais franchement difficile à traiter. Et je reste persuadée que la lecture du livre est plus probante que sa portée à l’écran.

On sort de projection perplexe et mal à l’aise. Et pour ma part, pas convaincue.
Mais sensible au propos, je m’avoue assez curieuse pour aller lire le livre.
C’est ma foi tout ce que je me sens prête à concéder.

A éviter en période de blues.
Bizarre.


SYNOPSIS


Jacques Blanchot perd tout : sa femme, son travail, son logement. Il devient peu à peu étranger au monde qui l’entoure, jusqu’à ce que le patron d’une animalerie le recueille.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 34
- Titre original : Chien
- Date de sortie : 14 mars 2018
- Réalisateur,Scénariste : Samuel Benchetrit
- Interprètes : Vincent Macaigne, Vanessa Paradis, Bouli Lanners
- Photographie : Guillaume Deffontaine
- Montage : Thomas Fernandez
- Costumes : Mimi Lempicka
- Décors : Hubert Pouille
- Producteurs : SINGLE MAN PRODUCTIONS, MAJE PRODUCTIONS
- Distributeur : Paradis Films

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Chien



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bumblebee : La critique
Le retour de Mary Poppins : La critique
Spider-Man - New Generation : La critique
Yentl : La critique
Mortal Engines : La critique
Bumblebee : La critique
Doctor Strange : La suite est quasi-officiellement lancée
Alita - Battle Angel : La rencontre avec Robert Rodriguez et Jon (...)
Shaun le Mouton - La Ferme Contre-Attaque : La bande annonce (...)
True Detective Saison 3 : Une nouvelle bande annonce à travers le (...)
Cruella : Craig Gillespie en pourparlers pour diriger Emma (...)
Fear the Walking Dead : La saison 4 en vidéo
The Evil Within : La critique
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Bandes Annonces & Co : 13 décembre 2018