396 connectés

Insectopia : la critique du jeu de rôle qui vous fera agiter vos phéromones

Date : 19 / 02 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Description :

Quelque part dans l’univers les insectes ont pris le contrôle de leur environnement, ils découvrent des vestiges d’anciens dieux aux pouvoirs sans limites, boite de Pandore ?

Quelque part dans l’univers, des civilisations insectes ont émergé. Grâce à leur développement physique et intellectuel, ces créatures, se tenant sur leur pattes arrières et utilisant leur quatre membres supérieurs pour créer et combattre, ont su maîtriser leur environnement et concevoir de grandes cités. Aux origines, leurs chances de développement étaient faibles. Mais à force de combat et d’union, les intres, car il faudra nommer ces insectes intelligents ainsi, réussirent à dominer les créatures à sang chaud, les plumes et les écailles, bien plus grandes qu’eux. Il faut dire que les dieux de la nature observent les intres avec une douce affection, leur assurant chance et victoire.

Ces derniers leur rendent bien puisqu’ils prient les différents dieux de la nature avec ferveur.

Présentation :

La lecture de ce jeu passe comme celle d’un roman ou d’une encyclopédie, et l’on oublie vite qu’il nous présente doucement les différents peuples, histoires, religions, magies et territoires à travers les trois quarts du livre et ses délicieuses pages parcheminées. Découvrez ce que cela change d’incarner des insectes, de jouer des intres ou des araks, les Cerks et leurs croyances, la fierté des Crinars ou les pouvoirs psychiques des Lépides. Visitez l’immense cité termide de Layo ou arpentez les vastes étendues herbacées de Vespalie.

Une nécessaire mais rapide partie plus technique, ponctue le dernier quart du livre, en présentant la création des personnages, les différentes règles et les secrets du MJ (ou Deus). Un bon scénario d’introduction nommé "Fleurs de mielline" continue cette partie. Les festivités de Cartalle, au sein de l’Empire miellique seront l’occasion pour les personnages joueurs (ou intres) de découvrir tous les peuples et factions en activité dans le monde d’Entoma. Des personnages pré-tirés particulièrement bien choisis pour leur antagonisme pourront être utilisés dans ce scénario où le but est, avant tout, de souder l’équipe des joueurs, qui devront mettre leurs différences de côté et réfléchir aux forces de chacun. Enfin, un indispensable glossaire des termes propres à cet univers termine l’ouvrage.

Mais alors, dans la pratique, jouer des insectes, est-ce agréable ? Je réponds : "oh que Oui !" D’autres jeux proposent de jouer des chats ou des souris, par exemple. Mais l’organisation sociale et la diversité des insectes correspond tout à fait aux besoins d’un jeu de rôle. Je ne pourrai pas lister toutes les choses intéressantes que ce genre de background produit mais, par exemple, la communication via les phéromones est particulièrement intéressante.

Verdict :

Autant vous le dire tout de suite, j’adore ce type d’ouvrage, et celui-ci en particulier. Il est toujours agréable de dépenser son argent pour des gens comme vous, qui respirent et sentent le jeu de rôle. Les joueurs aiment avoir un beau livre entre les mains, la maquette doit-être riche, les illustrations très nombreuses, en couleur et issues de dessinateurs de talent. Le monde décrit doit apporter quelque chose au panorama des JdR existants, et ne pas constituer un énième jeu médiéval-fantastique. La qualité, le sens du détail, l’écriture littéraire doit transpirer de chaque ligne. Et bien, tout cela, Insectopia en regorge. Là où la plupart des créateurs pensent d’abord à la faisabilité, à la rentabilité (je suis bien d’accord, il en faut), les auteurs de ce livre ont d’abord pensé à leur plaisir et à celui de leurs lecteurs. Seule la production indépendante française met la barre aussi haute. Bravo à eux !

Notez qu’un bel écran et son livret récapitulatif des règles, qu’une très belle carte en tissu d’Entoma, ainsi qu’une bourse de gemmes (nommées ici blattes, et utiles pour le jeu, remplaçant les dés mais tout à fait simulables avec d’autres objets du quotidien comme des pions de couleur) sont aussi disponibles dans la gamme. Un recueil de scénarii est prévu mais vous trouverez facilement des scénarios amateurs gratuits sur le net.

Fiche technique :
Type : Jeu de Rôle
Format : Grand livre
Auteur(s) : Florent Moragas et son équipe
Illustrations : Vincent Devault (couverture)
Editeur : Odonata Editions (association Somni Semen)
Edition Française : Oui
Prix Public Conseillé : 49,90 euros


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Wulin : La critique de la gamme de JdR entre Tigres et (...)
One% : la critique du jeu de rôle motorpunk
Le dirigeable du Professeur : La critique de l’Escape (...)
Kero : La critique du jeu de plateau qui sent le kérosène
Tiny : La critique du jeu de rôle
Justice League : Des concepts arts dévoilés
L’ombre d’Emilie : La critique
Trailers voDvd & co : 23 septembre 2018
Alan Wake : Une série TV en préparation
Ki-oon : Les sorties de septembre 2018
Netflix - Bandes annonces : 23 septembre 2018
Doctor Who : Une nouvelle photo méga-colorée pour la saison (...)
Ça Chapitre 2 : Nouvelles photos de Bill Skarsgård sur les (...)
Avatar - Le Dernier Maître de l’air : Une série live pour (...)
I Feel Good : La critique