270 connectés

Orcs & Gobelins : La critique du tome 1

Date : 26 / 02 / 2018 à 08h00
Sources :

Unification France


Orcs & Gobelins
Tome #1 - Turuk

  • Éditeur : Soleil Prod
  • Scénariste : ISTIN Jean-Luc
  • Dessinateur : SAITO Diogo
  • Date de sortie : 25/10/2017
  • Série : ORCS & GOBELINS
  • Collection : Heroic fantasy
  • Pages : 48
  • Taille : 23,4 x 32,3 cm
  • ISBN : 978-2-302-06383-9
  • Prix : 14,95 €

Arran accueille une nouvelle saga Fantasy après Elfes et Nains. Découvrez Orcs et Gobelins !

L’orc Turuk se réveille, sonné, blessé et amnésique. Il arpente les rues d’une cité abandonnée. A l’exception d’un mystérieux archer cherchant à l’épingler et de créatures craignant la lumière qui veulent le dévorer. Qui sont-elles ? Pourquoi cherche-t-on à le tuer ? Qu’est-il arrivé dans cette ville ? Et que fait-il ici ? Pourtant, Il ne faudrait pas s’éterniser, la nuit arrive et la mort avec…

Décryptage
Qu’est-il donc arrivé à Turuk pour qu’il se réveille ainsi sans aucun souvenir de ce qui a pu l’amener dans cette cité qui semble déserte ? Mais le semi-orc n’est finalement pas seul, il va retrouver 2 anciens compagnons, Rondar’r et Firr mais aussi une population transformée en goules qui se cache le jour et reprend possession de la ville la nuit. La dessus viendra se greffer Dalyam, une Elfe à la poursuite des 3 Orcs. Comme ils l’apprendront par la suite, ils sont à Iruan et cette petite ile pleine de goules assoiffées de sang n’est pas très accueillante pour eux qui détestent l’eau. Il leur faudra donc travailler ensemble pour essayer de s’échapper de ce piège grandeur nature.

3ème incursion dans le monde des Terres d’Arran, initié par Jean-Luc Istin et Nicolas Jarry, après des sagas sur les Elfes et les Nains de très grande qualité, voici que les éditions Soleil nous proposent le point de vue des Orcs et de Gobelins. On retrouvera dans cette nouvelle série des histoires basées sur des personnages des 2 races pour des histoires totalement indépendantes mais toutes dans le même univers décidément très riche que les Elfes et les Nains. Un nouveau vent de fraicheur dans une saga en perpétuelle évolution qui compte maintenant plus de 30 volumes.

Les goules de la nécromancienne Lah’saa sont de retour et l’action se déroule sur la magnifique citée ile d’Iruan. Nous voilà en terrain conquis pour débuter une nouvelle aventure véritablement rythmée, amusante et très bien menée. L’histoire indépendante comme le veut la série est riche et dotée de nombreux rebondissements. On y parle tout autant des différences entre les peuples (thème cher à la saga), de la haine et la défiance qui les sépare mais aussi de ce qui pourrait les rapprocher. Les auteurs montent une équipe improbable qui doit se serrer les coudes, alors qu’elle ne pense qu’à s’entretuer. C’est très réussi dans l’ironie avec une conclusion aussi inattendue qu’intéressante.

Au final, c’est un escape game que ce 1er tome de Orc, où l’objectif est de trouver comment quitter l’ile et attention au final, tel est pris qui croyait prendre, il faut malgré tout ne pas se fier aux apparences. C’est un délice, un pur divertissement, très efficace et très amusant, avec ce qu’il faut d’action et surtout encore une fois, un régal pour les yeux, les dessins sont toujours très beaux, que ce soit au niveau des décors grandioses et magnifiques qu’au niveau des personnages très charismatiques. On replonge dans les terres d’Arran avec délectation, et c’est donc une première incursion très réussie.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Wild Blue Yonder : La critique
The Promised Neverland : La critique du tome 1
Faucheurs de vent : La critique du tome 1
I Kill Giants : La critique du comics
The X-Files Archives : La critique du tome 4
Loup-Garou L’Apocalypse : Les premiers suppléments de (...)
Bandes Annonces & Co : 18 juin 2018
Sans un bruit : La critique
Wonder Woman 1984 : De nouvelles photos de Diana et de --- (...)
Black Panther : La magie numérique des paysages du Wakanda
Netflix - Bandes annonces : 17 juin 2018
Jurassic World Evolution : La critique du jeu vidéo
Ant-Man et la Guêpe : Marvel en couverture d’Empire
Bandes Annonces & Co : 17 juin 2018
Avengers - Infinity War : La première vague de concept-arts